Politique

La famille de feu Cyprien Ntaryamira sort de son silence

10-04-2017

Le Burundi a commémoré, ce 6 avril, le 23ème anniversaire de la mort du successeur de Melchior Ndadaye. Sa veuve demande qu’il soit élevé au rang de héros de la paix.

La veuve du président Cyprien Ntaryamira actuellement basée en Italie

La veuve du président Cyprien Ntaryamira actuellement basée en
Italie

« Un acte de reconnaissance.» C’est ce que Sylvane Ntaryamira demande au peuple burundais. Elle souhaite que les Burundais saisissent l’ampleur de l’amour pour la patrie et le sacrifice de son défunt mari. « Cela servira de tremplin pour les jeunes générations en manque de héros, de symbole. »

Selon elle, son mari n’a pas demandé à être président. Après l’assassinat du président Ndadaye et du président de l’Assemblée nationale de l’époque, la chambre basse du parlement s’est convenue sur la personne de Cyprien Ntaryamira pour occuper le fauteuil présidentiel. « Accepter de prendre les rênes du pays avec le chaos et la désolation qui régnaient à cette époque n’était pas chose facile, » fait remarquer Sylvane Ntaryamira, avant et d’insister : « Cela prouve la forte personnalité, la détermination de mon mari pour œuvrer pour un Burundi paisible et démocratique. »
La veuve du président se souvient des tracts répandus dans la capitale à la veille du sommet des chefs d’Etat de la région en Tanzanie. Ces tracts faisaient allusion au prochain assassinat du président s’il s’y rendait. « J’avais peur, mais il a bravé la mort. Il était prêt à tout donner pour son pays. »

Concernant les démarches entreprises par la famille du défunt pour savoir la vérité sur ce qui s’est passé, celle-ci parle d’une correspondance adressée en 1999 au Secrétaire Général de l’ONU. Elle demandait la mise en place d’une commission d’enquête internationale pour que la vérité sur le crash éclate. « Jusqu’ici, il n’y a pas eu de suite à ma requête», fait savoir Sylvana Ntaryamira. Elle demande au Gouvernement burundais de prendre le relais en soumettant cette demande aux Nations unies. La famille du défunt doute de la capacité de la Commission vérité et réconciliation quant au fait de mener de véritables enquêtes. « Le président Ntaryamira a été assassiné à l’étranger. C’est pourquoi une enquête internationale est de mise.»

Par ailleurs, selon les sources proches des familles des deux ministres disparus dans ce crash, celles-ci ont porté plainte contre X en France.

Le crash du 6 avril 1994

Le président Cyprien Ntaryamira rentre du sommet des Chefs d’Etat, à Dar-es-Salaam, sur la paix et la sécurité dans la région des Grands Lacs en général et au Burundi en particulier. Le jet présidentiel burundais est en panne. Le président rwandais Juvénal Habyarimana l’invite alors à bord de l’avion rwandais. Il s’empresse d’accepter. Il n’est pas le seul Burundais à bord. Deux ministres sont avec lui. Il s’agit de Bernard Ciza et Cyriaque Simbizi.

Alors que l’avion amorce son atterrissage à l’aéroport international de Kanombe, l’appareil est pulvérisé par un missile sol-air au-dessus de Kigali au Rwanda. Les deux présidents ainsi que tous les autres passagers périssent.


>>Réactions

Philippe Nzobonariba : « La responsabilité première incombe à l’Etat rwandais »

philippe-nzobonaribaLe porte-parole du Gouvernent, Philippe Nzobonariba, parle d’un attentat dont les circonstances n’ont pas encore été élucidées. Il ajoute que l’affaire est complexe parce qu’elle engage le Burundi, la France et le Rwanda. Comme ces trois pays sont impliqués dans la recherche de cette vérité, le Burundi pourra s’appuyer sur ce que les enquêtes déjà entamées par les autres pays vont relever. M.Nzobonariba précise que la responsabilité première à faire surgir la vérité incombe à l’Etat rwandais, le théâtre de cet attentat. Et d’affirmer que le Burundi et les familles des victimes ne sont pas prêts à renoncer « pour que les leurs terminent dans l’oubli et dans l’anonymat ». Le Secrétaire général du Gouvernement appelle la population burundaise à la patience et à l’attente de la proclamation des résultats des enquêtes.



Jean Louis Nahimana : « Notre compétence se limite au seul territoire du Burundi. »

jean-louis-nahimanaPour le président de la CVR, ce sera un travail difficile que d’enquêter sur la mort de Cyprien Ntaryamira, le crash s’étant produit à l’extérieur du pays. Plusieurs pistes sont à défricher. Certaines sont à la portée de la CVR, d’autres pas. « Notre compétence se limite au seul territoire du Burundi. » Mgr Jean Louis Nahimana indique, toutefois, qu’ils vont enquêter, rechercher les informations, les rassembler et les recouper jusqu’à tenir le fin fond de l’histoire. Même si nous n’allons pas travailler sur le côté justice, il n’empêche que nous allons émettre des recommandations pour que justice soit faite.


Sylvestre Ntibantunganya : « C’était un homme pragmatique.»

sylvestre-ntibantunganya-2L’ancien chef d’Etat et compagnon du défunt évoque un homme pragmatique, de décision, un homme de proximité avec la population. Le président Cyprien Ntaryamira avait transcendé les questions ethniques et avait à cœur la discipline. S’il revenait aujourd’hui, il prononcerait ce même discours pour que tout le monde tienne au respect des lois, au respect mutuel et à la gestion équitable. Pour Sylvestre Ntibantunganya, le Gouvernement devrait coopérer avec tous ceux qui, aux niveaux régional et international, travaillent sur cette question. Selon lui, les Burundais fondent leur espoir beaucoup plus dans le travail de la CVR.


Léonce Ngendakumana : « Avec le pouvoir Cndd-Fdd, aucun espoir de connaître la vérité »

leonce-ngendakuamanaPour le vice-président du parti Frodebu, le président défunt était un homme qui prônait l’unité des Burundais dans leur diversité d’opinions. Il était pour un Etat de droit, une démocratie qui respecte tout un chacun. Léonce Ngendakumana dit ne pas attendre la vérité du pouvoir Cndd-Fdd qui prône uniquement la loi d’amnistie et qui aimerait que le dossier soit pris en main par la CVR. « C’est un paradoxe de confier le dossier Ntaryamira à cette commission qui a compétence de travailler sur le territoire burundais. Alors qu’il est mort au Rwanda. »

  38   Vos commentaires
  1. Nabinka Monique

    Du bluff, abarundi barashonje, a ba DD bahagaze Bwuma.

  2. Salvator

    Hier, certaines personnes réclamaient la vérité et, aujourd’hui, ce qui importe c’est d’être hissé au rang de heros! Et demain? Qui vivra verra et entendra! Wait and see…
    Sinon, il faut peut être réstituer certaines vérité car, par exemple, l’avion de Ntaryamira n’était pas du tout en panne mais a préféré faire le voyage Dar – Kigali avec Habyarimana, paactisant avec le diable et il a payé très cher cette décision..

  3. Euphrasie Ngoyi Gaghbo

    @ Kibwa
    Tu étais là quand Havyarimana a tendu le piège à Ndadaye?!!!! Tu faisais quoi là-bas????!!!!!, Conseiller? Observateur?

    Nukugukorera ko wewe urateye amakenga. Aho wobona urerekanye uwarashe irya ndege.

    • mayugi

      Qui est cette Euphrasie qui veut toujours dorer la pillule?!!

  4. mayugi

    « Elevé au rang de héros de la paix ». Je pense qu’elle (son épouse) n’est pas au courant du discours qu’il venait de prononcer à Arusha. Terrifiant si vous le voyez.

    • Euphrasie Ngoyi Gaghbo

      Dis au monde entier le discours que le Feu, Son Excellence Ntaryamira a prononcé à Arusha. N’inventez pas!!!!!!! Tu sentira qu’il a été UN VRAI HOMME D’ETAT pendant le peu de temps que les enemis de la paix lui ont laissé pour GUIDER la nation burundaise.

    • Jewe nyene

      Ayo ni amacakubiri ufise gusa? Ubona bizogufasha iki kuvuga ibintu utazi? Bitomore.

      • mayugi

        Ababizi barabizi sha. nuwe….INABUKWE mukuzimu yaramenyekanye. Namwe gira za recherches uzoba mumbwira.

  5. Ayuhu Jean Pierre

    Pablo, Senyamwiza et Keza,
    « Il n’est pas exclu de se taire quand l’on n’a rien à dire ou que l’on doit dire des âneries. »
    Je persiste et je signe. J’ai l’impression que vous ignorez, vous et Monsieur Ngendakumana, le contexte dans lequel notre regretté a été assassiné. Un président, Hutu, démocratiquement élu est assassiné trois mois après sa prestation de serment.. Un deuxième président, aussi Hutu, du même parti est assassiné trois mois plus tard…Un autre président, Hutu, d’un pays frontalier est assassiné….
    Le monde qui s’acharne contre Nkurunziza pour un soi-disant 3ème mandat mais qui se tait face à un drame pareil ( 3 présidents assassinés et autant de ministres) ne vous interpelle pas? Le FBI qui envois ses agents pour enquêter sur la mort de Manirumva, un agent d’une ONG, mais qui ne le fait pas pour trois PRESIDENTS, un Président de l’AN, un ministre de l’intérieur, un vice président de l’AN, le patron des services de renseignement, des gouverneurs de Province, cela ne vous interpelle pas? De ce qui précède, vous ne pensez pas que parfois, il faut se taire au lieu de lancer des distractions à la limite des âneries? Par ailleurs, le Frodebu a bien négocié les postes à Arusha au lieu de faire la question de ses assassinats des préalables..et le Frodebu a cogéré le pays de 1993 à 2005 de manière active et de 2005 à 2010 épisodiquement! Léonce et ses amis ont eu le temps de soulever cette question mais n’ont rien dit. « So akwanka akuraga ivyamunaniye » basha!

    • Fernandez

      Cher Ayuhu Jean Pierre,

      Justement, il faut un débat pour casser ce silence sur l’ assassinat de Ntaryamira Cyprien. Il faudra que le Gouvernement Burundais se pleint auprès des nations Unies pour que le Rwanda se justifie au moins de tant plus que l’ avion a été abattu dans le territoire Rwandais.
      Si on ne le fais pas, demain ca sera le tour d’assassiner Nkurunziza Pierre et ainsi de suite et aussi le cas du génocide des Hutu de 1972, il faudra que le Burundi présente tous ces cas devant les nations unies au lieu de les garder dans le tirroir.

  6. kibwa

    Moi j’ai une seule question à Madame Ntaryamira et à tous ceux qui veulent l’elever au rang de héros national.
    Ntaryamira cherchait quoi dans les conseils de Havyarimana au point de le suivre jusque chez lui au moment où le peuple Burundais l’attendait chez nous?????
    Sachez ceci chers compatriotes Ndadaye avait longtemps résisté à tomber dans le piège ethnique tendu par Havyarimana en mal d’alliés pour combattre le FPR. Le pauvre Ntaryamira n’a pas été trop malin et il a été hapé par le destin…….pas vraiment son destin……mais celui qui allait être son mentor…….Ce destin là a été partagé par les deux!!!!!!
    Quant à faire de lui un heros national, je prie les DD aux affaires d’étendre cet honneur à sa femme, ses enfants, ses parents et toute personne vivant sur sa colline natale!!!!!
    Kibwa
    KIbwa

    • Fernandez

      Kibwa@,

      Il faut aller te faire voir ailleurs, tu ne peux pas te rejouir des malheurs des autres parce que demain ca pourrait être ton tour d’ être assassiné, personne n’est épargné. Le président Ntaryamira avait le droit de se déplacer dans n’ importe quel avion, tu n’ as pas de conseil à donner sur ce plate forme.
      Ce qui importe ici c’est que le Gouvernement Burundait se plaint auprès des nations unies et que la Justice internationale puisse travailler.

    • niyonsaba

      Non, désolée, voire choquée comment pouvez vous exposer autant de cynisme! un burundais qui se réjouit de la mort des siens!!! ( uwo mugani mubi ntuzowurage abana! Monsieur Kibwa (joli nom ou pseudo) sachez que la haine ne fait que détruire. Et hélas, peut vous détruire à votre tour tel de qu on vous sent consumé et animé par un sentiment d insolence haineuse!

  7. Pablo

    Cher Ayuhu Jean Pierre c’ est plutôt toi qui racontes des bêtise ! Comment est -ce que les DD et sa fameuse commission peut enquêter sur l’ attentat en question?

  8. Keza alexis

    Mu Burundi, « Agapfuye kabazwa ivu »! Uwizeye kumenya ukuri mu Burundi aracagowe pe!

  9. Keza

    Mu Burundi, « Agapfuye kabazwa ivu »! Uwizeye kumenya ukuri mu Burundi aracagowe pe!

  10. KAHISE

    C’est dommage ariko honnêtement, nibaza ko ata kuri kuzigera kuboneka cane cane twihweje abo twita ko badutwara hamwe nico twokwita ubutungane cifashe ubu! Icahoze citwa ubutungane (Justice) ubu citwa INJUSTICE.

  11. Ayuhu Jean Pierre

    Cher Léonce Ngendakumana,
    Il n’est pas exclu de se taire quand l’on n’a rien à dire ou que l’on doit dire des âneries.

    • SENYAMWIZA Jean-Claude

      @AYUHU JEAN PIERRE,
      « Cher Léonce Ngendakumana,
      Il n’est pas exclu de se taire quand l’on n’a rien à dire ou que l’on doit dire des âneries ».

      Pour vous, tous ceux qui ne soutiennent pas le CNDD-FDD disent des âneries…! Encore une fois un signe d’intolérance…. ! Sinon, je pense que Mr NGENDAKUMANA a raison. En effet, le CNDD-FDD au pouvoir depuis plus de 10 ans, n’a entrepris aucune démarche pour connaitre la vérité sur la mort de NTARYAMIRA encore moins sur ce qui s’est passé en 1972. Pourtant 1972 lui sert seulement d’alibi pour aiguiser sa langue aux discours et autres actes haineux et massacrer des innocents à tours de bras. Quand une jeunesse affiliée aux pouvoir, en l’occurrence, les Imbonerakure, tonnent et scandent des chansons appelant au viol collectif des femmes opposantes (entendez par là les femmes Tutsi bien sûr) , au su et au vu de tout le monde cela s’appelle la folie humaine… ! On devrait se resaisir et cesser l’intolérance qui ne fera que continuer de détruire l’avenir de notre jeunesse.

      • Barumwete Alain Chris

        Bonjour Mr Jean Claude,

        Pour vous donc  » les femmes opposantes  » sont uniquement Celle de l’ethnie tutsi ? Votre reponse à Jean Pierre A. Cache mal le venin ethnique vous imbibe par votre pot  » pasteur Artemon Simbananiye, etc. Quand aux 10 ans du Cndd-Fdd aux comandes sans que la verite eclate sur le genocide de 1972 je vous envois, mr, à relire les accords d’Arusha et vous demande de nous dire ceux ne menageaient aucun effort Pour empecher la mise en place de la CVR ?

        Quant à Leonce Ngendakumana, je lui demanderai de nous ce qu’il a fait pour que nous burundais, on connaisse la verite sur la mort de Ntaryamira quand le Frodebu etait aux affaires

    • Keza alexis

      Ce n’est pas Léonce qui raconte les « âneries », c’est plutôt toi qui es l’incarnation des âneries. Lui (Léonce), il a juste donné son point de vue. Oh! âneries toi même!

      • Barumwte Alain Chris

        J’allais te répondre mr keza Alexis mais comme le disait récemment Antoine Kaburahe, des fois, le silence est grand.

    • Jewe nyene

      Monsieur AYUHU, reconnaissez quand-même que les avis peuvent être divergents mais ne nous permettent pas d’injurier les gens.

  12. Ninde?NiJewe

    Chère Madame Ntaryamira. e vous présente toutes mes condoléances,même 23 ans après et vous demande de rester très forte. Forte, car chère Madame, vous ne connaitrez JAMAIS la vérité (beaucoup la connaissent mais ne peuvent pas parler) et ce pour plusieurs raisons.

    Ce dossier est très complexe. Il y a beaucoup de gens impliqués. Les rwandais (notamment le FPR), les français,l’ONU,les USA. Ils n’ont aucun intérêt à ce que la vérité soit révélée sinon elle risque de les incriminer et de montrer leur vrai visage.

    Beaucoup vont vous dire que la mort de votre mari était « accidentelle » car Cyprien Ntaryamira se trouvait dans l’avion avec le président Habyarimana et que c’est Habyarimana qui était visé. C’est FAUX, faux et encore faux. Oublient-ils que quelques mois avant lui, Ndadaye avait été assassiné car il était hutu? oublient-ils comment ce dernier a été tué de manière sauvage? La mort de votre mari n’était pas accidentelle, elle était voulue et bien planifiée par le FPR et les Tutsi Burundais, celui qui ne le sait pas est tout simplement sourd. Votre mari était Hutu, il fallait donc l’éliminer.

    Mais madame, comment voulez-vous que justice soit rendue à votre mari alors que les meurtriers de Ndadaye sont toujours en vie mais n’ont jamais été inquiétés. Ils sont connus : Busokoza, Buyoya, membres de l’armée monoéthnique (Tutsie) , Bikomagu (déjà mort). Ces gens là se promènent sans problèmes. Ils se permettent même de nous donner des leçons (quelle ironie).

    Restez forte Madame, restez forte….forte.

    • mayugi

      Merci de l’encourage mais le reste ne reflète que de des conneries que vous aimez (certains hutu) raconter à vos enfants. Les enquêtes, toi tu les a déjà menées, tu attends qui pour les adresser à qui de droit?

    • John

      @Ninde ni jewe.
      Je ne ais pas si c’est par ignorance ou par omission volontaire. Vous avez cite toutes les parties pouvant etre impliquees dans la chute de l’avion tout en oubliant une plutot importante(voir le rapport d’enquete de l’equipe Tredevic/Poux), la partie du gouvernement rwandais de l’epoque et sa frange extremiste au sein de l’armee et de ses soutiens. Faut pas avoir la memoire courte ou pecher par omission volontaire. Ca s;appelle de la malhonnetete.

    • Meurlsaut

      @ Pseudonyme Nindi? Nijewe
      L’expertise balistique des experts internationaux(acceptée même par les français) a montré que dans l’attentat contre l’avion du président Habyarimana,le missile qui a abattu l’avion est parti du camp de l’armée hutu de Kanombe! Vous devriez apporter d’épreuves contraires à cette expertise technique internationale avant de vomir votre mensonge,votre rancoeur et votre intolérance sur le FPR et les tutsi burundais sur ce site.

      • Bakari

        @Meurlsaut
        Regardez ce qui suit, car on apprend toujours:
        https://www.youtube.com/watch?v=PSBgbFm0wjk

      • Patience

        @ Meurlsaut
        « L’expertise balistique des experts internationaux (acceptée même par les français) a montré que dans l’attentat contre l’avion du président Habyarimana, le missile qui a abattu l’avion est parti du camp de l’armée hutu de Kanombe! »
        Pour vous, c’est l’unique expertise à votre connaissance et qui, d’office dit vrai ?
        Ce ne sont pas les expertises qui manquent à ce sujet. Écoutez et visionnez ceci s’il vous plait :
        https://www.youtube.com/watch?v=OWb8EKPMFNg
        https://www.youtube.com/watch?v=Gts_8F6w5Cg

        • Meurlsaut

          @Bakari&Patience
          Le prétendu expert Lugan,les transfuges du FPR qu’il cite (comme témoins de l’attentat) ainsi d’autres supposés et soi-disant spécialistes de l,attentat ne nous disent pas où et quand ils ont fait leur expertise balistique! Mais celle dont je cite a été effectuée à Kigali sur le lieu du crash avec des experts français et anglais-écossais et sous les yeux de juges français Marc Trévidic et Nathalie Poux(chargés de l’enquête sur l’attentat de l’avion du président Habyarimana) pour être publiée et confirmée par le parquet anti-terroriste de Paris. Si les cancans de vos experts n’ont pas été retenus,c’est un signe qu’ils ne valent rien.

          • Bakari

            @Meurlsaut
            « Si les cancans de vos experts n’ont pas été retenus,c’est un signe qu’ils ne valent rien. »

            Ce n’est pas parce que vous ne reconnaissez pas des choses qu’elles sont moins vraies.
            Il n’y a pire sourd que quelqu’un qui ferme ses oreilles.
            Si vous tenez à ne rien comprendre, personne ne pourra vous convaincre et vous continuerez à nier l’évidence.
            Tout ce que dit Madame Carla Del Ponte vous le multipliez par zéro parce que cela ne vous arrange pas.
            Mais sachez que la vérité est connue, et que ce n’est pas parce qu’une vérité n’est pas dite qu’elle cesse d’exister!

            • Meurlsaut

              @Bakari
               »Mais sachez que la vérité est connue… » Quel toupet!! Le parquet antiterroriste de Paris qui enquête sur l’attentat de l’avion de Habyarimana n’a plus à se donner la peine! Il peut vous consulter vous avez la vérité de foi sur l’attentat! Qu’attendez-vous-cher illuminé- pour transmettre cette vérité??
              Bakari,j’ai bien parlé de l’expertise balistique scientifique et jusqu’à présent,il n’existe qu’une seule expertise balistique scientifique connue et admise par le parquet de Paris,celle effectuée sur le lieu du crash de l’avion en présence des juges français enquêtant sur l’attentat de l’avion du président Habyarimana! Il n’y a aucune évidence dans les babillages de vos experts parce qu’ils n’apportent rien comme contre expertise balistique scientifique.Les considérations de Carl Del Ponte,Pierre Péan,Lugan,charles Onana…et d’autres pseudo-experts font partie de la rhétorique politique et négationiste pour faire endosser la responsabilité de l’attentat au FPR et au pouvoir rwandais actuel.De toutes les façons,ils ne démontrent pas comment un commando FPR se serait infiltré dans le camp Kanombe tenu par l’armée hutu de Habyarimana pour abattre l’avion.
              Mais pour vous et vos fallacieux experts il faut toujours dire que le mal vient du Rwanda et de son pouvoir pour être vrai!!

    • Mweneso

      Moi,je suis TUUTSI mais, j ai pas tué Ntaryamira encore moins Ndadaye. Il faut bien réfléchir avant de cracher n importe quoi!!! Honte à toi, small mind !!!!!

  13. MANA

    Nous sommes tous lâches : du plus grand au plus petit !!! Nous ne nous mobilisons pas pour récolter 6000 dollars pour sauver notre tambourinaire national et vous voulez qu’on s’occupe d’une affaire qui dépasse nos frontières ?
    Oh désespoir !

    • alexis

      « Nous sommes tous lâches: du plus grand au plus petit… » N’importe quoi? Si tu es lâche, il ne faut pas généraliser! Moi par exemple, je ne suis pas de cette catégorie là.

      • Bakari

        @alexis
        Il aurait fallu prouver comment vous ne l’êtes pas (lâche).
        Sinon comment voulez-vous que nous vous croyions sur parole?

        • Madjer

          @Bakari
          J’ai l’impression qu »il vous est toujours difficile de commenter sur un quelconque article.
          Le faites-vous volontairement?
          Tous les Burundais ne sont pas des LÂCHES et Alexis ne vous demande de le croire!

    • Komezamahoro

      @ Mana! Moi non plus je ne fais pas partie des lâches juste par le simple fait d’être née burundaise. Non je le refuse!!! Ce cher monsieur n’est pas mort à cause que les Burundais n’ont pas cotisé 6000 dollars, il est mort car il était un humain, tout homme qui est né devra mourir un jour!
      Reka kudutuka rero ngo turi lâche. Mbe Nkurunziza et sa clique ayo biba angana iki? Batereye angahe kugira uwo mutama apfe yavuwe neza!
      Ndasuiye ndagusabe ureke kudutuka.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité