Politique

“La discipline”, un discours toujours d’actualité

07/04/2015 Onesphore Nibigira 2

Ce lundi 6 avril, le Burundi commérait le 21ème anniversaire de la mort du président Cyprien Ntaryamira. Selon le sénateur Sylvestre Ntibantunganya, il faut de la discipline, héritage de Ntaryamira, dans tous les secteurs de la vie nationale.

Faible affluence à la cérémonie de commération de la mort du président Ntaryamira ©Iwacu
Faible affluence à la cérémonie de commération de la mort du président Ntaryamira ©Iwacu

« Le message essentiel de feu Ntaryamira était de tout faire dans la discipline. Il a parlé de la discipline au sein des forces de défense et de sécurité. Au regard de la Constitution, un homme ou une femme de ces corps ne doit pas manifester ses sentiments d’ordre politique. Est-ce qu’aujourd’hui il n’y a pas des hommes qui affichent beaucoup leur conviction politique ? », lance M.Ntibantunganya. Et d’ajouter d’autres cas d’indiscipline : « Quand un administrateur communal n’est pas trouvé par ceux qui cherchent la carte nationale d’identité. Peut-on parler de discipline ? » Le sénateur parle aussi de la corruption dans les affaires qui gangrène l’économie du pays.
« Dans l’enseignement, quand des jeunes filles vendent leurs corps pour avoir des points, est-ce de la discipline ? Selon lui, des cas d’indiscipline n’épargnent ni les Eglises ni les médias. Et de conclure qu’il faut restaurer la discipline dans ce pays.

Une participation faible

A la cathédrale Régina Mundi où la messe a eu lieu, comme à la place des Martyrs de la démocratie, il y avait peu de présidents de partis politiques, de parlementaires, de membres du corps diplomatique et consulaire accrédité à Bujumbura et des membres du gouvernement.

Nombre de partis politiques agréés n’ont pas déposé de gerbes de fleurs sur la tombe de feu président Ntaryamira.
Pour rappel, les circonstances de la mort de Cyprien Ntaryamira et deux de ses ministres ne sont pas encore élucidées. Frédéric Bamvuginyumvira, vice-président du Frodebu, compagnon de lutte de feu Ntaryamira, fait savoir qu’il faudra attendre le gouvernement issu des prochaines élections.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. john

    Pourtant cher Monsieur, aucune enquete serieuse n’a jamais prouve ce que vous avancez. Dites a vous meme et aux lecteurs: ce que j’avance n’est qu.une hypothese et non une verite.

  2. nkuba

    Mr. le Journaliste quand vous écrivez ceci “Pour rappel, les circonstances de la mort de Cyprien Ntaryamira et deux de ses ministres ne sont pas encore élucidées. ” Vous croyez tromper qui ? Qui ne connait les circonstances de la mort du President Ntaryamira? La vérité est connue par tout le monde jusque dans les bureaux onusiens au sein du QG de New York. L’avion dans lequel il était a été abattu par le FPR et vous aussi vous en êtes convaincu. Ne nous forcer a un déni de vérité ou à l’oubli.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

777 utilisateurs en ligne