Santé

La clé du septième ciel

29/12/2016 Clarisse Shaka 6

Nombre de femmes ont du mal à jouir pendant leurs relations sexuelles. Quelques suggestions d’experts pour arriver au summum du plaisir.

Sur un échantillon de 87 Burundaises (28-40 ans), 67% affirment n’avoir jamais joui. C’est l’étude réalisée, au cours de cette année, par le conseiller sexuel également thérapeute, Bény Ndayishimiye.

D’après le dictionnaire sexuel « lexique/glossaire des expressions sexuelles», la jouissance est «le plus haut niveau dans l’excitation, le moment pendant lequel le corps est secoué par l’orgasme en plus de libérer au cerveau un mélange de substances endorphines créant l’euphorie.»

Elle est caractérisée par des signes qui ne trompent pas, selon des experts : frémissements du corps, contractions vaginales involontaires voire même une sorte de ’’perte de connaissance’’.

«Difficile à déclencher», la jouissance féminine est parfois soumise à certains paramètres. Connaître ses zones érogènes est la base, selon le conseiller familial et sexuel. Clitoridienne ou vaginale ? Il faut à tout prix savoir si l’on jouit par stimulation du clitoris ou par pénétration, d’après lui. Et de préciser que cette tâche incombe au partenaire, pas à la femme elle-même. «Ce serait, sinon, de la masturbation».

Pour Bény Ndayishimiye, les préliminaires sont également importants pour atteindre l’orgasme. Non seulement ils intensifient le désir sexuel mais aussi permettent la découverte de ses zones érogènes. « La femme doit en profiter pour découvrir ses points faible».

Estime de soi, lâcher-prise total, confiance en l’autre… les paramètres psychologiques s’imposent aussi.

Ayez le sens de la découverte !

« Accéder à la jouissance exige que l’on dépasse la connaissance superficielle et confortable que l’on a de sa sexualité pour prendre le risque de la découverte », estime le psychanalyste français Gérard Bonnet, auteur de L’Irrésistible pouvoir du sexe. Selon lui, il faut affiner, développer le capital sexuel que l’on reçoit à l’adolescence. « C’est un travail qui demande de la curiosité et de la créativité, et que l’on fait à deux».

Quant à Catherine Solano, sexologue française, les partenaires sexuels devraient se focaliser sur le plaisir de l’orgasme clitoridien. «Ce dernier est plus facile à déclencher que l’orgasme vaginal.» Quand l’on n’a jamais eu d’orgasme, poursuit-elle, il faut parfois près d’une heure de stimulation pour qu’il se déclenche.

« A côté du lâcher-prise, pensez à fantasmer, développez des pensées érotiques, apprenez à bouger votre bassin pendant ces stimulations… », conseille cette experte en sexualité.

Le conseiller sexuel, Bény Ndayishimiye, ajoute que la stimulation du clitoris doit se faire plus avec le pénis. Si c’est avec la main, appuyer est mieux que frotter, dit-il.

Quelques causes qui peuvent freiner la jouissance, selon M. Ndayishimiye : des mauvais climats dans une relation, vouloir imiter les autres, etc. L’idéal est que la femme pilote le rapport sexuel.

Il évoque enfin des causes médicales : des maladies gynécologiques qui provoquent une insensibilité (mycoses, douleurs vaginales, etc.)

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Voulez-vous l’amener au 7e ciel? Il faut pas la perturber; nous avons besoin de ses articles.

  2. CHARLES

    Qualqu’un a le numéro de Shaka ?

  3. COKOL

    Avec des belles images d’illustration à l’appui hahaha.

  4. Bakari

    J’imagine que la princesse Shaka, lotie de tous ces savoirs sur le sexe, habite rarement sur cette notre terre, et s’échappe tout le temps au 7e ciel, tout come tous les autres spécialistes du sexe, notamment ceux qu’elle n’arrête pas de nous citer dans ses articles.

  5. Au moins vous, vous pensez à nous changer les idées. Merci beaucoup et continuez votre recherche. Et pourquoi pas des études de sexologie?

  6. Amurani

    Shaka tu es bonne dans ces articles de sexualité. Pas dans les analyses politico-sécuritaires

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

681 utilisateurs en ligne