Société

La clé du ruisseau…

Certaines femmes éjaculent abondamment au moment de l’orgasme. Des avis divergent sur l’origine de cette « fontaine ».

1
L’orgasme s’accompagne, chez les femmes fontaine, de l’émission d’un liquide abondant. « C’était comme un robinet qui s’ouvrait! », a confié une femme fontaine. Appelé « éjaculat », ce liquide est décrit comme inodore, de goût neutre.

Sur cinq femmes, avec une longue expérience sexuelle, interrogées, deux sont concernées. Pourtant, Jacques Salomé, psychosociologue et écrivain français, auteur de « L’effet Source : Rencontres avec des femmes fontaine », soutient que « toutes les femmes sont des fontaines, à condition de rencontrer le bon sourcier.» Pour lui, il faut un partenaire plus sensuel, plus attentif…

Quant à Benny Ndayishimiye, conseiller familial et sexuel, il insiste sur le lâcher-prise total de la femme, tant psychique que physique, comme la clé de la fontaine. Pour lui, la femme doit aussi orienter son partenaire sur l’endroit le plus sensible, avoir une longue expérience sexuelle, etc. Toutefois, il fait remarquer que même si toutes ces conditions sont réunies, toutes les femmes ne sont pas des femmes fontaine.

D’où vient ce liquide ? « Indiscutablement, le liquide des femmes fontaine vient de la vessie », révèle Jacques Salomé. D’après son étude, des femmes remplissaient leur vessie par stimulation sexuelle pour ensuite la vider.

Pour le gynécologue allemand Ernest Grafenberg, la fontaine serait provoquée par la stimulation du point G, une zone érogène chez la femme située à 2cm de l’entrée du vagin. Du fait d’un plaisir intense, il indique que cette zone gonfle et produit un liquide lors de l’orgasme.

Une expérience déconcertante

« Détends-toi, laisse-toi aller… », lui disait son partenaire en stimulant à la fois le clitoris et l’entrée du vagin. Ce n’est qu’après une trentaine de minutes que L.N. a senti l’envie d’uriner et a ensuite vu jaillir de son vagin une grande quantité de liquide qui ressemble à de l’eau. « Je croyais que je venais d’uriner avant de remarquer que c’était du liquide vaginal.». Surprise, gênée, timide, L.N., 30 ans, après une longue expérience sexuelle, venait de découvrir qu’elle était une femme fontaine. Elle confie que cela fait plaisir aux hommes : « Dès lors, mon sourcier n’a cessé de me chercher. »

Certains hommes interrogés y voient aussi des inconvénients : « Il faut avoir un matelas de réserve. Tout le matelas mouille, il faut le sécher pendant des jours. Quel stress ! »

  28   Vos commentaires
  1. Sikuyavuga Jeanne

    Muzohore mwandika ivyo bi stimulis ata photo kuko benshi bica bibagora nakazi kagahakwa guhagarara. Amaso n’amasazi. Iyo photo yahatswe kuntirimutsa.

  2. barich

    toute vérité blesse.elle n’a parlé que de ce qui existe mais ignoré par bcp de gens.le sexe c’est le sujet le plus difficile à parler en public.regardons autour de nous c’est le sexe,le pouvoir et l,argent qui nous font vibrer et nous donne du plaisir mais également source de nos malheurs.sexe est un sujet tabou chez nous mais qui fait des rages ds les jeunes générations et ds les couples.faut il se taire? il faut en parler davantage!courage

    • Inyankamugayo

      Il faut savoir que tout ce que Dieu a crée pour le plaisir de l’homme, Satan s’y ingère pour que les gens s’en abuse en allant à l’encontre des limites prescrites par le Créateur.

      • Bakari

        @Inyankamugayo
        Limites prescrites par le Créateur et par vous-même?

  3. Kagabo

    HeHeeee!! Clarisse turakwisavye. iyo sujet urayirekere twe gukuze, uze urarondera aho twobiganirira abana batumva. Mbe urazi ko umwa wanje wa 7ans azi gusoma? Mu Burundi twataye akaranga!!!! Urarondere iradio uza uravugira ho, kandi iyo émission uce uyishira minuit.

  4. Yohani Petero

    Ikibazo c’imibonano mpuzabitsina ntikigira umuti, umwe wese abivuga uko avyumva. N’abo bahinga ba Clarisse umufaransa n’umudagi ntibavuga rumwe ku vyerekeye aho uwo mugezi uzanana, mbere umuhinga umwe avuga ko abakenezi bose bameze kumwe ngo bivana n’umuvomyi uyundi ati wanguha.
    Ku bwanje ntibikenewe ko abantu bigishwa uko bokora imibonano mpuzabitsina nk’abafaransa canke abanyamerika canke nk’abanyarwanda, etc ahubwo igikuru ni uko abubakanye canke ababonana bompi banezerwa kandi umwe wese agakora ibishoboka ngo afashe mugenziwe kunezerwa. Uko mubigira kwose ivyo birabaraba si ngombwa ngo umugezi utembe.
    Ingorane ni uko hari n’abofata ivyo Clarisse yandika nka bibiliya maze ugasanga bariko bafata nabi abo bubakanye canke abo bakundana babahora ngo ntibameze canke ngo ntibazi gukora nk’uko babisomye muri Iwacu kwa Clarisse bambe kwa Kaburahe.
    Ni ukuvyitondera rero

  5. Yves

    Faites l’amour, pas la guerre

  6. KAAZE

    Iyandikire ku amazi sha Clarisse!!! Igihugu kirasha ayo amazi uvuga ariko aratemba!!!

    • KABADUGARITSE

      Mbega ntiyotemba akizimya. Ngo amazi agendana n’amahoro.-

  7. ndc

    Ahh Ahhh Aaaaah Vraiment Mme Clarisse Shaka, elle nous fait chier avec ses articles sur le x…

    • Leopold Hakizimana

      Relaxe un peu ndc. »elle nous fait chier… » quelle expression mal placée. Au moins tu en ris.hahahaha AaaaaaH!
      Je ne sais pas si Madame Clarisse Shaka est journaliste sexologue, mais déjà 15 commentaires sur le sujet! signe que le sujet est intéressant..

  8. Leopold Hakizimana

    Merci de ce genre d’articles. Parfois, pour la plupart , ça nous permet de relaxer et de penser autres choses.
    Votre lecteur Basi Kasi devrait se dire que parler de sexe, c’est aussi parler de sa vie et de la nôtre . Merci de m’avoir informé de l’origine de ce liquide.
    Uwo guma yiyumvira gusa ivyerekeye ukuntu igihugu cacu catwawe n’imisore à peine sorti de l’adolescence, bakica abarundi bene wabo wosanga imitwe yapayutse.

  9. Kabingo Dora

    Mbega ko mubikura mu ba faranse kandi iwacu biriho . Kunyaza , rero da muhava muvuga ngo bivuye i rwanda ngo nivyo Kagame yabarungikiye hahahaha

    • OYA

      Bavyita kuzana amazi (mu kirundi)

      • KABADUGARITSE

        Puuu! Nta kirundi-sexe wewe uzi. Ni « Kunyaza ».-

  10. Munezero

    Madame Clarisse,

    Tu mérites un prix. De tels sujets sont indispensables surtout pour la jeunesse.
    Le seul moyen de lutter contre l’ignorance est la lecture.
    Une jeunesse grandi dans l’ignorance dira toujours que ce sont des tabous.

    Contrairement a ceux qui te condamnent, je te félicite encore.
    Une question a ceux qui condamnent: y’a-t-il un mensonge dans cet article? Si oui, publiez vos verites sur le sujets!
    Encore, de quelles sources renseignez-vous? Quel vocabulaire utilisez-vous?

    Merci notre cher IWACU.

  11. Basi kasi

    warataye indero runtu est-ce un fait, une decouverte, une etude scientifique ? Kanatsinda igihugu gitwarwa n’imihimbiri itagira indero ngo umwera uva i bukuru ugakwira hasi. Un clin d’oeil a IWACU ico kinyamakuru c’ibishegu kigiye gukwiragiza indero mbi, tuzogihagurukira. Antoine Kaburahe et consorts tout n’est pas permis, tout n’est pas utile. Quel apport sosial dans tout cela?

    • Arsène

      Je crois que Basi kasi est trop sévère: la journaliste fait un excellent travail. Si en plus elle nous indiquait les références complètes des ouvrages cités, ce serait génial.

    • Hopefull257

      oya ntiyataye indero nagato. C’est un très bon sujet. Gusa, turavye umengo Clarisse akora muri section sexualité ya Iwacu. Aussi, ondirait qu’elle n’a que le sexe dans sa tête.Sûrement qu’elle passe la plus part de temps sur les sites y relatifs. Ataravye neza azohava aba accro, canke ahave yinjira muri industrie du sexe. Pour dire ko vyoba vyiza agiye aza arakora sur d’autres thèmes pour équilibrer sa pensée.Bon travail madame!

      • rita

        Ses articles sont variés. Vous pouvez les consulter en cliquant sur son nom pour s’en rendre compte. Et il n’y a rien de tabou dans cet article!

    • Mariya Budangwa

      @ Basi kasi

      Harya ngo igihugu gitwagwa n’imihimbiri? Uragayana birenze kwemera nimba ubabajwe n’abatwara niwomoke canke wimanike.

    • RUGAMBA RUTAGANZWA

      @BASI KASI

      Vos propos sont inacceptables car intolérants. Si vous n’aimez pas, laissez les autres lire et s’informer, surtout cessez de proférer des menaces a tous ceux qui ne pensent pas comme vous, pauvre de BASI KASI ! Vous voulez qu’I Wacu vienne vous demander la permission avant de travailler ? Vous êtes vraiment ridicule… ! Pauvre de vous… !

    • Kaboul

      Kuki mudashaka ko bandika kuri sujet nk’iyi?
      Iyo hypocrisie yanyu ntikwiye. Ibindi byo gutuka munamenasa iwacu nabyo ni culture ya intolérance ituma duhora mu ntambara… Naho kubuza abantu de parler du sexe ngo nuko bari mu ntambara nabyo ntibikwiye imformez vous bien on vous dira que c’est pendant la guerre qu’ on fait souvent l’amour pour se détendre! !
      Faites le et vous verrez. ….!!

  12. Jean Claude

    Clarisse,toujours des articles interessant les jeunes!! c’est vrai qu’il existe des femmes fontaine? comment pourrions nous les appeller en kirundi? haaaaahhhhh!!!!!!

    • Karadiridimba

      Babita ingangaburiri

      • John

        Ingangaburiri ni umugore asoba mu mirambizo, kugira yerekane ko yarushitsemo, atawomukoma.Ubwo aba amaze kuruvyaramo nibuze abahungu batatu!!!!!!!

  13. KABADUGARITSE

    Ewe sha Clarisse! Agatwe kawe karimwo ishaka ryinshi. Et ton expérience personnelle! Ça serait plus parlant n’est-ce pas! –

  14. OYA

    Narunyonga…..

Publicité