http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Archives

La Chine construira des écoles primaires en soutien à l’enseignement pour tous

Une délégation chinoise était en visite au Burundi du 2 au 4 juin 2011. Objectif : lancer le Projet Espoir Chine-Afrique au Burundi pour la construction d’écoles primaires, et étudier des ébauches d’investissement au Burundi…

À l’hôtel Source du Nil, d’un coté de la table de la rencontre 38 Chinois, et de l’autre des hommes d’affaires et des cadres de ministères. Le 2è vice-président de la République, Gervais Rufyikiri a fait aussi le déplacement, accompagné du ministre de l’Enseignement Primaire et Secondaire, Séverin Buzingo.

Le déplacement est important : il s’agit de signer l’Accord relatif au projet Espoir Chine-Afrique au Burundi entre la Fondation du développement de la Jeunesse de Chine et le Ministère de l’Enseignement de base et secondaire, de l’Enseignement des métiers, de la Formation professionnelle et de l’Alphabétisation. Objectif : construction d’écoles primaires baptisées « Espoir », selon Lu Junquing, Président de la délégation.

Celui-ci annonce que ce projet est conjointement financé par l’Association d’Entrepreneurs Éminents chinois au Monde qu’il préside, la Fondation de développement de la Jeunesse de Chine qui en est le gestionnaire principal, le Groupe des Entrepreneurs confucéens et le Groupe Holding Insight. M. Lu indiquera aussi que les premiers pays à bénéficier de ce Projet en Afrique sont le Burundi, le Kenya, la Tanzanie, la Namibie et le Rwanda.

Au total, ce sont 1000 écoles primaires qui seront construites en Afrique au cours des 10 à 20 ans à venir. Pour le Burundi, il est prévu la construction d’écoles primaires dénommées « Espoir » dans les 10 ans à venir (2011-2020), à commencer par 5 écoles pour une somme de 1 million de dollars américains. La conception, la supervision et la réalisation des travaux de construction seront assurées par une société chinoise. Le président de la délégation a souligné que « le Burundi, pays ami de la Chine, a aussi besoin d’appui de la communauté internationale pour son développement ».

Les sites suivants ont été alors choisis pour héberger ces établissements: Canzigiri en commune Bugenyuzi (province Karusi), Rujungu en commune Kigamba (Cankuzo), Rutyazo en commune Kayokwe (Mwaro), Bigwana en commune Mbuye (Muramvya), Vyerwa en commune Mwumba (Ngozi). Soulignons que les gouverneurs des provinces bénéficiaires de ces dons d’écoles primaires avaient fait le déplacement. Le ministre Buzingo quant à lui a ensuite reçu une délégation chinoise pour « étudier les modalités de décaissement des fonds ».

Publicité