Diplomatie

Santé et formation professionnelle : la Belgique accorde un don de 15 millions d’euros

La signature de deux conventions de financement a eu lieu, ce mercredi 22 octobre, à Bujumbura entre la Belgique et le Burundi.

Pins-Belgique-BurundiLe premier appui est un don de neufs millions d’euros destiné à appuyer le secteur sanitaire. Il sera affecté dans le volet infrastructures, équipements et maintenance du programme d’appui au secteur de la santé publique.
D’après Laurent Kavakure, ministre des relations extérieures et de la coopération internationale, indique qu’il est question d’améliorer la performance du système de santé. Il contribuera à élever le niveau des centres de santé des provinces Muramvya et Kirundo. Et ce, précise-t-il, en matière de capacité d’accueil, d’approvisionnement en eau, en énergie, gestion des déchets et logement du personnel. Par exemple, le centre de santé de Kiganda, en province de Muramvya, sera transformé en un hôpital de district sanitaire.

Avec un budget de six millions d’euros, le 2ème appui va dans le sens de la consolidation des acquis, l’accès à la formation de qualité et l’insertion professionnelle. Par exemple, précise le ministre Laurent Kavakure, 14 centres de formation professionnelle seront transformés en centres exemplaires. Objectif : leur accorder un niveau de performance avancé. Il sera également question, ajoute-t-il, d’appuyer la formation technique des formateurs, de construire et d’équiper huit centres additionnels. Cet appui va permettre de fournir aux centres ciblés de l’énergie renouvelable, appuyer le développement des capacités d’entreprenariat et soutenir le partenariat public-privé en matière d’enseignement et d’insertion. Quant à la Belgique, elle promet via son ambassadeur au Burundi, Marc Gedopt, d’être toujours aux côtés du Burundi.

  2   Vos commentaires
  1. Bimbabampisha

    Si jamais il y’en a, aucun autre pays étranger ne connaît mieux le Burundi que la Belgique.
    Ce genre de conventions auraient dû être matérialisées plus tôt et au lieu d’attendre la fin imminente de deux législatures …
    Tout en appréciant la pertinence de cette coopération, l’annonce de tels projets à la veille des élections n’est pas une coincidence susceptible de passer inaperçue.

    • Joseph NDARUSANZE

      Un pays africain riche propose mieux que la Belgique puisque pour le seul volet « consolidation de nos acquits scientifiques et technologique  » il promet une aide 25 millions de dollars .

Publicité