Politique

Une voix manque au Cndd-Fdd pour faire passer la Constitution révisée

Les députés se sont retrouvés à Kigobe, ce jeudi 20 mars. Mais la plénière n’a pas eu lieu. Elle a été reportée pour la semaine prochaine.

Les députés upronistes en consultation dans les corridors de l’hémicycle de Kigobe ©Iwacu

Les députés upronistes en consultation dans les corridors de l’hémicycle de Kigobe ©Iwacu

« Un seul député. C’est ce qui manque encore au parti Cndd-Fdd pour réunir le quorum exigé pour faire passer le projet de loi portant révision de l’actuelle constitution. » Ainsi s’exprimaient les députés Juvénal Gagungu et Bonaventure Gasutwa, présidents des groupes parlementaires Frodebu Nyakuri et Uprona.

Ils soupçonnent les trois députés Batwa d’avoir rallié le camp majoritaire : «Ils n’auraient pas résisté à la promesse de se voir attribuer, pour la première fois dans l’histoire du pays, un poste ministériel et un poste d’ambassadeur », déplorent-ils. Elias Kuntwari, un député mutwa, dit que les négociations continuent et que la position de son groupe parlementaire sera connue lors de la plénière.

Honorable Gasutwa ne veut pas croire un seul instant qu’un député uproniste, fût-il Bonaventure Niyoyankana, ou un député du Frodebu-Nyakuri puisse passer outre la consigne de voter contre ledit projet de loi.
Au cas où il n’y aurait plus une autre défection, le quorum des 4/5ème des députés ne sera pas atteint, même la semaine prochaine. Pour sortir de l’impasse, le président de la République pourrait appeler les Burundais à adopter la nouvelle Constitution par référendum.

Une autre solution sera la reconduction de la Constitution actuelle. En effet, aux dires de Pascal Nyabenda, président du parti Cndd-Fdd, « la Constitution actuelle n’empêche pas Nkurunziza de se représenter en 2015 ».

  32   Vos commentaires
  1. kuki

    niho bayamaze bati nta jambo ry’umutwa naho biga ntigahera; uwabaye nyambwa ntaba nya nka!

  2. Murundi

    Juste un commentaire sur l’expression « … à mort ». La plupart des Burundais l’utilisent à tort et à travers. Quand on écrit « battu à mort », ou « happé à mort » par une automobile, cela veut dire que la personne est réellement directement morte à la suite de l’événement décrit.

    Alors quand je lis « battu à mort » dans le titre et que je vois dans le développement du texte que la victime est encore vivante, je qualifie cela d’erreur professionnel ou d’ignorance, mais un burundais pourrait le voir comme une exagération malhonnête pour faire mal paraître les services de sécurité et de justice.

    Il en est de même quand la victime meurt plus tard, à l’hôpital par exemple. On écrira alors qu’elle est « morte des suites des blessures subies pendant l’événement », et non « battu à mort ».

    Il y a toute une différence au niveau de la perception judiciaire puisque le criminel pourrait être accusé de meurtre prémédité (planifié à l’avance) ou involontaire (accidentel) selon le cas.

    C’était une petite mise au point…

  3. Butisi

    Duhaguruke turwanire demokarasi twaronse duciye mu ngorane. nagira nkeze abaserukira UPRONA na Frodebu aile Minani. Ko bakoze ivyo batarabye inyungu zabo , ko bikubise agashi bakibuka amagorwa abarundi turimwo twatewe n’inkona

  4. Umugumya

    Qui vous a dit que c’est Mr Niyoyankana qui a le dernier mot sur la destinée des banyagihugu au Burundi? Tuzovyihereza muri référendum ico ikibazo kigoye vraiment.

  5. kezie

    Cool!

  6. Terimbereburundi

    Je suis économiste de formation et suis chaque jour la vie économique de notre pays. Voila en 5 points, la situation de notre pays, la politique du vente du CNDD FDD n’y est pas étrangère:

    1. Beaucoup de commerçants ont fui le Burundi à cause d’une fiscalité hors du commun. Le gouvernement de Nkurunziza n’a visiblement d’autres ressources que les impôts du petit citoyen;

    2. Les recettes fiscales collectées par l’OBR ne cessent de dégringoler et les caisses de l’Etat commencent à souffrir énormément. Faut passer chez l’OTB au Ministère des finances pour se rendre compte qu’il ne reste pas beaucoup de temps que le pays soit en cessation de paiement;

    3. Les devises manquent cruellement, le Fbu presque sans valeur actuellement, ce qui pousse les prix à augmenter;

    4. La situation de l’endettement intérieur de l’Etat est plus que dramatique: on parle de plus de 600 milliards de dollars que l’Etat doit aux citoyens et entreprises burundaises. Dans ce cas, l’indice de l’endettement est très élevé puisque il n’ya pas d’exportation. Dans une émission à Ngozi, le très démocratique Président fondateur Pierre Nkurunziza avait dit qu’il allait introduire l’élevage des chiens, d’autres cultures pour améliorer la balance commerciale du Burundi. Ces députés CNDD FDD, ne comprennent rien de ce qui est économie. L’adage dit: « qui te tient la bouche te tient la vie », soit ils ont peur de mourir parce que n’ayant rien à manger s’ils décident d’utiliser leur cerveau (à moins qu’il fonctionne encore bien) pour dénoncer leur patriarche, soit ils ne comprennent pratiquement rien.

    5. Le pays n’a plus la confiance des bailleurs de fonds.

    Bientôt, personne ne va vous appeler à manifester, les burundais iront dans la rue de leur propre gré, puisque la faim n’est pas loin de la porte du burundais lama.

    Vive le pays du tambour (éternel); vive le président fondateur qui a décidé de se faire voter. En attendant le vote des bêtes sauvages pour ce référendum, paix chez vous

  7. Ndabahagamye

    Batele bavuge wee, agahinda karakwegura kuko wewe nturi umu DD ntuyivangemwo ntuzi ivyayo. Ufise umukenyezi niwe uzi ingene umupangira mu ndwi nk uko DD abayo ibagera uko ivyumva. Kugumizaho Nkuru, bikurya he?? Politike yo kugwiza imigambwe ngo abayora babe benshi vy avantager bamwe bidesavantager abandi twarabihinyuye. Bitagenze uko … abanyagihugu turaruca, uheze wuhe umugozi.

  8. Kagisye

    Yoronimu wee ugeze kure ndabibona nzogusanga aho wimiye kwobarabara kukwanka lo utunukora nzoguhamba. Ni we woshwe n akabonge!! Aho utamaramatira DD igomba yubake presidence nubwo itobishokako urabona ko au moins ifose intumbero nziza. Ariko niba urimwo sinzi, mwivye leta muyikodesja ajo ikorera. Nta soni. Ni nde mwana yorusha ibiro nyina kandi yonka uyo muvyeyi nyene?? Worusha gute itunga reta ukoramwo ari nayo iguhemba. Ntaho tugiye ja kwiyahura!! Niri bwirizwa binaniranye hagati y aba depute abanyagihugu turavyigirira. Wewe urikumwe na bangahe!! Mugowe mugowe mufashe n umuheto ntimwatsa. Simwe mwatwigishije kurasa har ivyo twimenyera. Ikindi, tubRushije kuba twazanye ubumwe nkumbure n Bo wibaza ngomurikumwe, urihenda. Tembagara canke ukizwe. Igihugu turi naco, hohonyene niwasoma ibi ndazi ko uca wiha umugozi reka ndindire amatangazo. Iwacu ntumfutire message kuko niwe yatanguye gutukanaaaa

  9. Ihanure

    Ni musengere iki gihugu cacu kuko abarundi basigaye bagomba kwiruka n’ivyisi cane mbe ga ubwo ibiheruka kuba le 9 février ntacigwa vyoha abo barondera itunga ridatunganye. Naho woronka ubutwari kw’isi yose ndetse uburundi gusa abantu bavuma ntaco buzokumarira urutwa n’uwurariye isombe atawe arenganije kuko son coeur est tranquille. kandi uzobisiga irinde kuba Yuda canke Caini

  10. MINANI Tharcisse

    Iciza n’uko azoba agiye kurya ivyo yarimye, contrairement n’abandi barya ivyo abo bishe bakongera bakabibamwo (bakaba no mumazu yabo), hageze ko Cntb ikora bagatatabiza.

    • Yoronimu

      SVP Hagarika iyo extrêmisme. Niyo yabarwaje akabonge n’ ubutegetsi mwaronse bukasubiza igihugu inyuma. Ni mwebwe mwamye mutangur’ umuryano kuva Uburundi bubaho, raba n’ ubu igihugu kirabananiye gutwara, umengo muguma mumeze amagabo ngo muhunge iyo umuntu aravye ingene musahura utwo mushikiriye twose.

      • Nderagakura

        @Yoronimu
        «Ni mwebwe mwamye mutangur’ umuryano kuva Uburundi bubaho»

        Et combien de coups d’État sanglants comptabilisés à date au compte du CNDD-FDD? Et des massacres ethniques hutu/tutsi, en as-tu subi depuis 2005? Si tu t’ennuies sincèrement de l’oppression et haine ethniques, urarindira intwaro ya Uprona, il vous en servira à gogo. De notre côté, turarindiriye iyo Réferendum sur l’amendement de la Constitution pour une véritable équilibre politique nationale.

  11. Kimeneke

    Mbe Peter kuberiki aca munzira nomuvyatsi kugira atware ?? Nagende kurya ivyo yarimye

  12. Nkomakoma

    Ibiri muri iyo constitution:
    1. Le visa d’Arusha : Constitution y’Uburundi itangurwa na « Vu l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi… » Iyi phrase abaDD bagomba ko ivaho kugira ngo constitution révisée ntigire référence kuri les Accords d’Arusha. Mu Kigobe twari twabagondoje baremera ko kagumaho!
    2. Kurahira bakoresheje izina ry’Imana, baba abaperezida canke abashikiranganji bovuga ngo « Je jure au nom du Seigneur le Tout Puissant… ». Ibi twasavye ko vyovamwo kuko ni atteinte à la laicité de l’Etat kandi umutware ategerezwa kurahira imbere y’abanyagihugu. Bo bagomba ko bigumaho kubera ko Nkurunziza na Mme wiwe ari abapasitori;
    3. Gukuraho un des Vice-Présidences bagashiraho un Premier Ministre afise ububasha buruta ubwa Président. Aha twabonye ko Nkurunziz ashobora kureka kwitoza ariko agaca aba Premier Ministre avec des pouvoirs zirengeye iza Président, on appelle ça « la putinisation des institutions ». Ibi twavyanse kubera ko bica bitandukana n’inzego prévus par Arusha kandi constitution y’Uburundi yisunga Arusha aussi longtemps que Arusha reste en vigueur. Bo bagomba kubigarukana muri iyi constitution bariko barazana ku nguvu ;
    4. Kwaka ububasha Sénat bwo kuraba ko abantu Président ahaye amabanga babikwiye canke yubahirije ya équilibrage ethnique y’i Arusha. Kwaka ububasha les anciens chefs d’Etat gutora muri Sénat, ariko bagashobora kuja mu manama bashatse ;
    5. Kwaka ububasha Vice-président bwo kugira contre-signature ku ma-nomminations Président aba yakoze (nous aurons un Vice-président figuratif)
    6. Gufuta burundu tous les deux TITRE XV et XVI relatifs à la période post-transition. Le titre XV nayo ikaba arimwo le fameux article 302 qui contrebalance l’article 96 qui donne une brèche à Nkurunziza de briguer le 3ème mandat. Voici les deux articles en question : Article 96 « Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. » ; article 302: « A titre exceptionnel, le premier Président de la République de la période post-transition est élu par l’Assemblée Nationale et le Sénat élus réunis en Congrès, à la majorité des deux tiers des membres.(…) Iyi 302 bayifuse, Nkurunziza aca yitoza ntagisivya kuko ntazoba agihonyanze ibwirizwa shingiro, ariko azoba ahonyanze Accords d’arusha nayo ivuga ngo « Nul ne peut briguer plus de deux mandats ». Ariko bakuye muri constitution karya ga-phrase ka mbere (voir point 1), Nkurunziza azoba baye libre, nta kindi kizoba kikimubujije kwitoza!
    7. Kugabanya igitigiri c’abashingamateka/abakenguzamateka (le quorum) bashobora kuba bahari canke abatora amategeko. Le CNDD-FDD propose la présence des 2/3, gutora naho bakaba « majarité absolue » ou 50%+1. Ni ukuvuga ko 38 députés bonyene kuri 108 bagize inama nshingamateka baba bakwiye kugira ngo itegeko rirengane. Abari mu Kigobe bose bati gashwi, abaDD bati ni ivyo nyene dushaka.

    Aha rero nciye ku masonga. Ivyo twari twumvikanye mu Kigobe ni uko haba « une modification légère de certains articles pour qu’il y ait harmonisation entre le nouveau Code électorale et la constitution en vue de la préparation des élections prochaines et que la modificatoion profonde de la constitution devrait avoir lieu au cours de la législature prochaine (2015-2020). » Ibi rero twumvikanye bavyanse, bagomba gucisha ah’iwabo.

    Vous comprenez que je suis l’un des participants à l’atelier de Kigobe du 19 au 21 décembre 2013. Ibisigaye ntimubimbaze!

    • Uwuramvyarabona

      Urakoze kudusigurira kuko benshi ntitwari tuzi ibiri mu nteguro nshasha. None iyo ni Démocratie canke ? Nibaza ko twese tuzi igituma peter agomba kuguma kubutegtse kunguvu. Mwe mwibaza yuko agifise agatiro ? Agira arahumirije agaca abona bicaranye na Gbagbo muri CPI kandi abarundi batari bake bagumye basemerera bati ivyo mukora muzobibazwa. Ariko rero urutogusiga rwokubanza kuko azoruhira kumenyekana biciye mu mbonesha kure zo kwisi yose ariko arabazwa ivyo yakoze na cane cane ko avyemanga mukuvuga ko aba polisi barashe abanywanyi ba ADC bakoze neza! Buriya rero akica umuntu kamuvamwo!

  13. gloomy sunday

    Muga jew narinzi ngo minani ari kuri frodebu ico concilie ari kuri uprona…
    Ntawonsigurira neza uko frodebu nyakuri na frodebu na cndd fdd barabana?

  14. gloomy sunday

    Muga murabona ko abaporona nubwo ari abanyamakosa menshi bagize neza kutagira ivya ADC…
    Iyaba ADC nayo ikirimwo ho ntiyoba ariko yasamanga avuga kwiyahura anize n uburundi bwose mukutunyaga agafashanyo gake dufise….

  15. john

    Certains nous parlent de reveilles les vieux demoms, est ce qu’ils les connaissent au moins ces demons dont ils parlent ???? Au cours de la periode des villes mortes les demons etaient les sans echecs et sans de faites ainsi que leurs patons qui avaient massacres sauvagement le president Ndadaye alors ce sont eux qui vont reapparaitre y compris Ndadaye sur la scene politique, reponds moi.
    Muricuza icatumye mwica Nadaye

    • nzobandora

      Lors des massacres à coup des machettes les demons c’était toujours les sans échecs?
      Tu n’as pas le monopole d’opinons et il ya ceux qui ont vu ce que tu n’imagines meme pas.
      Puis, ce virage éthnique que tu entretiens n’est plus éxploitable comme en 1993.
      Donc,je te conseillerais de t’éxprimer avec sagesse et surtout uvuge ivyubaka sinon aho ntaco uvuze

  16. gondwanais lamda

    Moi Gondwanais Lamda, je lance un appel vibrant aux députés membres du CNDD FDD, hagire abavamwo batabare igihugu cacu kuko tugeze ahatemba. Ntimutore iryo bwirizwa kubera inyungu z’umuntu umwe gusa muzoba mufashije igihugu cabavyaye. Imana idukigire twese

  17. Prosper

    Mwoncira kumayange ibiri muri iyo constitution ? Amatsiko aranyishe !!

  18. Ndayiragije

    je m’adresse à Niyoyankana, qu’il pense à ses enfants. Hamwe vyoshika Imana ikamuhamagara uyu munsi ntibakabe, atereze amaso inyuma aho yoba asize uruvyaro gwiwe!!!!. Gutorwa ndabona ko atankeka rizotogwa, barundi barundikazi, ni mwitegurire kurigwanya uko bishoboka kose,

  19. YAKO

    Ceux qui vont voter cette constitution, gard à vous, vous aurez ouvert la boite de pandore, vous déclencher imprudemment une série d’évenements nocifs et inarretables, vous aurez libéré tous les maux et vieux démons du burundi, et on risque de retourner à la case départ.

    Mesdames Messieurs les parlementaires pensez- y avant de déclencher tous ce que je vient de citer, pensez à votre pays, à vos familles, à vos enfants et à la génération future , vaut mieux prévenir que guérrir, le groupe que NKURUNZIZA veut proteger en violant l’accord d’arusha et la constitution n’a aucune signification aux yeux de la communauté nationale et internationale.
    A vous de juger le moindre mal.

  20. Barekebavuge

    Les honorables Gasutwa et le représentant de Minani méritent un grand coup de chapeau. Qu’ils restent debout, jamais se mettre à genoux. « Bahagarare bwuma », j’espère que le mot ne fâche personne aujourd’hui. Les honorables députés quant à eux Batwa risquent de confirmer toutes les légendes apprises sur leur personnalité et moralité dans la tradition burundaise. Qu’ils défendent leur honneur, c’est maintenant ou jamais. Le député mutwa (Alfred?) qui en 2011-2012 avait courageusement attrapé les policiers en flagrant délit à Kamenge avait suscité un regain d’espoir. Mais la faute revient à ce manipulateur qui leur fait des promesses flatteuses. Juda s’est suicidé après avoir trahi le plus grand homme de tous les temps, le fils unique du Créateur.Seul le diable pourra nous expliquer le pourquoi de ce jusqu’au-boutisme suicidaire de Nkurunziza. Est-ce que Nyabenda Pascal qui crie sur tous les toits que la famille des bagumyabanga est trop nombreuse peut nous éclairer comment ils manque des candidats pour s’accrocher sur un seul et unique personne? Il devient de plus en plus clair que le Cndd-Fdd n’est qu’un château en cartons, une coquille vide, un épouvantail brut. Qui redoute beaucoup toute compétition transparente mais aime la tricherie sur toute la ligne. Nkurunziza l’apprendra à ses dépens s’il continue de se tromper sur la maturité déjà atteinte des Burundais, toutes ethnies, confessions religieuses, sensibilités politiques et catégories socio-professionnelles confondues. Même la communauté internationale le suit de près et le garde à l’oeil.

    • Duciryaninukuri

      @ barekebavuge: « Danger Racisme contre les batwa »!!!
      Reka basha gutuka ubwoko n’abatwa barakwiye gusonerwa mu gateka kabo. Ibi bavyita racisme kandi iwacu turayisavye ikure iyi commentaire ya barekebavuge en ligne. Ahandi ho turabitwarira. Nta soni. Ni ryari ayandi moko muri aka kajagari atariko arondera avantage zayo.
      Ibindi ntaco ariko mwige kwirinda racisme nkiyo. Tugire amahoro!!!

  21. Barekebavuge

    Seul le diable pourra nous expliquer le pourquoi de ce jusqu’auboutisme suicidaire de Nkurunziza. Est-ce que Nyabenda Pascal qui crie sur tous les toits que la famille des bagumyabanga est trop nombreuse peut nous éclairer comment ils manque des candida

  22. Akamaramaza

    Enfait c’est ridicule! ils ne font que copier sur le gouvernement congolais qui veule aussi changer de constitution par egoisme de pas vouloir quitter la poste presidentielle! mais ils se trompent fort ,qu’ils vote ou non le peuple acceptera de se battre jusqu’a en mourir pour la vrai democratie que vivre dans cette enfer de gouvernement!!

  23. Carthage

    Sangwa constitution nshansha barundi mwe.
    je pense sincèrement qu’une seule voix sera trouvé d’ici la semaine
    prochaine. La démocratie en Afrique est toujours ce qu’elle est. On voit
    bien que pour quitter le pouvoir il faut vraiment être dégagé sinon on
    touche toujours la constitution.
    Je toute façon les américain aiment dire détester le jeu et non le joueur. Pensons plutôt à la politique de Nkurunziza et non sa personne.
    Je pense aussi que si la constitution passe, il faut aussi repenser à la politique que le CNDD FDD est entrain de mener en recadrant les actions sur la population car on voit que le terrain est entrain d’être abandonné:
    . On a pas une politique claire pour la protection sociale( tous le monde est entrain de devenir vulnérable: les jeunes sans emploi, les vieux sans pension, les paysans sans terre, …)
    . Développement des infrastructures comme c’est bien marqué parmi les piliers de la vision( les villes sont quasi inexistantes et cela ne permet pas de créer des emplois alternatif à l’agriculture comme les métiers coiffeurs ,soudeurs ,artistes divers,…)
    .L’éducation nationale est entrain d’être torpillé par des dossiers les unes plus louches que les autres(recrutement à l’université, suppression des bourses, politique de BMD et école fondamentale piloté à vue, la suppression des lysées )à régime d’internat, le recul dans l’utilisation des TIC,..)
    . L’agriculture burundaise n’existera plus d’ici 20 ans si le rythme de croissance de la population continue, je sais pourquoi on aime se reproduire alors qu’in ne peut même pas manger a sa faim( nous sommes 9 millions mais nous avons 600 mil vaches,4million de poules,1 million de chèvres d’après l’enquête nationale agricole 2013)

  24. RABANEZA

    Mon point de vue est que les FRODEBISTES et les UPRONISTES auront l’avantage en votant la loi si non au referendum le pouvoir du CNDD – FDD pourra y remettre tous ses points de vue et laisser tombés les compromis même qui auraient eu lieu jusqu’aujourd’hui .La loi pourra passer car, dans les habitudes des Barundi, c’est très rare de voter par non ( noir).

    • Ben

      Et on s’achemine là, au référendum. et là l’opposition perdra tout, je dis bien TOUT, et les DD n’ont pas peur de TOUT s’accaparer, ils en ont d’ailleurs l’ambition et l’envie

  25. Prosper

    Ntawodusobanurira atabogamye ibiri muri iyo constitution ?

  26. Nzobandora

    On verra bien ils peuvent la voter meme à 100% et ca ne sera pas la première fois qu’on assisterais à un tel rebondissement.Qu’en pense Mr Niyoyankana?

Publicité