http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf

Kenya Commercial Bank, déjà fonctionnelle au Burundi

05-05-2013

{{Ce 8 mai, la Kenya Commercial Bank ouvrait officiellement ses portes au Burundi. Les cérémonies étaient rehaussées par la présence du président de la République, Pierre Nkurunziza. Devise du nouvel établissement banquier : faire la différence.}}

<doc3924|left>{Ya banki yanyu mwifpuza yabashikiriye} – (La banque que vous attendiez est déjà fonctionnelle), peut-on lire sur une gigantesque pancarte, tout près de l’immeuble abritant la nouvelle banque, sur le boulevard Patrice Lumumba.

En surimpression, une fille souriante tient une feuille de maïs. Comme pour montrer l’engagement de la banque dans le développement du secteur agricole qui fait vivre plus de 90% de la population burundaise.

Devant l’immeuble, des tentes aux mêmes couleurs sont montées. Il est 10h, quelques invités ont déjà pris place à l’intérieur, d’autres arrivent un à un. Ceux qui le veulent écrivent dans le livre d’or placé à l’entrée des tentes.

Quelques minutes après, le bruit des sirènes du cortège présidentiel annonce l’arrivée du président de la République. Après la coupure du ruban, ce sera la visite guidée des locaux du siège pendant que le groupe Intatana de danses traditionnelles agrémente les festivités. Il alterne avec un groupe de tambourinaires.

Benjamin A.M MWERI, ambassadeur du Kenya au Burundi et doyen du corps diplomatique remerciera le pays hôte d’avoir accepté l’installation de KCB. « C’est un honneur pour mon pays. L’implantation de KCB à Bujumbura est le fruit de votre appel aux entreprises kényanes à investir au Burundi lors de votre visite dans mon pays », s’exprime-t-il à l’endroit du président Nkurunziza.

Il se réjouit des dividendes de la paix et de la sécurité retrouvées. Elles sont, dit-il, la base pour tout développement et toute attraction des bailleurs étrangers.

L’ambassadeur recommande au gouvernement de maintenir ses efforts pour la promotion d’un bon environnement pour les affaires : « La KCB apportera son expérience régionale et de nouveau produits bancaires. Je conseille aux entrepreneurs et à la population de ce pays de profiter de la KCB pour booster le monde du business », interpelle-t-il.

{{La KCB se veut leader en Afrique de l’Est}}

Peter W. Muthoka, président du Groupe de la KCB, très content, fait savoir que la Tanzanie a 11 succursales, 19 pour le Sud Soudan, 14 en Ouganda et neuf au Rwanda : « Nous voulons devenir la banque de toute l’Afrique de l’Est et faire la différence. »

Le président de la République, quant à lui, a rappelé que le[ rapport Doing Business 2010-2011->www.iwacu-burundi.org/spip.php?article1207] précise que le climat des affaires au Burundi s’est amélioré : « Beaucoup d’occasions s’offrent pour notre pays. C’est une occasion pour le secteur bancaire burundais d’apprendre de nouvelles expériences », a reconnu Pierre Nkurunziza, qui a tenu à remercier les autorités de la KCB pour tous leurs efforts : « Nous espérons que le taux pour les crédits sera abordable et que la présence de KCB participera à l’inclusion financière des initiatives burundaises dans la région. »

Le numéro un burundais a aussi tenu à demander à la KCB de recourir aux ressources humaines locales pour contribuer à la réduction du chômage, avant de déclarer ouvertes les portes de la Kenya Commercial Bank.

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur