Société

Karusi : plus de 10% de cas d’abandon scolaire par an

05/12/2013 Rénovat Ndabashinze 2

316 filles ont abandonné l’école, dans la province Karusi, ces deux dernières années scolaires. Causes principales : les grossesses non désirées et la non implication de la justice pour punir les coupables, rapporte la radio Isanganiro ce dimanche 24 novembre.
La pauvreté et l’ignorance des parents quant à l’utilité des études font aussi partie des causes, selon Stanislas Manirakiza, le directeur provincial de l’enseignement à Karusi. Il soutient que certaines filles sont alors incitées à se marier précocement ou à vivre en union libre.
Jeanne Mpfayoguhora, la directrice du Lycée communal de Bugenyuzi, enregistrant plus de 30 cas de grossesses par an, accuse les instances judiciaires de Karusi de ne pas s’impliquer totalement dans la lutte contre ce phénomène. « Les personnes dénoncées dans ces forfaits ne sont pas poursuivies et s’en vantent devant les responsables des écoles », souligne-t-elle. Le procureur de la République à Karusi confirme. Et d’ajouter que certains Officiers de la police judiciaire (OPJ) sont impliqués dans des règlements à l’amiable entre les parents des victimes et les présumés coupables. Il demande aux responsables des écoles de signaler des cas pareils au parquet. Soulignons que ce phénomène touche les élèves du secondaire et des écolières.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. FASHA

    LES RESSORTISSANTS DE KARUZI LEVEZ VOUS POUR DENONCER CE PHENOMENE QUI HYPOTHEQUE L’AVENIR DE LA PROVINCE ET DU PAYS. DENONCER ET COMBATTEZ L’IMPUNITE. C’EST INACCEPTABLE.

  2. richard

    Veuillez rectifier le nom de la province qui est KARUZI et non KARUSI

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une autre date pour l’histoire

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une autre date pour l’histoire

17 mai 2018 entre dans l’histoire du Burundi. Le peuple burundais vient d’exercer son droit civique en se prononçant par référendum, sur la Constitution amendée. Dans l’histoire du Burundi, la période électorale a été, à maintes reprises, caractérisée par des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

377 utilisateurs en ligne