Société

Kamenge pleure toujours Olga, Lucia et Bernadette

07/09/2015 Elyse Ngabire 0
Les trois sœurs ©Iwacu
Les trois sœurs ©Iwacu

Une année après cette tragédie, les trois sœurs italiennes de la Paroisse Guido Maria Conforti de Kamenge assassinées, sont toujours dans la mémoire de la plupart des habitants de ce quartier.

«Comme le temps passe si vite. C’est comme si c’était hier quand ces trois religieuses de la congrégation des Xavériens ont été sauvagement assassinées», lâche une fidèle apparemment désemparée.

Le 7 et 8 septembre 2014, trois vies des bienfaiteurs sont fauchées : Olga, Lucia et Bernadette, elles ne reverront plus les malades qu’elles soignaient, les enfants, les mères, bref les personnes vulnérables qu’elles assistaient au quotidien.

Profitant de la clôture du forum des jeunes appartenant aux mouvements d’action catholique, des fidèles de la paroisse Guido Maria Conforti de Kamenge se sont associés à ces jeunes pour rendre hommage à ces trois sœurs.

Mgr Anatole Ruberinyange, adjoint de l’évêque de Bujumbura aura gardé d’elles la paix, l’amour, l’humilité, la compassion, etc. Selon lui, les Burundais en général et les habitants de Kamenge sont invités à œuvrer pour que cet héritage reste vivant.

« La vie est sacrée », rappelle Mgr Ruberinyange. Il raconte que c’est incompréhensif que des gens ôtent la vie de leurs semblables. Et d’appeler au respect et à la défense des droits de l’homme.

Signalons qu’une année après cet ignoble triple assassinat, la justice burundaise n’a pas encore identifié les véritables bourreaux d’Olga, Lucia et Bernadette. Les premiers soupçons ont porté sur trois fous dont deux jumeaux.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Le flambeau et non la torche !

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le flambeau et non la torche !

« Rumuri », le flambeau. C’est ce nom élogieux que l’on donne à un universitaire. Tout un symbole. Pour les Burundais, un universitaire devrait être un modèle de la société, un éclaireur de ses petits frères et parents laissés à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

677 utilisateurs en ligne