http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Environnement

Kabezi : la rivière Miroba emporte tout sur son passage

24-11-2017

«Les inondations causées par la pluie ravagent des champs de culture, parfois même des maisons voisines», déclare Innocent Majambere, habitant de la colline Mugongo, commune Kabezi, en province Bujumbura.

Un champ de maïs détruit par la rivière Muroba

Cette localité est menacée par un cours d’eau de la rivière Muroba. Cette source affirme que si rien n’est fait dans l’immédiat, les débordements pourraient occasionner de grandes pertes en vies humaines. Il soutient que la population est dépassée : « Malgré les efforts de la population pour le redressement de son lit, la situation ne s’améliore pas. » M. Majambere s’attend déjà à une mauvaise récolte.

Evariste Manirakiza, habitant vivant au bord de la rivière, est du même avis : « Il se pourrait qu’on se réveille un jour sous les eaux. » Il rapporte que certains habitants de cette localité ont déjà déménagé. M. Manirakiza souligne la nécessité de canaliser des eaux vers le lac Tanganyika. Et d’insister sur son urgence : «La route Bujumbura-Rumonge est également menacée d’endommagement.»

L’administrateur Communal, Rénilde Ndayishimiye, explique cette situation par l’étroitesse des caniveaux tracés par les habitants pour protéger leurs champs et maisons.

D’après elle, il n’y a pas de solution dans l’immédiat. Cette situation figure tout de même dans les priorités de sa commune. «Le conseil communal est en train d’analyser un projet pour la canalisation de cette rivière. Un lit sera aménagé.» Elle exhorte les habitants de la localité à planter des arbres aux bords de la dite rivière.

Mme Ndayishimiye insiste sur le respect d’une distance de six mètres qui doivent séparer une rivière des constructions.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité