http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf

Justice populaire à Bukinanyana (Cibitoke) : dix meurtres en moins de deux mois

18-12-2013

Les mobiles de ces crimes sont liés aux conflits fonciers et sorcellerie. La dernière victime du nom de Moïse Niyindiko, ce samedi le 14 décembre, vers 21heures, a été battue par balles sur le secteur Rangira, zone Gahabura, commune Bukinanyana (province Cibitoke).

D’après les informations recueillies sur place, différents tracts venaiet de passer plusieurs jours en circulation, sur lesquels figuraient plus de 43 individus à abattre avant la fin de l’année. Dont Moïse Niyindiko. Les mêmes informations disent que les conflits fonciers et la chasse aux sorciers en seraient à l’origine.
La grande partie de la population des zones Bumba, Ndora, Gahabura et Masango vit dans la panique de subir le même sort. Le nommé Jean Bosco, 70 ans, figure aussi sur la liste. « Je suis accusé d’avoir empoisonné mon voisin décédé récemment. Je ne dors plus dans ma maison », dit-il, paniqué.

Quant aux autorités administratives, judiciaires et forces de l’ordre, ils ont vite sillonné tous ces secteurs dans le but de mener des campagnes de sensibilisation. Le gouverneur Anselme Nsabimana met en garde toute personne qui perturbera l’ordre public. Il demande à la population de ne plus s’accuser mutuellement sur base de rumeurs.

  1   Vos commentaires
  1. Kabizi

    Hanyuma Butore agashaka ngo mwese muze kwigisha muri UB!
    Muzoza kwigisha ubwo burozi!
    Abandi bahutu ko babanye neza!Raba i Bururi na Gitega!
    Ahava abategetsi b’ubu niho ubwicanyi bw’ibintazi bubandanya kurwira!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur