http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Politique

Jean Minani appelle l’opposition à unir ses forces

01-09-2014

Les dirigeants du parti Sahwanya Frodebu Nyakuri se sont lâchés contre le pouvoir issu du Cndd-Fdd, provoquant des réactions enthousiastes et encourageantes dans l’opposition. Un appel à la résistance qui risque de subir la colère du parti de l’aigle.

Pour le Dr Jean Minani, il est temps que tous les Burundais se lèvent ensemble pour changer les choses ©Iwacu

Pour le Dr Jean Minani, il est temps que tous les Burundais se lèvent ensemble pour changer les choses ©Iwacu

Le weekend passé, les ténors du parti Sahwanya Frodebu Nyakuri n’ont pas mâché leurs mots pour fustiger le pouvoir actuel. Samedi, à Gitaza, en commune Muhuta, dans Bujumbura rural, le président de ce parti, Jean Minani a appelé les Burundais à se soulever pour « changer les choses : « Il est grand temps que les Burundais se soulèvent pour que les choses changent. Car, si tout continue comme ça, dans les jours à venir, le Burundi n’existera plus. »
Dans son discours, il a également annoncé que la campagne électorale a déjà commencé, et il a fait un clin d’œil aux habitants de Gitaza : « Aujourd’hui ils (le Cndd-Fdd, Ndlr) sont en train de réunir des sommes colossales et il paraît qu’ils vont vous donner cet argent. Ils vont vous amener des pagnes, du riz, des haricots, et plusieurs autres choses. Acceptez, consommez tous ces produits sans scrupules, car ils vous appartiennent… mais ne votez pas pour eux. »

Le Dr Minani a également revigoré ces habitants, face à certaines provocations, signe d’un pouvoir qui, selon lui, vit ses derniers jours : « Il y a des gens qui se plaignent à Kirundo et ailleurs comme quoi ils sont insultés, frappés. Partout où vous entendrez des réunions qui sont torpillées, que des personnes sont frappées, cela est un signe qu’ils sont en partance… et que je n’entende plus quelqu’un se plaindre qu’il a été frappé. » Le parti Sahwanya Frodebu Nyakuri célébrait le sixième anniversaire de son agrément.

Dimanche, à Ngozi, dans la zone Mubuga, sibyllin, Issa Ngendakumana, le secrétaire général de ce parti, a conseillé au président de la République de ne pas briguer un troisième mandat : « Au bout de deux mandats, un chef d’Etat est totalement usé pour avoir donné toute son énergie à diriger le pays. »

Charles Nditije : « Nous sommes pour l’appel de Jean Minani » ©Iwacu

Charles Nditije : « Nous sommes pour l’appel de Jean Minani » ©Iwacu

Aucun parti ne peut vaincre seul le Cndd-Fdd

Comme il fallait s’y attendre, ces propos de Minani ne sont pas passés inaperçus, et ont suscité des réactions, surtout dans l’opposition. « Nous sommes pour l’appel du Dr Jean Minani », a indiqué Charles Nditije, président de l’Uprona, aile non reconnue par le ministère de l’Intérieur après l’appel du Dr Jean Minani pour une coalition pour le changement en 2015. Il est temps que les choses changent, poursuit-il, affirmant cependant qu’aucun parti, seul, ne peut vaincre le Cndd-Fdd. Il précise que ce parti n’a pas cessé de faire la propagande depuis 2010 soi-disant qu’on est en train de faire des travaux communautaires. Il est prêt aussi, signale-t-il, à distribuer du riz, du haricot, etc. pour l’achat des consciences des électeurs.

Une chose est limpide : le Cndd-Fdd est prêt à tout pour garder le pouvoir, et l’opposition en est consciente. Et malgré ses faiblesses, il semble qu’elle commence à bouger. Certains estiment qu’ à Gitaza, le Dr Jean Minani s’est permis un discours qu’il ne tiendrait peut-être pas à Kayanza, Bujumbura rural étant réputé être proche du FNL, et surtout Agathon Rwasa. Mais, Issa Ngendakumana, a osé « conseiller » à Pierre Nkurunziza, chez lui à Ngozi, dans son fief, de ne pas briguer un autre mandat. Des messages qui, apparemment, redonnent du courage aux autres partis de l’opposition. Jean Minani est allé plus loin en disant haut ce que beaucoup pensent bas, que la campagne électorale a commencé. Même si elle ne s’est jamais arrêtée pour le Cndd-Fdd, affirment certains leaders de l’opposition.
Cependant, même s’il semble que cette opposition veut enfin prendre le taureau par les cornes, il est à craindre que le pouvoir durcisse encore plus sa position. Notamment en restreignant encore plus les descentes des partis politiques de l’opposition sur terrain, pour éviter de tels discours, les propos de Jean Minani et Issa Ngendakumana à Gitaza et Mubuga lui étant restés en travers de la gorge.
Onésime Nduwimana : « Il pense qu’il pourrait s’enrichir si le pays retombe dans une guerre fratricide » ©Iwacu

Onésime Nduwimana : « Il pense qu’il pourrait s’enrichir si le pays retombe dans une guerre fratricide » ©Iwacu

M. Nditije (Uprona, aile non reconnue par le pouvoir) estime qu’il faut mettre en place une plate-forme commune. Ce qui signifie, selon lui, que tous ceux qui aspirent au changement devaient se mettre ensemble, analyser les questions qui hantent le peuple burundais afin d’élaborer un programme clair et commun. Car, justifie-t-il, il ne suffit pas de chasser le Cndd-Fdd du pouvoir, mais, il faut aussi des projets clairs et concis pour faire sortir les Burundais de la misère. Il parle des questions liées à la lutte contre la corruption, le manque ou l’insuffisance d’électricité, les questions foncières, etc.

« Minani doit savoir que nous ne sommes plus dans une période de guerre »

Onésime Nduwimana, porte-parole du Cndd-Fdd estime que Jean Minani a dépassé les limites : « Il pense qu’il pourrait s’enrichir si le pays retombe dans une guerre fratricide. » Pour lui, cette période est révolue car les Burundais ont engagé le combat politique. Onésime Nduwimana pense que le président du Frodebu Nyakuri s’est déjà éliminé de la course électorale car il s’est rendu compte qu’il n’obtiendra rien: « C’est peut-être cette raison qui le pousse à tenir ces propos.»
Le porte-parole du parti au pouvoir demande aux militants du Frodebu Nyakuri de toujours prêter une oreille attentive à leur président, mais de ne pas mettre en pratique son discours qualifié d’appel à la guerre.

  33   Vos commentaires
  1. Ndikumagenge Eva-Concilie

    Mbega ko murondera kure ndiho kandi ndi chef.

  2. Uwarugwanye

    La vérité dite par Minani a choqué et blessé Onésime Nduwimana qui s’est mis directement à déformer le message. Où est-ce que le président J.Minani a-t-il parlé de la guerre? Ces dd ont perdu la tête et chantent la guerre comme s’ils s’étaient battu plus que les autres. Nduwimana Onésime parle comme un grand général de guerre, alors que tout le monde sait bien qu’il grillait le poulet quelque part en allemagne lors de la lutte de libération. Qu’ils acceptent la compétition des idées et des projets, le chantage n’a plus de place. Et dans la confrontation politique, Onésime tout comme ses autres compagnons du parti doivent savoir qu’ils auront à répondre de leur enrichissement illicite, tôt ou tard.

    • Oohh sweet Lord thank u for your impressively touching message to the society DR. J Minani, we should strictly not give up to the threats of the CNDD-FDD, in fact we should all stand up and fight for our nation no matter Hutus, Tutsis and Twas we all the same no more discrimation allowed, its time for a change, a better one!!! we tired of sleepless nights due to the bad and poor governance of those pigs!! J’appelle a tous les burundais de s’unir et de se battre contre l’aigle plus de chantages plus de menaces, CONSOMMONS C K’ILS OFFRENT SANS SCRUPULES !!!

  3. Gerard

    Nta bagabo babiri bashobora gufatanya urugenda batagiye hamwe kandi badahuje umugambi n’ivyiyumviro.
    Mu majambo make Coalition mu Burundi uno musi ntishoboka, barindire ejo.

    Minani we abe aravuyemwo ubu Abarundi turakurikirana amajambo abanyapolitike bavuga. Uwo mugabo ashigikira ko abasenga ibigigwamana (Abapfumu, abarozi, ba nanga yivuza, abamaji,…) baba reconnu par la loi.
    Abakristo baraba baramwumvise.

    Leonce nawe ni polygamme nta gihugu yoshobora no mu nzu atari heza.

  4. Jean-Pierre Ayuhu

    Que retenir de ce que dit Minani?
    S’il arrive à conquérir Kirundo et une partie de Muyinga, que Nyangoma arrive à conquérir le Sud, que Léonce et Rwasa fassent main basse sur l’Imbo, que l’Uprona ramène les Tutsi et que le MSD amène le reste càd les « cities », il peut y avoir un poids politique. Le problème est que le mélange est explosif et que nos institutions et la stabilité de notre pays voleraient en éclats..
    Nyangoma voudra être président ( agateka k’i Bururi aho kamye)
    Charles Nditije ( agateka k’i Bururi aho kamye)
    Nibigira Konsiliya ( agateka k’i Kiganda)
    Minani le voudra ( agateka ka Foredebu aho kamye NA ACQUIS DE JUIN)
    Rwasa le voudra ( agata k’Umuhutu )
    Léonce Ngendakumana vs Domitien Ndayizeye ( Umugabo ni nde?)

    Le CNDD-FDD est toujours et encore utile pour la stabilité du pays..que cela déplaise ou pas

    • Uwuhabona

      Ayuhu, uvuzevyo: Notre opposition n’est sérieuse. Ubutegetsi bwoyivamwo bwoba bumeze nk’impuzu y’ibiremo.
      Mugabo kandi nta kundi bogira kuko DD ntawoyishobora wenyene nk’uko Nditije abivuga: malheureuse opposition!!!

  5. kigwena

    Explication bête de la part de Onesime. Yaga sha Minani!

  6. Vuvuzela

    Excusez-moi je me repete: ceux qui le peuvent sont invites a cherir le DD pour leur bien, leur sante mentale en depend.

    Car nous avons encore iyindi myaka itanu, sinon plus, tuwunywa.

    Jewe nabitoye kera ndaremye, meze nkuwakijijwe nyakuri.
    Beaucoup de nos politiciens sont comme ceux du DD: inda niyo yivugira gusa. Nayo murazi ko itagira umutwe. Ntibazopfa bumvikanye. Mbambure impuzu.

  7. akamaramagambo mukunda

    Minani reste le seul qui veut comprendre après avoir mesuré la force du CNDD-FDD. Cette derniere reste toujours le grand secret de cet aigle. Avez-vous vu un jour le regard de cet oiseau carnivole. Il faut avoir vaicu dans la foret pendant lontgtemps. On entendra parler des homes de terrain et ceux de bureaux. Alors, monsieur Minani n’a qu’à attendre le retour de 1993 qu’il réclame haut et fort pour prendre son ascenseur pour monter à la présidence.
    Il raté le train en 2002.

    • Stan Siyomana

      @Akamaramagambo mukunda
      Vous semblez oublier que dans un mouvement (de liberation?) bien structure et qui a une ideologie bien definie (pour laquelle il se bat), la branche politique (ceux de bureaux?) collabore etroitement avec la branche militaire (ceux qui ont vecu dans la foret pendant longtemps,…des homes de terrain).
      UNE SIMPLE DIVISION DE TRAVAIL!
      Merci.

  8. Komera Mutama Dr Minani.

  9. Mutima

    Jean Minani est inquiet parce que lui et se parti risque de ne rien récolter aux prochaines élections. Et le seul moyen pour lui de garder les privilèges qu’il possède actuellement et de s’allier à un ou plusieurs autres partis. Mais le danger est qu’il se pourrait qu’une fois alliés, ces partis pourraient se retourner les uns contre les autres pendant la répartition des postes après les gains. Il suffit de voir cette animosité qui existe entre lui et ses anciens « amis » du Frodebu. Je ne crois pas que Léonce Ngendakumana, Ndayizeye, Bamvuginyumvira, Rwasa, Sinduhije, Nyangoma, … peuvent se garantir chacun d’avoir une représentation suffisante et pour chacun et pour la plupart des membres les plus influents de leurs partis respectifs. Ce serait beaucoup trop rêver. Mais ils peuvent toujours essayer… L’avenir nous donnera raison ou pas!

    Il y a aussi cette question de quotas ethniques qui pose problème. Disons que le CNDD-FDD gagne les élections. Il dispose d’assez de hutus pour pourvoir aux 60 % requis dans l’administration. Donc, il ne voudra en aucun cas les chercher dans les rangs des partis de l’opposition. Et pour les 40 % de tutsis, le CNDD-FDD en recrutera une partie dans son propre camp, et le reste chez l’un ou l’autre des partis ou groupes de partis qui se seront formées. Ce qui laisse toujours un autre problème majeur qui devra être résolu par l’opposition. Sont, tous (les membres de l’opposition), prêts à laisser les tutsis seuls les représenter? Pour cela aussi, l’avenir nous donnera raison ou pas!
    Évidemment cette supposée coalition pourrait gagner les élections de 2015! Ce qui resterait un scénario cauchemardesque pour les gagnants… Même si l’armée et la police sont supposées être indépendantes, il ne faut pas oublier d’où ils sont issus et leurs attachements. Trouveront-ils (l’opposition) un dirigeant qui saura se faire accepter, et de surcroît capable de les commander? Je sais que beaucoup vont dire que l’armée et la police n’auront pas le choix. Dans les livres oui… mais dans la réalité, c’est un cauchemar… Et ce n’est pas au Burundi uniquement… C’est partout dans le monde. Tout dirigeant qui n’a pas su se faire accepter par son armée n’as jamais fait long feu, ou n’a jamais été capable de stabiliser son pays… Regardez ce qui se passe au Pakistan depuis le départ de Pervez Mousharaf et plus près de chez nous, en Égypte et en Lybie.

    Et de plus, la Constitution édicte que les lois doivent être votées à plus des 3/4 des votes des membres présents à l’Assemblée Nationale. N’oublions pas que même si l’opposition coalisée parvenait à gagner, elle ne déclassera pas totalement le CNDD-FDD au niveau du nombre des sièges au point d’attendre 3/4 des sièges possibles. Et vu l’état actuel de la Constitution, est-ce que le CNDD-FDD, avec une opposition assez forte, accepterait de faire passer des lois?… Mais cela aussi reste valable au cas où le CNDD-FDD gagnerait sans attendre ce quota.

    Peu importe du côté auquel vous êtes tenté de vous pencher, la réalité nous rattrapera toujours. Mon inquiétude, qui n’est pas nécessairement le vôtre, ni celui de tout le monde, est qu’on se retrouve avec des membres de l’Assemblée Nationale qui ne feront que figurer là-bas sans pouvoir faire quoi que ce soit… Peu importe le gagnant. Ou bien on change cette Constitution qui rend le pays ingouvernable, ou on souhaite que le gagnant ait assez de sièges pour pouvoir s’acquitter des tâches pour lesquelles il aura été élu… Peu importe le gagnant!

    Comprenez-moi, je ne dis pas qu’on doit changer les quotas ethniques… Mais cet article qui stipule que le 1er Vice-Président doit provenir d’une ethnie et d’un parti autre que celui du Président, doit être amendé. Partout ailleurs, les membres de l’exécutif appartiennent le plus souvent au parti gagnant, sauf quand les gagnants désirent (pas obligés) nommer un ou des membres d’autres partis. Il y a aussi cette mention « parti à majorité hutue ou à majorité tutsie ». À mon avis cela ne devrait exister nulle part dans une quelconque loi. C’est une façon d’institutionnaliser le problème ethnique et de le rendre permanent. On peut bien garder les quotas ethniques sans être obligé de dire qu’ils doivent provenir d’un même parti. Vous vous imaginer si dans un pays comme la France, où il y a au moins 5 millions d’Algériens, on se mettait à inscrire dans une loi ou dans la Constitution des mots comme « parti à majorité d’Algériens »? Qu’en penseriez-vous?

    Supposons par exemple que tous les partis de l’opposition (tous sans exception : l’Uprona, le MSD, le FNL, le Frodebu, le CNDD-Nyangoma, le Frodebu-Nyakuri, etc.) se coalisent. Et bien on se retrouverait avec deux formations politiques à majorité hutue : la coalition et le CNDD-FDD! Alors on est où au niveau de la Constitution?

    Si ces partis de l’opposition se mettent ensemble et que l’Uprona (celui qui est reconnu par la loi) reste à l’écart et se fait élire, il sera le seul qui remplirait la condition de « parti à majorité tutsie »… et encore l’opposition aura joué le jeu de l’Uprona… Et Nditije et consorts auront bien joué leur rôle!… Celui de garder l’Uprona seule qualifiée à être dans les institutions!… La division à l’Uprona n’en est pas une : c’est un trompe-l’œil, une illusion!… Vous ne voyez toujours pas le scénario de 2010 se répéter? Moi si!

    Si « un homme » averti en vaut deux… combien en valent six (6) hommes… non avertis?

  10. Gondwanais Lamda

    Minani est le plus aguerri des hommes politiques actuels. Il a évité les erreurs de certains de bouder leurs places à l’assemblée et au gouvernement après les élections de 2010. Au conseil des ministres son homme est là, écoute et rend compte au sujet de toutes les stratégies du gouvernement, pendant que les autres (Léonce, Rwasa….) ont du mal à se positionner pour attraper le taureau par les cornes. Vus les déboires du pouvoir actuel à Bujumbura, Minani a toutes ses chances croyez moi. Je lui souhaite bonne chance. Pour l’instant ijwi ryanje ararifise.

  11. KARIKERA

    Eeh les commentateurs, ko mutavyemera!!! Erega Minani ikiza caramuhitanije, yitwaje amagume, amahera ya Frodebu yayigaruriye yose imbere y’uko bavanako na Leonce. Harya Léonce Ngendakumana n’ubu riracaniga.

    Et puis Cher Iwacu, vous traînez encore les pieds à Gitaza alors que Minani a fait une intéressante déclaration à Bubanza ce week end!!! Il a annoncé sa candidature à la présidence de la République en 2015, donc s’il faut unir les forces de l’opposition, c’est autour de lui qu’il veut cette union pour le changement: Intéressant pour l’Aigle: les voix de cette fameuse opposition vont se disperser: certaines iront chez Minani, d’autres Chez Rwasa qui a annoncé qu’il se fera élire avec ou sans parti, d’autres chez Concilie, d’autres mu kibiri ubona ko hari abacumiyeko nka kurya inyondwe yumira ku rushato rw’iya bazwe, d’autres chez je ne sais qui encore.
    INTSINZI IRARARA, IMPAGA IRAMOTA, muzoba mumbarira

    • Uwuhabona

      Bwana/Mme Karakura, bien dit,Uvuga ukuri nko kurima
      Mbwirira Gondwanais Lamda umengo ntabona

    • uwubizi

      Supposons ko yamaze kumenyesha ko azitoza. Boba babaye babiri mu gihe Rwasa bomwemerera kwitoza: Nibaza ko boca baja hamwe bakumvikana umwe botanga. Ni vyo vyoba ari vyiza. Ariko rero arabe neza kuko ubu aba DD barashobora guca bamuronderera ivyaha bikomeye bishobora no kumurungika ku Musaga hanyuma na we akaba aravuyemwo nk´abandi!

      • Stan Siyomana

        @Karikera
        @Uwubizi
        1. Je crois avoir entendu (dans l’emission Kabizi de la Radio RPA d’il y a a peine une semaine) Honorable Dr Jean Minani dire qu’il va se faire elire aux postes de conseiller communal,…et de Chef d’Etat.
        2. Ce que personnellement je ne comprends pas, il a aussi repondu a une question d’un auditeur en reconnaissant que son parti politique a (ENCORE?) un ministre dans le GOUVERNEMENT ACTUEL
        3. C’est comme si au Burundi, on avait que des alliances politiques de circonstance sans tenir compte aucune ideologie.
        4. A part l’occasion temporaire?/opportunisme? de vouloir battre le parti CNDD-FDD qui est au pouvoir, je ne vois aucune logique IDEOLOGIQUE d’une coalition qui reunirait le FNL et l’UPRONA (ainsi que le parti de l’ancien dictateur Colonel Jean-Baptiste Bagaza).
        Merci.

      • Uwuhabona

        Il ne faut plus supposer, yaramaze kuvuga ko azitoza. Ni ukuvuga ko ahamagariye opposition kumushira imbere, atari aho ntibikunda. Personnellement je ne vois pas les Manwangari et consorts se faire représenter par un Minani qu’ils ont toujours taxé de génocidaire. J’ai aussi hâte de voir les mêmes Manwangari et consorts se faire représenter Rwasa. J’ai envie de voir ça, ce serait une première au Burundi. Ijwi ryanje boba barikoreye, kandi boba barikwiye.
        Ico utarabona ucerekwa no kuramba, reka turindire ngira ico gitangaro kizokoreka mu Burundi

    • Stan Siyomana

      @Karikera
      C’est fort possible qu’il y ait divergence entre leaders d’un parti politique quant a l’utilisation des fonds (surtout si un groupe est dans le pays, et l’autre a l’exterieur).
      Le drame serait si ces fonds ont ete « voles » et n’ont servi a aucune activite au nom du parti Sahwanya-FRODEBU.
      Merci.

  12. Burundi Bwacuu

    Hahahaha. Commence d’abord a unir les deux factions du FRODEBU. C’est du bruit! Il sait très bien qu’ils ne peuvent pas faire un front commun. Jean Minani fut Ministre de la Sante, President du Parlement. Est ce que la situation dans le Ministere ou au Parlement s’est améliore sous son leadership ou pas? Il a le droit de faire de la politique mais de grace, son bilan n’est pas fameux. Quant a Nditije pffff…..

  13. KABADUGARITSE

    Dites-moi! Si Nkurunziza est usé, allez-vous me dire que Mr Ngendakumana Issa n’est pas plus usé!!!

  14. KABADUGARITSE

    Ngo « Aho umukecuru atoye uruhindu ahita uruganda! » Personnellement je pense que les capacités de discernement de M. Minani Jean, que je respecte beaucoup par ailleurs, sont entrain de décliner. Ce langage de soulèvement a marché en octobre 1993 car il y avait une majorité de la population qui était réellement sous menace. Cette même population avait adhéré au Parti qu’il représentait en s’improvisant porte-parole. Elle l’a compris tout de suite et a suivi ses conseils. Maintenant ce n’est pas le cas car il s’adresse aux adeptes de Bigirimana et/ou de Rwasa encore sur un terrain qu’il a foulé des pieds il y a un temps. Je ne vois donc pas en quoi il pourrait convaincre des militants qui ne le connaissent pas et pouvoir les amener à une révolte sans raison apparente.

    • Stan Siyomana

      @Kabadugaritse
      1. Bamwe baraduka bagatwenga iyo ndababwiye ko iwacu:
      « Wherever a poor person finds a needle, he/she thinks he/she stumbled on a whole factory ».
      2. La reaction d’un swahili pourrait etre:
      « Hawa watu washenzi kweli!
      Merci.

  15. Umuzungu

    N´oubliez pas l´union fait la force.

  16. Mpitabavuma

    C’est dingue combien nous burundais avons une mémoire séléctive. Il a utilisé les mêmes mots « hagarara bwuma » qu’en 93 à partir du Rwanda. Aujourd’hui ça n’offisqu personne alors qu’une certaine partie de la population probablement celle qui l’acclame aujourd’hui l’a taxé de génocidaire à cause de cette phrase qui au passage n’a rien d’appel au génocide.
    Encore une fois relévons notre niveau politique. Minani est un politicien malin qui maitrise le jeu de placement. Mais son égo surmesuré ne le permettra pas de jouer un second rôle dans une coallition. Demander à Léonce il en sait qlq chose. La même chose pour Nyangoma et Rwasa. Cette coallition me semble être juste un slogan vu nos hommes politiques sans distinction aucune.

    • Stan Siyomana

      @Mpitabavuma
      Ma seule interpretation est:
      « HAGARARA BWUMA » = Devise du revolutionnaire mexicain Emiliano Zapata (1879-1919):
      « MIEUX VAUT MOURIR DEBOUT QUE VIVRE TOUTE UNE VIE A GENOUX »
      (Voir « Biographie d’Emiliano Zapata », http://www.toupie.org).
      Merci.

    • hat

      Mr Mpitabavuma, les déclarations de Minani ont bel et bien déclenché le génocide des tutsi en 1993. La tête du frodebu avait préparé à l avance ce génocide si Buyoya avait triché les élections. A l assassinat dd Ndadaye et ses collaborateurs il fallait mettre en route la machine destructrice qui n avait pas été utilisé et Minani s en est chargé efficacement avec l aide de Havyarimana. Onesime parle d enrichissement pcq il y a une gde difference entre Minani avant 1993 et après. Après il s’est construit un hôtel flambant neuf 5 étoiles? Sur Kiriri. Quand Moise dit que le sang fait un mauvais béton il y a lieu de douter aujourd’hui.

  17. Burundi Amahoro

    Les propos d’Onésime Nduwimana sont très ridicules! Il ne pense qu’à l’enrichissement…!!! C’est grave comment vous êtes d’une avidité sans pareil! Vous ne pensez qu’à l’enrichissement individuel au lieu de penser à la patrie. Pourquoi avoir peur du discours de Minani alors que vous aviez répondu massivement à son premier appel. Et cette fois-ci il appelle à une coalition des partis d’opposition. Kandi bazomwitaba nkuko Mwebwe mwamwitavye muri 1993! La population burundaise a besoin de changement tous les 10 ans! Vous ne vous êtes pas assez enrichis comme c’est votre préoccupation majeure!!!

    • uwubizi

      Surtout il faudrait que Rwasa Agathon entende cet appel et fasse la même chose.

  18. kandi

    Ntararuha mukuvuga ngo hagarara bwuma. Abo nico kimwe na BA Rizinde

  19. manariyo claude

    Nous l’attendrons au tournant

  20. manariyo claude

    COURAGE

  21.  » Il pense qu’il pourrait s’enrichir si le pays retombe dans une guerre fratricide  »
    Des propos surprenant et difficile à saisir surtout de la part d’une personne qui se débrouille normalement bien pour expliquer ou justifier parfois le difficilement justifiable.

    Minani la joue à la Macky SALL au Sénégal et ce n’est pas bête comme démarche.

Publicité