Culture

Iwacu Web Radio souffle sa première bougie

26/09/2017 Abbas Mbazumutima 0

Il y a un an, jour pour jour, le Groupe de Presse Iwacu lançait son premier journal parlé, Amakuru y’Iwacu, sur son site. Cette émission quotidienne était également envoyée gratuitement aux différents abonnés via WhatsApp.

Une partie de l’équipe d’Iwacu Web Radio

Pour Antoine Kaburahe, directeur des Publications du Groupe de Presse Iwacu, ce 26 septembre 2017, est un jour à marquer d’une pierre blanche. «C’est dans un souci d’élargir la gamme de ses supports et le champ de diffusion de l’information sur le Burundi que Iwacu s’est doté de ce nouvel outil».

A côté d’un hebdomadaire, d’un mensuel, d’une newsletter, d’une Web TV, sans oublier l’édition de livres, Iwacu Web Radio se présentait comme une sorte de canal de transmission d’une information crédible, variée, équilibrée, vérifiée par des professionnels d’Iwacu.

«Il s’agit de journalistes expérimentés venus des radios privées détruites dans la foulée du coup d’Etat manqué du 13 mai 2015. Je ne vais pas trop m’attarder sur ce contexte médiatique burundais», rappelle Antoine Kaburahe.
Dans ma tournée au Canada avec Pierre-Claver Mbonimpa pour la promotion du livre Restez débout, indique-t-il, je suis heureux des encouragements reçus de la part de la diaspora burundaise pour les informations données par Iwacu Web Radio, aujourd’hui fort de plus de 16 mille abonnées.

«Ils aiment le travail qu’on fait. Ils nous écoutent quotidiennement, ils nous connaissent. Nous avons une grande mission, vous savez notre pays fait face à plusieurs défis et notre rôle est de contribuer à la reconstruction de notre pays en donnant une information bien fouillée», insiste le directeur des Publications du Groupe de Presse Iwacu.

«Le travail abattu est à encourager. Souvenez-vous que les débuts du programme Iwacu Web radio n’ont pas du tout été faciles avec la disparition de notre confrère Jean Bigirimana», déplore Antoine Kaburahe.

Il se ressaisit, histoire de garder la tête haute : «Ce coup dur ne nous a pas découragé. Cela n’a pas entamé notre détermination encore moins coupé notre engagement à donner une information équilibrée. Il nous faut continuer sur cette lancée. Et pourquoi pas un jour émettre comme une radio dans la bande FM ?»

Pour l’initiateur d’Iwacu Web Radio, il faut malgré tout garder espoir : «Notre métier est difficile, il est exigeant, il faut des sacrifices. Mais l’essentiel est de respecter les règles d’éthique et de déontologie et donner la parole à toutes les parties».

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

871 utilisateurs en ligne