Editorial

Iwacu, un bien commun

30/12/2016 Léandre Sikuyavuga 10
Léandre Sikuyavuga
Léandre Sikuyavuga

Chers amis d’Iwacu, vous avez été fidèles à notre média et nous tenons vivement à vous en remercier. Vous nous avez accompagnés par milliers tout au long de cette année qui s’achève via nos différents supports : Newsletter électronique quotidienne, Web TV, Hebdomadaires imprimés en français et kirundi, Magazine mensuel, site web, nos différentes publications, etc. Dans les durs moments, vous nous avez encouragés, soutenus.

Malgré les difficultés et un contexte peu favorable, pour mieux vous servir, cette année nous avons pu lancer deux nouveaux supports: la Web radio et la section anglaise. Les deux services marchent bien et sont déjà très appréciés.

Vos remarques, vos suggestions, vos critiques sur notre forum nous permettent d’améliorer notre travail. Vous êtes plus qu’un simple public. En fait, Iwacu est un bien commun. C’est votre média.

Merci donc à vous tous qui nous faites confiance. Nous ferons tout pour continuer à la mériter. Chers amis d’Iwacu, nous avons essayé de couvrir différents événements pour que chaque lecteur puisse trouver l’information qu’il souhaite.

Cette année, la tâche n’a pas toujours été facile. Le prix payé trop lourd. Nous regrettons la disparition de notre collègue Jean Bigirimana, le 22 juillet. Nous avons déposé devant la Justice une plainte contre x. Nous continuons à espérer la vérité et la justice pour notre confrère.

Nous pleurons Jean Bigirimana mais nous n’oublions pas aussi l’assassinat cette année de
plusieurs compatriotes, connus ou anonymes . Nous nous associons avec leurs familles. Notre souhait est que ces assassinats ciblés cessent définitivement au cours de cette nouvelle année. Que le sang versé arrose et fasse germer notre espoir pour 2017!

Sur le plan politique, l’année qui s’achève s’était annoncée prometteuse avec la volonté des protagonistes dans la crise burundaise d’entamer un dialogue inclusif qui déboucherait sur une paix durable. Malheureusement, nous assistons à une désolante régression de ce processus.

Que les protagonistes reprennent le dialogue, qu’ils relèvent les défis et discutent sans faux fuyant en mettant en avant l’intérêt général.

Les bons projets survivent à leur fondateur, diton. Iwacu est resté debout. Même avec le départ de son fondateur , Antoine Kaburahe, dans les  conditions que tout le monde sait. En ces moments de fêtes , tous les journalistes et moi même, nous pensons très fort à lui et lui exprimons notre solidarité.

Notre ardent souhait pour 2017 est que notre directeur des publications, comme tous les enfants du pays contraints de vivre loin de leur patrie, puissent rentrer.

Avec la paix, la justice et la sécurité, nous pouvons construire ensemble ce beau pays. Il y a de la place pour tout le monde. C’est notre plus grand souhait pour 2017.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Fofo

    Mon adresse est authentique!
    Personnellement, j’aime construire que détruire! Si, vous constatez dans mon commentaire, un contenu malsain ou contraire à la déontologie professionnelle, n’hésitez pas de me le signaler à temps!

  2. Fofo

    Merci Cher Antoine et toute ton équipe pour votre médium, qui à mon avis, paraît être équilibré par rapport à plusieurs d’autres médias. Toutefois, je vous reproche une seule chose! Parfois, j’ai envoyé des commentaires qui n’ont jamais été publiés ou les sont tardivement. La prochaine fois, si vous considérez que son contenu ne peut être publié pour une raison ou une autre, il serais mieux d’en notifier les raisons à l’auteur!

    Note de la rédaction

    Merci pour votre message. Effectivement, parfois certains commentaires ne sont pas publiés pour des raisons que vous pouvez comprendre. C’est vrai que l’on devrait notifier l’auteur.Mais souvent les adresses mails fournies sont fantaisistes. Pouvez-vous me confirmer que votre adresse est fonctionnelle? Antoine Kaburahe

  3. @Buhumuza

    Merci cher Groupe Iwacu,
    Je reste convaincu que lwacu reste le medium le mieux équilibré et qui a gardé ses reins dans la dure preuve de la situation politique au Burundi. Nous comprenons que la tâche n’est pas facile mais vis à des difficultés il faut des hommes capables. De ce côte, on n’a pas de doute, chacun est témoin, vous en êtes à la hauteur! Du reste, JB est mort, beaucoup des burundais ont été assassinés et continuent d’être la cible, c’est dommage ! Mon souhait est que le (s) criminel (s) retrouve (ent) son tord et que la justice soit faite ! Dialogue oui car du choc des idées jaillit la lumière ! @Buhumuza

  4. Anne

    Bravo, chers amis.
    Bonne année 2017 pleine de courage, d’indépendance, de liberté et de prospèrité.

  5. Symphorien Peke

    Merci. Et merci encore. Certe la tâche a été difficile mais vous avez été à la hauteur. Vous avez éclairé ma lanterne tout au long de cette année. Je vous souhaite beaucoup plus pour l’année 2017

  6. roger crettol

    Merci à l’équipe d’IWACU pour le remarquable travail fourni, et que 2017 soit une année de progrès,
    pour IWACU et pour toutes et tous les Burundais(es).

  7. MUSEMAKWELI

    Malgré les conditions que nous connaissons, votre professionalisme nous charme. Longue vie à IWACU

  8. Karabadogomba

    Chère équipe d’Iwacu,
    Vous méritez l’estime et l’encouragement. Vous nous avez informés professionnellement cette année. Allez de l’avant pour 2017. Paix, santé et succès à toute l’équipe.

  9. Verstehen

    Tous mes meilleurs voeux au groupe Iwacu, vous avez tenu un pari impossible depuis 2015, informer au Burundi est devenu un combat difficile vu le nombre croissant des sujets qui deviennent du jour au jour tabou. En admirant votre courage, je vous souhaite de rester au dessus de la mêlée des pros,anti, proches de,etc..vous aurez le mérite d’être le journal libéral et indépendant.

  10. Laurence

    Meilleurs vœux à Iwacu, tout le meilleur pour 2017 ainsi qu’à la formidable équipe !

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

397 utilisateurs en ligne