Politique

Imbonerakure : radioscopie de la terreur

Un sentiment de lassitude, de révolte, d’inquiétude semble habiter les politiciens burundais, surtout de l’opposition, face aux exactions des Imbonerakure. Tous sont unanimes : si elles ne cessent pas, la situation risque de dégénérer. Iwacu brosse le tableau de la situation dans le pays.

Cibitoke : les Imborakure intimident l’opposition

La voiture d'Alexis Sinduhije, en arrêt à Buganda ©Iwacu

La voiture d’Alexis Sinduhije, en arrêt à Buganda ©Iwacu

Les jeunes du parti au pouvoir multiplient des actes d’intimidation à l’endroit des membres des partis de l’opposition. Nombreux observateurs parlent d’une intolérance politique à l’approche des élections de 2015.
Le dernier incident imputable aux jeunes du parti présidentiel remonte au 30 août dans la commune de Buganda. Les membres du parti MSD et son président ont été malmenés par les Imbonerakure en connivence avec certains policiers et administratifs de cette localité.

Pour rappel, ce jour, Alexis Sinduhije, président du MSD, se rendait dans la commune de Mugina pour réconforter ses 5 militants qui venaient d’être tabassés par les jeunes du parti au pouvoir et incarcérés au cachot du chef-lieu de la province sur ordre du commissaire de police à Cibitoke. Arrivé à mi-chemin, le président du MSD a été empêché de continuer sa route.

Dans la foulée, les jeunes du Cndd-Fdd ont passé à tabac les journalistes présents pour couvrir cet événement malgré l’appel au calme que ne cessait de lancer l’administrateur de Buganda, Isidore Ntirutimana.
D’autres jeunes des partis de l’opposition et surtout du MSD, n’ont pas digéré le comportement des Imbonerakure et ont à leur tour battu fort un certain Ncuti, l’un des chefs des jeunes du parti de l’aigle dans cette commune.

Le gouverneur assume

Et Alexis Sinduhije de s’indigner : « La feuille de route convenue entre les partis politiques sous les auspices du Bureau des Nations-Unies au Burundi n’est pas respectée. » D’après le président du MSD, c’est le gouverneur de Cibitoke qui est à l’origine de cet incident. « Je suis un citoyen comme tout le monde et j’ai droit de circuler à travers tout le pays. A présent, je ne vais plus aviser aucune autorité administrative pour ce qui est de mes déplacements à l’intérieur du pays.»

Une journée après, dans la même commune, un membre du parti FNL, fidèle d’Agathon Rwasa, été molesté par les Imbonerakure, alors qu’il rendait visite à ses proches.
Contacté à ce sujet, le gouverneur de Cibitoke, tout en reconnaissant que le leader du MSD a droit de circuler dans n’importe quelle localité du pays, à l’instar de tout citoyen, affirme être responsable de tout ce qui s’est passé à Buganda : « J’ai voulu éviter des dégâts qui pourraient être causés par la visite du président du parti MSD dans ma province, d’autant plus qu’Alexis Sindihuje tient un langage non rassurant ces derniers jours.»
Toutefois, il indique qu’il va très incessamment convoquer une rencontre de tous les responsables des partis politiques de cette province.  « L’objectif est d’apaiser les esprits chauffés ces derniers temps en vue de favoriser une culture de tolérance politique », a rappelé Anselme Nsabimana.

  15   Vos commentaires
  1. febro

    Abasenga ni basenge ahandi ho

  2. jeunesse

    ce qui me chagrine en tant que jeune, ces imbonerakure se sont des ancien rebelle ,assassin assaillant qui se déguise en jeunes pour répété les mêmes crime commis dans le maquis.
    ce que je demande au président est d’arrêté ça par une intervention de la police yanse naho, nous la population on va le faire et il va répondre a ces acte commis l’example est du cote d’ivoire

  3. Stan Siyomana

    @Ntekumutwe Ventriote 9-09-2013 @ 19:30:33
    « Umuyoboozi afata inkoni akarongoora ».
    C’est l’image idyllique de l’eleveur burundais qui a son baton a travers les epaules, qui se dirige vers le ruisseau d’eau, et qui est suivi par son troupeau de vaches.
    Merci.

  4. Ni hatari

  5. Karabaye Nelly

    Abo bagiye guhiga ibikoko canke abantu?

  6. UMUTINGINGWA

    Shira ubwoba…..!!!!! Bitebe bitebebitebuke ibintu bizohinduka.

  7. Ntekumutwe Ventriote

    Izo mbonerakure ni « abayoboozi » d’un autre genre!! Nibizi Euralie avuga; et je cite: « umuyoboozi afata inkoni…akarongoora.. »; comme si diriger bisaba inkoni…sans carotte.

    J’y vois un recours au gikenye kubera inkoni ikoreshwa pour frapper; n’est pas? Nkurunziza afashe inkoni sans carotte tukavuza induru!

    Bref izo nkoni zibikire inka zozo zazimenyereye.

  8. Shaza

    Les choses se décantent davantage pour le Rdvs 2015 en ce qui a trait à nos choix, bivuga ko tuzotora:…
    soit Imbonerakure
    soit SEM Nkurunziza
    soit CNDD-FDD
    soit Miburo
    soit Rwasa
    soit FNL
    soit un des partis de l’opposition
    OU TOUT SIMPLEMENT réclamer AU MOMENT OPPORTUN un gouvernement de transition en mesure de préparer des élections démocratiques en bonne et due forme.
    Murakoze!

  9. vuvuzela

    Conseil a mon bien-aime Peter: plus ce phenomene dure, sans doute pour que vos proches ou vous meme restiez au pouvoir plus longtemps, plus vous aurez inflige plus de malheur au peuple Burundais, et plus vous serez malheureux aussi.

    Je vous conseille de chercher « protection » dans la population par de bons actes que vous posez envers lui. Vous trouverez protection en nous si vous nous faites du bien, et rien que du bien.

    • Molimo

      Tout à fait d’accord. Cependant, la population Burundaise n’est pas constituée que de l’élite, Vous souvenez vous du Jocker en 93?

  10. Terimbereburundi

    c’est lamentable ce qui se passe au Burundi, des gros ventres avec de petites têtes. Pourquoi je dis cela, tout ce monde, ministres, présidences, députés; chacun se cherche à manger et à nourrir sa famille, plus personne ne s’occupe du développement du pays. tous les dignitaires sont commercants, grave mes chers burundais. Le président en prière, son premier vice président tient une église chez lui; grave monsieur le président? Alors, le reste, c’est le désordre, le qui va qui vient, en ville bonjour le désordre, la saleté, le taux de chomage non estimé, grave monsieur le Président, ce pays, du Gondwana, difficile à gérer? hein?
    Si moi président, je donnerai des tracteurs (recus de l’Egypte) et acheter d’autres, les distribuer à ces jeunes et leur monter les vastes plaines de l’Imbo et Kumoso, afin qu’ils produisent quelque chose pour le pays au lieu de semer la terreur au sein de la population.
    Je vous remercie.

  11. RUGAMBA RUTAGANZWA

    C’est exactement la stratégie que Robert MUGABE a mise sur pied pour intimider et museler l’opposition. Il a créé ce qu’on appelle les Vétérans de la guerre de libération (en fait un ramassis de jeunes désabusés qui n’ont rien à voir avec la guerre de libération….) ! Leur rôle: intimider par la violence le MDC et ses électeurs…La suite vous la connaissez. Un pays à terre dirigé par un octogénaire sans vision et ce depuis 1980….! Pas plus loin de nous, nous gardons toujours vif dans nos esprits le rôle joué dans le génocide des Tutsis du Rwanda par les fameux INTERHAMWE de sinistres mémoires… !!! Je pense, qu’une milice, on sait comment on la met en place mais des fois on ne sait pas quand l’arrêter et comment le faire……! Agissons avant qu’il ne soit trop tard….!!!

  12. NDIRAGORA Fabrice

    Jewe aha mbona abapolisi n’abandi bantu batatu bambaye impuzu za gicivil. Ni nde ari imbonerakure muri abo bantu batatu. Au fait imbonerakure murazivuga mugabo ivyo muvuga ntimushobora kuvyerekana canke kuvyandika.

    • RUGAMBA RUTAGANZWA

      Cher Monsieur NDIRAGORA Fabrice ,
      Pour vous donc IMBONERAKURE est une invention, une fabrication des journalistes, de la société civile et de l’opposition, ajouteriez-vous? Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Il n’y a pas pire sourd que celui qui refuse d’entendre….! Bandanye..Ngo Barendegere yugururiye ingwe…! Nimwe bazoherako…!!!

  13. Umurundi

     » La feuille de route convenue entre les partis politiques sous les auspices du Bureau des Nations-Unies au Burundi n’est pas respectée »,  » Je suis un citoyen comme tout le monde et j’ai droit de circuler à travers tout le pays. A présent, je ne vais plus aviser aucune autorité administrative pour ce qui est de mes déplacements à l’intérieur du pays. » Ikintu kibabaje ni uko muja ngaho mukadukirimbiriraaaaaako, mugakina « vos sophismes », ntihagire umuntu yize make yigera amenya muri mwebwe uwuvuga ukuri n’uwubesha…, mukaturyaniraaaaako, na muryane ngo ngo! Nonezerwa numvise muriko muravugisha ukuri umwe wese agatomora ivyo arondera n’ivyo akora ! Ariko data wanje nibagiye murambabarira, ngo « La politique est l’art de tromper les gens! » Nimuze muratubwira imigambi myiza mufitiye igihugu cacu, hanyuma nihagera tuzobatora dufatiye ku co mugomba kuzotumarira. Nimwishinga kuza muraduhenda mwishinga kwiryanira gusa, ni akazi kanyu. Ariko memenye ko tuzoteba tugaca ubwenge!

Publicité