http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/04/ELECTRICIAN-17-AVRIL-PR6264189-VA-Electrician-IWACU-2.pdf
Les images de la semaine

Arusha en images

14-02-2017
  • Arrivée de l'ancien président Pierre Buyoya à Arusha ce jeudi 16 février. Le facilitateur Mkapa a d'abord rencontré les anciens chefs d'Etats.
  • Arrivée de l'ancien président Sylvestre Ntibantunganya.
  • Tatien Sibomana (à droite) : "Ici, il n'y a que deux Upronistes, moi et Evariste Ngayimpenda (à gauche)". C'était juste après avoir rencontré Abel Gashatsi, président de l'Uprona.
  • Arusha en images
  • Mme Vestine Mbundagu au nom de la Coalition des Filles et Femmes pour la paix demande que les femmes soient représentées dans ce dialogue inter-burundais. C'est au titre de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
  • Arrivée de Léonce Ngendakumana et Marina Barampama
  • Arrivée du chef de la délagation de l'UA à Arusha. Il s'agit d'Ibrahima Fall
  • Arrivée de Bernard Busokoza.
  • Présence d'Aimé Magera, un proche d'Agathon Rwasa, un signe que son patron est dans la place.
  • Le Sénateur Ntibantunganya s'est entretenu avec une délégation de femmes venues réclamer leur participation dans ces pourparlers.
  • Jacques Bigirimana, président du FNL: "C'est l'invitation des ''putschistes'' à Arusha qui a fait qu'il n'y ait pas de délégation gouvernementale."
  • Trois personnes avec des pancartes et tenant le drapeau burundais réclamant que la communauté "swahili" soit reconnue comme une ethnie à part entière. La police a dû intervenir pour leur demander de vider les lieux.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité