http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Économie

Hausse de 100 Fbu sur les bières Primus et Nyongera

La Brarudi (Brasseries et Limonaderies du Burundi) vient de procéder à l’augmentation des prix recommandés consommateurs pour la bière Primus. Désormais, le prix de la bouteille de 72 cl passe de 1200 à 1300 Fbu, tandis que celui de la bouteille 50 cl passe de 900 à 1000. La bière Nyongera coûte dorénavant 900 au lieu de 8oo Fbu la bouteille. Le prix des autres produits Brarudi restent inchangés.

D’après un communiqué du 2 octobre de la Brarudi, la société a fait ces cinq dernières années des investissements de 302 milliards de Fbu. « La hausse des prix permettra de faire face au charges d’amortissements des investissements, tout en continuant à honorer ses obligations ».

Pour rappel, cette hausse survient deux années après la dernière hausse en mai 2013.
Signalons qu’à chaque fois que les prix de la principale brasserie du pays augmentent, les prix des autres produits de consommation fluctuent sur le marché. C’est le panier de la ménagère qui en fait les frais.

  5   Vos commentaires
  1. KABADUGARITSE

    Ahubwo tuzihebe tuze twinywera Urwagwa canke Mugomozi, Kanyanga n’amazi. Bizobajoberako ahubwo mbabajwe n’umurundi yakorana business na Brarudi agiye kuwunywa!

  2. Murundi

    Que les burundais diminuent la consommation de biere, sinon ils sont en train de gonfler les poches de Nkurunziza et sa clique.
    Le peu d’argent qui reste c’est pour eux. Le petit peuple paie seulement le prix du 3eme mandat illegal. On ne devrait pas aussi
    continuer a acheter les armes pour ces policiers qui nous causent le malheur du monde.

  3. Gustave II

    Bongeyeko make rwose kandi bari bakwiye kuduza ivyo biciro i Bujumbura gusa!

  4. Ah oui! Les sanctions! 52% du budget viendra de l’augmentation des prix des boissons.

    • ukuri

      pas sur que la consommation va augmenter ,la crise est la.

Publicité