http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Économie

Gitega : un litre d’essence à 4000Fbu… voire plus

17-03-2015

Depuis la fin de la semaine dernière, il se remarque une pénurie d’essence dans la ville de Gitega. Aujourd’hui, un litre d’essence se négocie entre 4000 et 5000Fbu.

Les gens se bousculent devant les pompes d'essence ©Iwacu

Les gens se bousculent devant les pompes d’essence ©Iwacu

«Nous n’avons pas d’essence, depuis jeudi de la semaine dernière », déclare un pompiste d’un des stations-service de la ville de Gitega. Ce matin de ce lundi, on pouvait voir des gens circulaient avec des bidons de cinq litres. Ils s’interpellaient à tout bout de champ pour savoir où trouver un petit litre. Mais, c’était un parcours de combattant. Sur toutes les stations-service, les stocks sont vides sauf chez la station communément appelée « Chez Phillipe ». Et, il faut être costaud et bien connu pour être servi. Une foule immense se bousculait devant les pompes.

Toutefois, cette pénurie fait des heureux : les fraudeurs. Sur le marché noir, un litre d’essence se négocie entre 4000Fbu et 5500Fbu. Selon les chauffeurs, cet essence vendu par les contrebandiers provient en grande partie de la Tanzanie ou dans les provinces limitrophes, comme Muyinga. «On ne peut faire autrement. Nous sommes obligés de l’acheter à ce prix car nos familles doivent manger », confie un chauffeur de Karuzi. Du coup, poursuit-il, nous devons aussi majorer le prix du ticket de transport.

Ce lundi, le ticket de bus avait été revu à la hausse de 1000 ou 1500Fbu selon les destinations. Les habitants de la ville de Gitega craignent un effet domino. «Les autres produits de première nécessité risquent de monter eux aussi. On dirait que le gouvernement et les importateurs de carburant se jouent de nous », martèle un citoyen du quartier Nyamugari. Pour d’autres, le peuple continue à souffrir à cause de ce bras de fer. « Il faut qu’ils s’entendent afin de soulager les souffrances des Burundais », concluent-ils.

  1   Vos commentaires
  1. Vuvuzela

    La rue est deja envahie!! Car voir tout le monde a pied dans les villes comme dans les villages, ca fera peur.
    Est-ce une premiere manifestation/cartouche deguisee contre notre Chef?
    Les opposants que tous les pouvoirs de chez nous appellent des rebelles, savent plus sur les techniques de sabotage, quand ils ne tuent pas les individus.
    SVP mon President, pense au moins a votre famille directe. Ntuyisige mumarira alors que vous l’aviez rendue celebre. Ntube nka ya nkoko yitumye munzu kandi yari yasokanye umuvuduko n’ubwira bikwiye bwo gusohoka hanze itononye munzu.

    Jewe ndabifuriza kuroranirwa mwese ariko mbona wewe Peter ugira unanirane. Ugira wice akokize. Bonne chance.

Publicité