Politique

Gitega : le parquet requiert la perpétuité pour les putschistes

Les prévenus devant le parquet
Les prévenus devant le parquet

C’est ce jeudi 21 avril que les audiences dans le procès des présumés putschistes se sont clôturées à Gitega. Le ministère public a requis la prison à vie pour les 28 accusés et une peine complémentaire d’interdiction d’exercer une fonction publique pour une période de 20 ans.

Dans sa plaidoirie, l’ex-général Cyrille Ndayirukiye a rappelé à la Cour que son intention était de défendre la Constitution et les Accords d’Arusha. Comme les autres co-accusés, il a rejeté toutes les charges retenues contre lui.

Le jugement sera prononcé au plus tard dans un mois. En première instance, la cour avait condamné à perpétuité quatre généraux accusés par le ministère public d’être «le cerveau du putsch manqué».

Neuf des prévenus se sont vus condamnés à 30 ans de prison, huit ont écopé de 5 ans de servitude pénale tandis que sept avaient été acquittés.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Tana

    30 ans, c’est trop. Imana isumba abo “bacamanza bama bahengamye”. Wait and see!

  2. ZAIRE JAMES

    C’est le chef d’État major Prime qui va remplacer ces innocents bientôt !!!

  3. kajede

    Nibabahezeyo d´ailleurs na manifestations zacu nibo bazononye!

  4. Kagisye

    Ces apprentis putchistes ntibabe babanza kubaza Ntuze umukenyuro canke “akajede” yakoresha: deux putschs réussis à sont actifs en l’espace de 9 ans seulement, il n’est pas petit, lui.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

473 utilisateurs en ligne