http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Médias

Gitega : Iwacu-Humuriza FM souffle sa première bougie

07-08-2014

Ce mardi 5 août, la radio Iwacu-Humuriza FM (Ex-Gasape) a fêté son premier anniversaire. Basée à Gitega, les habitants de cette province apprécient le travail déjà accomplie. Les responsables de cette radio ont promis aux auditeurs de travailler sans relâche pour que cette station continue d’aller de l’avant.Logo Iwacu-Humuriza FM

«Je souhaite une longue vie à la radio Iwacu-Humuriza FM car j’apprécie ses émissions. Surtout religieuses et celles des jeunes », indique Maman Rose, une habitante du quartier Magarama en commune Gitega. «Moi, ce sont les émissions interactives car je peux téléphoner pour saluer mes proches », renchérit Eric Nduwayezu du quartier Swahili. D’autres habitants soulignent qu’ils préfèrent le journal dans la mesure où ils peuvent suivre ce qui se passe sur leurs collines. Les enfants n’étaient pas en reste car ils raffolent des émissions qui les concernent.
Toutefois, les auditeurs ont exprimé des vœux, notamment la couverture de tout le territoire national. «Quelquefois, je me déplace dans les provinces où on ne capte pas Iwacu-Humuriza FM et cela me chagrine », confie un auditeur. D’autres souhaitent que la radio émette 24h sur 24 ou encore que l’on introduise d’autres langues comme le français, l’anglais et le swahili.

S’implanter d’abord sérieusement à Gitega et aux environs

Selon Antoine Kaburahe, directeur des publications du Groupe de presse Iwacu et partenaire dans ce projet Iwacu-Humuriza FM, il faut d’abord se consolider en province de Gitega et dans les autres provinces où la radio émet. Puis par après, poursuit-il, élargir vers tout le pays. Cependant, il fait savoir que l’introduction du français va commencer prochainement et d’autres langues suivront par après. « Avec notre partenaire, nous allons continuer de chercher des moyens financiers et matériels pour que les journalistes puissent arriver sur le terrain et collecter une information fiable.»
Perry Saxe Gateka, partenaire et directeur de la Radio Humuriza, renchérit en demandant à la population d’avoir confiance car vu ses débuts, la radio a fait un pas de géant. Il tranquillise la population que leurs demandes seront exaucées, mais que cela va se faire progressivement. «Avec nos auditeurs, nous allons y arriver.»

Et l’origine de ce partenariat entre Iwacu et Humuriza FM?

«Le journal Iwacu m’a beaucoup aidé. J’ai eu l’autorisation d’émettre grâce à lui car il a été le premier à publier les nouvelles de ma radio.», assure Perry Saxe Gateka. D’après lui, c’est à ce moment que les autorités ont trouvé son projet sérieux. J’ai alors, poursuit-il, approché Antoine Kaburahe afin qu’on mette nos forces ensemble pour développer la radio. «Nous avons passé huit mois à discuter, à peaufiner le projet Iwacu-Humuriza FM.»
«Pourquoi créer une autre radio alors qu’elle existe déjà?», s’interroge Antoine Kaburahe. Et de souligner que l’union fait la force. « Dans ce projet, nous sommes tous égaux. Ce que le journal Iwacu a, il le met dans le projet. C’est la même chose pour Humuriza FM.»
Selon le directeur des publications du Groupe de presse Iwacu, le but du projet est de créer une radio très forte, indépendante et professionnelle. Une radio qui donne des informations équilibrées.

  2   Vos commentaires
  1. Gerard

    L’union fait la force. Terimbere.

  2. GIPARI Oswald

    They tell you what they want you to know

Publicité