Société

Gitega : hausse d’impôts fonciers

A Gitega, les propriétaires des maisons assurent qu’ils vont doubler, voire tripler le prix de location. Plusieurs maisons sont désertées par leurs locataires.

Les propriétaires de ces maisons assurent qu’ils vont doubler le prix de location.
Les propriétaires de ces maisons assurent qu’ils vont doubler le prix de location.

Dans les quartiers populaires où beaucoup de gens avaient l’habitude de louer des maisons à bas prix, la population grogne. Il était facile d’habiter une maison à 40 mille Fbu, mais avec cette hausse d’impôt, tous les propriétaires et les locataires sont sur les dents. Beaucoup indiquent que pour louer une maison à deux chambres aujourd’hui, il faut débourser entre 50 mille et 70 mille Fbu et cela dépend des quartiers.

« C’est la plus forte augmentation que je n’ai jamais vue. L’année passée j’ai payé 4500Fbu mais voilà que d’après mes déclarations je dois débourser 48 mille Fbu », peste Vénuste argua qu’il ne voit pas où trouver cet argent tant qu’il n’a pas d’emploi depuis une année. Comme un seul homme, beaucoup de propriétaires affirment qu’ils vont modifier les contrats avec leurs locataires.

« Je vais augmenter les frais de loyer aux locataires. S’’ils n’acceptent pas de doubler le prix, je serai obligé de leur rembourser leurs avances », prévient Evariste qui déclare n’avoir pas haussé le prix de location de ses maisons depuis 5ans.

Bukuru, une enseignante, n’y va par quatre chemins. Elle pointe une politique du gouvernement de s’accaparer de toutes les ressources de la population. Cette enseignante explique que le gouvernement, au lieu d’ajuster les impôts en fonction de la hausse du coût de la vie, il a préféré donner des grands coups de barre.

« Construire aujourd’hui, c’est pour financer le gouvernement. Le propriétaire n’en retire aucun bénéfice. Nous savons que le pays traverse une crise financière, mais c’est difficile de payer autant d’impôts.»

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Avec cette hausse de prix de location, les commissionnaires jubilent. Selon eux, ils recevront les 10% de loyer s’ils parviennent à dénicher un client qui cherche une maison à louer.

« Les maisons seront chères et la commission sera grande. Fini d’accepter les 10 mille ou les 20 mille francs que les propriétaires nous donnaient », se félicite une dame commissionnaire dans l’immobilier. Tandis que ces commissionnaires s’attendent à remplir leurs poches, les propriétaires déchantent. Cette hausse d’impôt a déjà eu des répercussions sur le loyer. Dans les quartiers de haut standing comme Bwoga I et II, Shatanya IV, beaucoup de maisons ne trouvent plus de locataires. Même ceux qui s’y trouvent affirment qu’ils attendent le temps de finir leurs avances.

« Je suis en train de chercher une petite maison dans les quartiers populaires. Mais, mes enfants seront obligés de faire un long trajet pour aller à l’école », s’inquiète Albert qui habite au quartier CENAR depuis deux ans. Albert n’est pas le seul à fuir ces quartiers des riches. Jacques et sa famille n’ont pas attendu longtemps pour aller habiter dans une maison qui est à la hauteur de ses moyens d’aujourd’hui. « A la longue, nous serons obligés de regagner nos campagnes », souffle-t-il.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. KARUNDI

    “… qui font la une de l’actualité maintenant sont des séquelles de la mauvaise gouvernance des républiques antérieures?” War’uzi!!! Eh bien OUI ET OUI. Ni vyo, iyo mutwara neza mwari kuturaga vyiza. None mwaturaze urwanko n’ikibi. N’ubu ni vyo bibaranga. Ehe iri bara wadnika en 2017: “Qu’attendiez-vous du Gouvernement de Vautours et de Charognards?” C’est qui le Vautour?
    Unyibukije ingene Ndadaye mwamwita Ikinyamwanira. Hari 3è mandat yariko arabatwara. Mais curieusement vous criez au scandale comme si le mal au Burundi est né en 2005. Mutigira abamalayika si ko? Hari akabi kova iwanyu ga da! Akabi kava ku bandi. Cela se nomme manichéisme, cette manie de voir le mal chez autrui, et le bien chez soi.

  2. Mafero

    @Mr ou Madame Karundi, tu peux vraiment convaincre l’opinion que ces problèmes ( manque de carburant, médicaments, la famine, délestages, manque de devises à la Banque Centrale, les infrastructures délabrées ici et là ou purement et simplement détruites …) qui font la une de l’actualité maintenant sont des sequelles de la mauvaise gouvernance des républiques antérieures?

    Je pense sans risque de me tromper que tu es née avec 2005 ou après.

  3. KARUNDI

    Vous n’avez pas le Gouvernement que vous voulez, mais c’est ce que vous avez, et c’est celui-là que vous avez préparé sur plusieurs décennies. Si non, ni mukore kwa kundi mwamenyereye mwisubize ubutegetsi, gutryo twibere muri “ya mpore”, “ya paradizo” twari twibereyemwo ca gihe mwatwara: igihugu cari gitekanye, igisoda ari ic’ubwoko bumwe, akazi gafiswe n’abantu b’ubwoko bumwe ata wurya urwara uwundi, mu mashule mucagura ababandanya bakiga mu mahoro n’umutekano, abandi bagategerezwa guhagarika bakaja kuba abashumba mu mahoro n’umutekano. Mwagira ingendo nk’iyo igana hehe? Aha tugeze, kweli imbuto itewe niyo imera, murejeje ivyo mwarimye, muriko murasarura.

  4. Mafero

    Qu’attendiez-vous du Gouvernement de Vautours et de Charognards? Depuis qu’ils sont aux commandes, leurs projets ne se limitent qu’ à l’instauration des impôts visant à limiter l’initiative d’investissement privé. Le CNDD-FDD a mis le pays sur la Voie du Sous-Développement!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

499 utilisateurs en ligne