http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Justice

Gitega : Gérard Nibigira blanchi

31-08-2015

Le correspondant de la RPA à Gitega a comparu ce 28 août devant l’Officier de la police judicaire au parquet de Gitega. Il était accusé d’avoir proféré des injures contre la personne du chef de l’Etat.

Gérard Nibigira : « J’ai été blanchi aujourd’hui parce que les témoins n’ont pas voulu mentir, seulement j’ai peur pour l’avenir. »

Gérard Nibigira : « J’ai été blanchi aujourd’hui parce que les témoins n’ont pas voulu mentir, seulement j’ai peur pour l’avenir. »

L’air sombre, le correspondant de la RPA a déclaré : « J’ai été blanchi aujourd’hui parce que les témoins n’ont pas voulu mentir, seulement j’ai peur pour l’avenir. »

Selon Gérard Nibigira, le motif de sa comparution serait un montage orchestré par le commissaire provincial de la police à Gitega pour l’emprisonner injustement. Ce dernier aurait ordonné à l’OPJ d’ouvrir un dossier contre lui arguant qu’il aurait proféré des injures contre la personne du président de la République dans un bistrot de Magarama à la 2ème avenue dans la nuit du 26 août. Ce dernier aurait même indiqué qu’il a deux témoins, dont le directeur de la prison de Muramvya qui viendraient l’accuser. Pourtant ces personnes présentées comme témoins ont nié devant l’OPJ avoir entendu des telles injures sortir de la bouche de Gérard Nibigira.

« C’est une décision prise par le commissaire de la police pour m’emprisonner. Peut-être que je suis victime de mon travail de journaliste », a souligné le correspondant de la RPA.

Le commissaire provincial de la police n’a pas voulu démentir les affirmations selon lesquelles il aurait lui-même demandé à l’OPJ de convoquer l’accusé. Selon lui, l’important n’est pas de savoir qui a porté plainte, mais si la procédure légale a été suivie.

« Cette convocation ne doit pas faire l’objet d’un débat. Quand on profère des injures sur la place publique à l’endroit d’une autorité quelconque, toute personne a le devoir de porter plainte », a déclaré Melchior Hakizimana.
Interviewées, la plupart de personnes qui se trouvaient dans ce bistrot de la 2ème avenue nient en bloc tout ce qui se dit sur le correspondant de la RPA.

  2   Vos commentaires
  1. Nimba atavyo yavuze nibamureke, muga nimba yarubahutse kuvuga nabi umuntu twitoreye yoba akeneye igihano c’akarorero. Abantu barakwiye kugira ico bubaha. Ututse kizigenza ni nkaho uba ugaye abenegihugu twese tumukunda cane

    • king salomon

      Monsieur Jean,
      Article ivugako yejejwe cane cane ko abari bateguwe kumwagiriza babihakanye (harimwo umuntu akomeye nka Directeur wa prison).Urumva si NIMBA YARABIVUZE ahubwo ni honte kuri uwo muntu yihakanywe n’ivyabona we nyene yizaniye!!!???Ubutungane ntibutegerezwa gukora selon le principe ya »Akaruta akandi kakamira » kuko uwo ariwe wese vyomugirira ingaruka mbi mugihe vyogenda uko.
      Muga uwo mu OPJ we nibazako adahava ahabwa mutation!!!???

Publicité