http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Politique

Gitega, bientôt capitale politique

21-06-2016

Ce sont les propos du ministre de l’Intérieur et de la formation patriotique.

Pascal Barandagiye : « J’appelle les  hommes d’affaires et les natifs à venir à Gitega.»

Pascal Barandagiye : « J’appelle les hommes d’affaires et les natifs à venir à Gitega.»

« Toujours le même slogan », constate la population de Gitega. « Presque tous les dirigeants de notre pays l’ont toujours dit sans jamais le concrétiser. » Selon le ministre Pascal Barandagiye, le processus de faire de Gitega, la capitale politique est déjà déclenché. D’après lui, Gitega très vaste est propice au développement. Pour donner du poids à ses propos, il a indiqué que le Parlement sera prochainement transféré vers la ville de Gitega .Cependant, les travaux de construction n’ont pas encore débuté. Pour ce ministre, ressortissant de cette province, ce qui reste urgent à améliorer, c’est la construction des hôtels et des maisons d’habitation modernes.

« J’appelle les hommes d’affaires en général et les natifs en particulier pour venir investir ici car demain ils y tireront beaucoup de bénéfices.» Il l’a souligné ce mardi 14 juin devant tous les administratifs à la base de la province de Gitega.

Selon lui, tous les acteurs politiques et économiques devraient tenir compte de ce programme du gouvernement pour moderniser la ville de Gitega.

« Dans tous les travaux qu’ils programment, qu’ils sachent qu’ils devaient le faire dans les perspectives de remplir toutes les conditions d’une capitale politique du pays », a-t-il appelé sans pour autant préciser quand ce programme commencera.

Il a en outre rappelé qu’ériger la capitale politique au centre du pays est un atout pour tous les burundais surtout ceux de l’intérieur du pays. « Il est très difficile pour un habitant de Cankuzo ou de Ruyigi de descendre à Bujumbura pour chercher un simple papier administratif. »

La population de Gitega reste sceptique

Pour les habitants, cette annonce est prématurée dans la mesure où la ville de Gitega semble être négligée depuis longtemps. A plusieurs endroits surtout au centre-ville, les constructions datent de l’époque coloniale. Magasins, maisons d’habitation sont construits de la même manière que les centres de négoces que les commerçants d’origine asiatique érigeaient dans les communes.

« Tout est à construire. Chaque gouvernement nous a toujours dit ça mais rien n’a été fait », avance un commerçant.
Comme ils le font savoir, la première chose à faire serait de mettre en place une politique économique pour attirer des investisseurs, former et encadrer les aspirants entrepreneurs et sensibiliser les étudiants. Ils critiquent en outre la plupart des commerçants et hommes d’affaire qui viennent des autres provinces pour y exercer le commerce. Une fois amassés de l’argent, ils partent investir à Bujumbura en laissant la province telle qu’elle était.

« Je dirais qu’ici, les incitations sont moins importantes du fait que les entrepreneurs sont beaucoup réticents ici qu’à Bujumbura », estime un natif de Gitega qui a délocalisé son commerce à Bujumbura.

  14   Vos commentaires
  1. Mwambutsa

    ARIKO ABA DD GA BASHA! ICO NICO KIBAZO MUBONA GIHANZE UBU ABARUNDI??
    AMATWI ANSUMIRA ABANYAGITEGA BARAHAGAZE BWUMA MURI CONGRES YINGOZI IHERUKA NGO NABO BASHAKA GUTWARA?? NONE MUGIRA MUBACEMWO NGO CAPITALE POLITIK!! TWARABAHINNYUYE SHA!! IVYO BIZOMERA NKA ZA 500 MILLIONS PAR COMMUNE MWARI MWEMEYE?? ZIRIHE?? TURARUSHE.. TUVIREHO!

  2. Bikevyiza

    Vyinshi bibi birutwa na bike vyiza,ni mumoderniser Bujumbura dabord muzoba mukoze.Ivyo navyo vyo kwitaho abava mu Ruyigi,gire decentralisation babironkere hiyo mu Ruyigi nyene ,ntakigoye kirimwo mwoba mubafashije kurusha!

    • neutre

      Kuva kera bahitaho reka bagira ahandi naho. Bokwama batuniye kuri province imwe gusa batava aho bari. Nimba batayikoze kuva nakera ntakundi reka babanze barabe ahandi.

  3. J.Pierre

    C’est dommage que notre Pays est petit, sinon vyobaye vyiza Nkurunziza n’imbonerakure ziwe babaye uruhande rwabo, bakarondera n’ayo ma Capitale yabo abasigaye bakaja ukwabo niho abarundi aboheye amaboko mumugongo boronka amahoro. Hari uwigeze kubivuga igihe abo ba CNDD nyene bariko bagandagura abantu bakiri mw’ishamba ngo tera iyo sema.

  4. Kaburungu

    Asha iyo koti y’uwo mu ministre yayikuye mu ba « sapeurs » bo muri Congo! cank agira atanguz l mouvement de la SAPE mu Burundi?

    • Maître Gims

      @Kaburungu
      « …cank agira atanguz l mouvement de la SAPE mu Burundi?cank agira atanguz l mouvement de la SAPE mu Burundi? »

      Sapés comme jamais! Sapés comme jamais!

  5. Le Ministre fait une diversion pour défocaliser l’attention dévorée par la crise actuelle. Abi a dit l’essentiel mais le drame est que le Ministre sait qu’il est en train de faire un travail inutile, lui-même n’étant pas convaincu de ce qu’il dit. En 2005-2006, les gens ont construit l’aéroport intangible de Bugendana, maintenant c’est le tour d’une capitale politique imaginaire de Gitega. Si les gens sont sincères, il faut qu’ils reconstruisent Bujumbura qui est une ruine nationale. Du reste, on peut dire qu’il est permis de rêver mais pas tout le temps!

  6. Bundes

    Mwe ba DD geza aho na Bujumbura mwarayihumiye none ngo mwubake capitale nshansha yitwa Gitega kabisa??

  7. Biger

    « Il est très difficile pour un habitant de Cankuzo ou de Ruyigi de descendre à Bujumbura pour chercher un simple papier administratif. » Est-il vraiment nécessaire que ce défis soit réglé par faire Gitega la capitale économique? A quoi servirait-il le projet de Guichet Unique Provincial ou GUP déjà initié par le gouvernement? Car, disait-on dans des réunions que le but de ces GUP était en premier lieu la délivrance des papiers administratifs et tires de voyages au niveau des provinces.

  8. Jereve

    Surtout pas! Vous êtes en train de mettre en ruine Bujumbura, la capitale économique et politique, et maintenant vous voulez continuer l’œuvre de destruction massive à Gitega.

  9. RUGAMBA RUTAGANZWA

    On décide comme ça, du jour au lendemain, sans débat, sans plan aucun, qu’une ville devient capitale politique du Burundi. J’ai l’impression qu’on a à faire a des amateurs qui n’ont rien compris à la vision (or gouverner c’est prévoir) et qui n’ont aucune clairvoyance politique par rapport aux besoins de notre nation, la plus pauvre et l’une des plus corrompues au monde. Avec un tel leadership politique aux affaires depuis plus de 10 ans maintenant, je crains que le pire ne soit pas encore à venir… !

  10. Abi

    Creer une capitale actuellement devrait commencer par une planification globale. Tout comme il y a des plans pour des immeubles, il y a aussi des plans pour les futures villes. Le plan montre ou sera erige chaque batiment, chaque route, il determine quel type de batiments, la grandeur des voies, des places publiques, marches ou shopping centers, ecoles, hopitaux, terrains de jeux, stations de police, Bureaux administratifs, aeroport, etc. On ne construit pas une ville dans l’abstrait et dans le desordre. Pour construire une vraie ville, il faut d’abord donner la parole aux architectes.

    Il ne faut pas que le ministre appelle les gens a commencer a construire sans plan de la ville prealable, Non! Ca ne se passe pas comme cela!. Sinon, on aura une ville vraiment rurale.

  11. Pos

    Ne fallait-il pas peut-etre consider Ngozi? La, au moins, l’eau y est plus disponible que a Gitega.
    Notre Capitale politique n’a meme pas encore un systeme de transport urbain inter-quartier. Je ne parle pas de l’etat des route…..

    • MARIA NTAKIRUTIMANA

      Il me semble que Ngozi serait un bon choix que Gitega. Mais, attendons et nous verrons! Si Gitega devient notre capitale politique, tant mieux! Advienne que pourra!

Publicité