Société

Funérailles du Général Kararuza, de sa femme et de leur fille : que d’émotions

Les cérémonies ont débuté par une messe de requiem à la chapelle du Lycée du Saint-Esprit

Les cérémonies ont débuté par une messe de requiem à la chapelle du Lycée du Saint-Esprit

Samedi, le 30 avril a eu lieu les obsèques du Général Kararuza, de sa femme et de leur enfant. Les cérémonies ont débuté par une messe de requiem à la chapelle du Lycée du Saint-Esprit. Le véhicule criblé de balles a arrêté sa course à quelques mètres de ce lieu de prière.

Différentes autorités dont le premier vice-président de la République, le ministre de la Défense, le chef d’état-major et le maire de la ville étaient présentes pour rendre un dernier hommage aux défunts.

La douleur et la consternation se lisaient sur chaque visage des personnes présentes à ces cérémonies qui se sont poursuivies au cimetière de Mpanda. Dans les discours de circonstances, différents orateurs sont revenus sur les qualités qui ont caractérisé ces disparus.

  3   Vos commentaires
  1. Jamahaar

    Ceux qui aimaient cette famille decimee feraient mieux d’evacuer le plus tot possible les orphelins pour les mettre a l’abri a l’etranger pour qu’ils ne subissent pas le meme sort que leurs defunts parents.Paix aux ames des epoux Kararuza, leur fille Daniella Mpundu ainsi les soldats qui ont peri avec eux sous les balles assassines du commando meurtrier.Que la terre de nos ancetres leur soit legere.

    • CESAR

      Les enfants rescapés des défunts sont les pupilles de la Nation. Ils doivent et devront être pris en charge par le Gouvernement burundais actuel et futur.
      Les assassins de ce Général intègre et grand serviteur de l’Etat et de la République du Burundi, son épouse et sa fille sont dépourvus d’humanité élémentaire. Ils sont à l’échelle infra-animale. Le gouvernement burundais devra mobiliser les ressources dont il dispose pour trouver les assassins et les traiter tels qu’ils sont. Mais un problème majeur se pose pour le gouvernement burundais. Il est de notoriété publique que les assassins sont formés et armés par Kagame. Ce sont les ex-soldats de l’armée burundaise qui ont déserté pour intégrer le FPR dans les années 90 et les soldats déserteurs de l’armée burundaise actuelle. Leur base est ici au Rwanda. Ils sont logés et nourris par Kagame. Après la commission de leurs méfaits au Burundi, ils reviennent ici au Rwanda. Dans ces conditions, que peut faire le gouvernement burundais pour que ces criminels sans humanité élémentaire puissent répondre de leurs méfaits devant les tribunaux burundais. C’est un problème insoluble pour le gouvernement burundais. Ce qu’il peut faire sans tarder c’est saisir le Conseil de Sécurité de l’ONU muni de preuves irréfutables et il y en a. Parallèlement à cette action, il peut saisir le Cour Internationale de Justice de Haye. Il y a une jurisprudence abondante favorable au Burundi s’il a un bon avocat et non un amateur bien entendu. Le tout au cas où il ne l’aurait pas fait. Pour Kagame la vie humaine est dépourvue de sens. Pour qu’il puisse intégrer dans sa vie que celle-ci a un sens, il faut qu’il soit envoyé à la barre devant une juridiction internationale, à défaut de le neutraliser militairement. Il ya deux choses qui lui font peur: aller à la barre d’un tribunal et débattre avec ses adversaires sur sa gestion de notre pays. Il convient de rappeler que les crimes qui ont été commis contre ce Général et les membres de sa famille comme ceux qui ont frappé des centaines voire des milliers de Burundais sont imprescriptibles. Kagame et autres devront en répondre, peu importe les époques et dès lors qu’ils sont vivants.

      • Akabanga

        @CESAR

        Jusqu’à maintenant aucune enquête judiciaire n’a encore donné ou précisé les auteurs de ce forfait mais vous vous semblez les connaître???(Ce sont les ex-soldats de l’armée burundaise qui ont déserté pour intégrer le FPR dans les années 90 et les soldats déserteurs de l’armée burundaise actuelle). Non seulement vous vous substituez à la justice en vous arrogeant le droit de nommer les gens pire encore (à moins que ce ne soit un problème de français) vous précisez où ils sont comme si vous y étiez ou y êtes aller (Leur base est ici au Rwanda/Après la commission de leurs méfaits au Burundi, ils reviennent ici au Rwanda)????
        J’ai l’impression que tu as une dent contre Kagame!! Est-ce que tous les mots que connaît le Burundi sont liés à Kagame au cas où tu aurais une réponse??

Publicité