http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Sécurité

Enterrement de Pascal Nshimirimana, gendre de Pierre Claver Mbonimpa

C’est ce lundi 12 octobre que se sont déroulées les funérailles de Pascal Nshimirimana, gendre de Pierre-Claver Mbonimpa, président de l’APRODH (Association pour la protection des droits humains et des personnes détenues). Ce commerçant a été assassiné vendredi 9 octobre par des inconnus. Ce meurtre serait lié au travail de son beau-père aujourd’hui hospitalisé en Belgique après un attentat qui a failli lui coûter la vie.

 Tombe de Pascal Nahimana ©Iwacu

Tombe de Pascal Nahimana ©Iwacu

Il est 9 heures à la Cathédrale Regina Mundi, la famille, les proches, les défenseurs des droits de l’homme, etc. ont tenu à accompagner ce disparu jusqu’à sa dernière demeure. Difficile de contenir ses émotions. C’est la mort dans l’âme, que tout ce monde regarde le portrait de Pascal Nshimirimana, 43 ans, posé devant le cercueil en face de l’autel.
Le prêtre invite tout le monde à couper court avec ces « animosités auxquelles on assiste au Burundi». Sous un soleil de plomb, le cortège funèbre se dirige vers le cimetière de Mpanda.
Pendant l’enterrement, des proches témoigneront que l’époux de Zygène Mbonimpa était un homme calme, généreux et honnête. D’autres n’hésiteront pas à dire que «Pascal Nshimirimana a été assassiné parce qu’on a raté de peu son beau-père au mois d’août alors qu’il se rendait chez lui».
Denis Ndayishemeza, vice-président du Focode (Forum pour la conscience et le développement) n’y va pas par quatre chemins : «Cet assassinat est lié au travail du président de l’APRODH. Je n’écarte pas cette piste. Vous savez que M. Mbonimpa a failli être éliminé», martèle-t-il.
Il appelle le gouvernement à rétablir la sécurité des citoyens et de mener une bonne enquête pour que les auteurs de cet assassinat et d’autres crimes audieux commis ces derniers jours soient punis.
Pascal Nshimirimana, le mari était père de 2 enfants.

  6   Vos commentaires
  1. turagisangiye

    que la terre lui soit légère! les tueurs seront à leur tours tués par une epée du tout puissant!

  2. Gitega

    Nous devons tous nous lever pour dire un grand NON a cette barbarie de tuer des gens

  3. Verite Guess

    Paix a ton ame cher frere Pascal, que la terra de tes encetres te soit legere. Tu pars tres jeune mais nous ne t’oublieront jamais nous qui t’avons connu. Nous garderons de toi un bon souvenir. Quant a ceux qui t’ont ote la vie , je les plains car le jour ou ils vont repondre de leur barbarie, et ce jour viendra sois en certain, la foudre va leur tomber sur la tete.
    Mes sinceres condoleances a la famille et aux amis de Pascal
    RIP

  4. BUSORONGO

    Combien de commercants ont sucombe a cause de leur metier?
    Connaissant Pascal des ennemis commercants il en avait. Seulement allant jusqu’a le tuer est impassable. Mais affirmer qu’il a ete tue car ayant rate son beau pere revient a se demander pourquoi le gendre et non ses enfants (de PC).
    Pour question familiale il y a aussi a dire mais de grace laisser explorer toutes les pistes y compris les plus improbables. Ne poralisez pas la criminalite comme si elle n’est liee qu’ la politique. On dirait que les non-politiques sont des anges et betes a abattre; eux ne peuvent pas transgresser la loi.

  5. Marie Claire

    Que le bon Dieu l’accuielle dans son royaume et qu’il fortifie la famille eprouvée!! Sincères condoléances à la famlle et aux amis du defunt!!

  6. Kabingo Dora

    Il n y a pas de doute que le gendre de Mr Mbonimpa a été tué par des gens qui voulaient faire mal . Faire mal à ce grand défenseur des droits de l’homme et à ses enfants , à tous ceux qui défendent les droits de l’homme au Burundi et ailleurs.
    Les assassins de Mr Pascal Nshimirimana doivent savoir une chose , ils ont tué notre frère et on n’oublie pas et il n’est pas question de leur pardonner , moi pas en tout cas . Chère Zygène Mbonimpa, votre douleur est aussi la mienne et sans le savoir vous êtes désormais ma soeur et je me joins à toi et tes enfants.

Publicité