Politique

Enrôlement des électeurs : faible affluence pour la première journée

25/11/2014 Elvis Mugisha 9

L’enregistrement des électeurs a débuté, ce lundi 24 novembre, sur tout le territoire burundais. Le constat est que la population n’y a pas répondu massivement, du moins dans la capitale.

Au lycée de la Dignité où des agents recenseurs attendent patiemment que des gens viennent se faire enregistrer ©Iwacu
Au lycée de la Dignité où des agents recenseurs attendent patiemment que des gens viennent se faire enregistrer ©Iwacu

Il est 10h à l’école primaire 1 en commune urbaine de Kamenge. Deux équipes d’agents recenseurs sont sur place depuis 7h30. Assis sur des bancs pupitres, ils accueillent un à un les personnes désirant se faire inscrire au rôle électoral.

Un constat s’impose : des électeurs potentiels arrivent au compte goutte. « Depuis le matin nous n’avons enregistré que 125 personnes », confie le responsable des agents recenseurs.

Pour Damien Baseka, administrateur communal de Kamenge, point n’est besoin de s’alarmer car, d’après lui, les gens ont tendance à venir se faire enregistrer pendant les derniers jours. « Nous avons observé le même phénomène en 2009. »

La même tendance s’est observée en commune urbaine de Ngagara. Au centre d’enrôlement situé à l’école primaire de Ngagara Q2 II communément appelé « Poloto », seulement une cinquantaine de personnes s’étaient fait enregistrer à 11 h30.

Un bémol dans le sud

Sur place, les agents recenseurs ont expliqué que le peu d’engouement est lié certainement au fait que c’est le premier jour. « Les Burundais ont l’habitude de faire les enregistrements à la dernière minute. » Avis partagé par les mandataires politiques des partis Msd et Cndd-Fdd, présents sur les lieux. Au Lycée de la Dignité, la situation était la même, les gens venant au compte-gouttes.

A Musaga et au lycée communal de Kibenga, les responsables des agents recenseurs ont estimé à plus de trois cent les personnes enregistrées sur la journée. Toutefois, à Kibenga, très peu de femmes sont venues. « Il y a seulement 10 femmes sur 47 hommes dans mon registre », a renseigné un agent recenseur.

A la question de savoir si ce peu d’engouement ne serait pas dû à la demande des partis de l’opposition de reporter l’enrôlement, Damien Baseka dément. « Pour preuve, la plupart de ceux en droit de voter l’année prochaine étaient en train de chercher leurs cartes nationales d’identité au bureau communal. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Murundi

    Mbega ikibiri ko kijuragirika:
    Ku wa kane Bamvuga yari umutumire muri Kabizi ati: “Tuzokwanka ko kwandika abazotora bitangura ku wa mbere”
    Gilbert amubaza ati: muzokora iki mu kuvyanka.
    Bamvuga asubizayo ati “Muzoba murabimenya”
    Bukeye kabiri Léonce ati: “turararitse abarundi bose bakwije ibisabwa baje kwiyandikisha”

    Hii, hii, hii!!!

  2. Ngoma

    Uwarinze aronka TV ntiyobura uwumubwira ibivuzwe (twiyumvire akarorero k’umudandaza yatunze atize). Kazima ku maradiyo icaho mu Kirundi. Ahubwo Ndayicariye n’abo bakorana ntibaciye ubwenge ngo basigaze (mu gihe izo communiqués zoba zirihishwa hoho birumvikana rwose)

  3. Gondwanais Lamda

    Moi Gondwanais Lamda je voudrais faire un clin d’œil au Président de la CENI, le communiqué que vous lisez avec beaucoup d’insistance et de conviction, vous ne le lisez à la RTNB en français seulement, la question est combien de burundais vous comprennent??? Merci de produire la version Kirundi du meme message please.

  4. homer

    Aba DD nibatsindwa! Nzoca mvuga yuko bwabundi mukoleye! Ariko je vous promets qu’ils vont gagner. Wait and see!

  5. Viva FNL de Rwasa

    Les élections de 2015 sont un mort né! Il y’aura un gouvernement de transition bientot

  6. Gondwanais Lamda

    Meme le numero un ne s’est pas enrole.. .

  7. Video

    Abahutu, abatutsi, abatwa….aba DD, aba Porona, Aba Debu, aba Fenere, aba Mesede…..mweeeeeseeee, gende kwiyandikisha, dutsimbataze demokarasi, DD itsindirwe ahagaragara! Hi Hi Hi

  8. nkuba

    D’apres ce qui a ete ecrit et les differents avis de certains, je confirme que les Burundais dukunda gukora ibintu tutubahirije umwanya. Quand on se donne un rendez-vous avec un ami, il vient souvent ene retards et finalement quant il arrive il donne bcp de justifications pour expliquer son retard.
    Turakwiye kumenya kwubahiriza masaha, amatariki. Hinge mu misi yanyuma ADC azoce ija hejura ngo ni babongere imisi ngo hari abaronse umwanya.

  9. Elisa

    Ndabasavy! Abantu bose bashobora kuja kwiyandikisha bagende! Kugire baze batore muri 2015! Comme ça, si jamais les DD gagnent, personne ne se plaindra! ça sera la démocratie pure et simple et on saura finalement à quel point les DD sont populaires….ou pas!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

376 utilisateurs en ligne