Archives

Énième arrestation de Muhamed, chef “catcheur” à Bwiza

Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Si tu était chauffeur tu aurais dû comprendre que c’est faisable surtout quand quelqu’un est en danger. ibitanganza bene ivyo birashoboka.

  2. Magufa

    Ninde yababwiye ko imbonerakure zihagarikwa? Ngejejaho kuko ntabwitonzi burimwo kuvuga ukuri kwose.

  3. Nathan

    C’est vraiment honteux de libérer de tels gens.

  4. murundi

    Cet article n’est vraiment pas clair du tout. Comment peut on etre à la place passager avant et appuyer sur les pédales de frein tout en se battant avec le conducteur???

  5. Ailleurs

    Ailleurs en Afrique, des types comme lui (ayant des soutiens criminels dans la sphere politique et policiere) sont bien identifies, files et elimines par la police. Au fait, un gard qui menece ouvertement un agent de l’ordre est plus qu’un criminel. Hazogera igihe police ica ubwenge, mugabo ikiringo kizoba cararenganye. Ko police itigera ifata bene izo nkoho iyo ije gusaka biba vyagenze gute…

  6. Joseph

    Quelqu’un ecrivait de Montreal,
    “ce sont vraiment ceux-la, les imbonerakure”? Il continuait, etonne, “De petits bons hommes qui ne peuvent
    meme pas coordonner leurs pas devant le Chef de l’Etat? Et c’est eux qui font la pluie et le bon temps au Burundi?” Quelqu’un d’autre qui avait vecu au Rwanda un peu avant 1993 d’ajouter, “C’est comme cela qu’on considerait les interahamwe avant qu’ils ne fassent ce qu’ils ont fait, en 1993”
    Link : regardez cette photo. Monsieur le Reporter, etes vous sure de ne pas avoir inverse les noms sur la photo? Sinon, qui ne comprendrait pas qu’ils sont soutenus, voire envoys par des “puissants”. (Partout il y a des puissants). En temoigne le policier qui a fait son travail et qui se voit menace après. Oh, Burundi mon bon pays! Ngo warapfunywe ntiwapfuye? Aho hari kera! Dukomeze kwizera mbe Peter n’umutambukanyi wiwe mu gikorane.

  7. Jean Ping

    Voici un cas inquiétant dont devraient se saisir les responsables de la Justice et de la Sécurité publique. Un OPJ déclare avoir été nargué par ce criminel de profession et c’est comme si c’était normal! Une enquête publique s’impose pour en savoir davantage et pour punir de façon exemplaire toutes les personnes impliquées dans ces actes indignes des professionnels de la justice et de la sécurité des citoyens. Un individu comme celui -ci n’hésiterait pas à collaborer avec les Al Shabab si ces derniers lui proposaient de l’argent. Voici un dossier qui devrait occuper les administratifs du pays plutôt que de s’acharner sur Rwasa.

  8. Mukasemugisha

    Basha abo bacatcheurs barashigikiwe kuko arara mugasho 1 akaba arekuwe , agasubira kwiha inkumbi!Kandi vyakwiye hose mugisagara i Bujumbura.Mbe ko nabapolisi bamwe bamwe basigaye bakotesha uniforme si akaga? Ubu hageze 18h nukwirunkanga ukinyegeza munzu nayo ahandi bakunaga hasi. L’administartion est quelque part complice kuko amabi yose aba dénoncés ntahagarikwa , turira busema!!

  9. Muhanuzi

    « Dernièrement, j’ai croisé Muhamed qui sortait du bureau d’un substitut du procureur. Il m’a alors ri au nez et menaçait de me faire éclater la cervelle le jour où il me trouverait sur son chemin»
    Ce discours suffisait pour qu’il soit incarcéré encore!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

229 utilisateurs en ligne