http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Elections 2015

Elections 2015 : un consensus déterminera la voie à suivre

29-01-2015

Du 29 au 30 janvier, est prévu le deuxième atelier d’évaluation de l’enrôlement des électeurs.

Les politiciens, lors du 1er atelier d’évaluation de l’enrôlement des électeurs ©Iwacu

Les politiciens, lors du 1er atelier d’évaluation de l’enrôlement des électeurs ©Iwacu

Joint par téléphone et s’exprimant au nom du Rassemblement National pour le changement-Dushayure Uburundi Bwogorore (Ranac), Agathon Rwasa souligne que c’est l’occasion d’analyser les irrégularités afin de dégager une voie de sortie consensuelle. Chacun aura à donner sa lecture. Selon lui, les élections doivent être au service de la réconciliation des Burundais et du renforcement de la paix et de la sécurité pour tout le monde. Pour y arriver, elles doivent être soignées afin d’inspirer confiance à tous les Burundais. M.Rwasa signale que seule l’ampleur des irrégularités relevées déterminera une réouverture totale de l’enrôlement ou pas.

Du côté de l’Alliance des démocrates pour le changement (Adc-Ikibiri), Léonce Ngendakumana, son président, se dit confiant qu’après l’atelier, on pourra évoluer vers un fichier électoral réel. Selon lui, ledit atelier constitue une opportunité, pour la société civile, les partis politiques, de faire une lecture de la récente opération d’enrôlement. Il indique qu’il est indispensable que tout le monde comprenne qu’on doit démarrer un processus électoral qui rassure tous les Burundais et la communauté internationale.

  12   Vos commentaires
  1. Hatunga Serges

    En 2010, j’ai commis une erreur grave de ne pas aller voter suite à l’interdiction de nos chefs opposant de ADC IKIBIRI, Que les élections arrivent,j’irai voter cette fois- ci. Mainteant nous voyons plus clair, et ce n’est pas à travers les déclarations et les infos sur la RPA ou d’autres, mais la réalité nous la voyons de nos propre yeux sur terrains!!! Là sur les montagnes,Là sur les collines ,il ya eu beaucoup de réalisations.J’étais aveugle,aujourd’hui je vois la difference avec de 2004 à 2015; Eh bien,je voterai pour les candidats du CNDD-FDD.

  2. Serges Hatunga

    Le CNDD-FDD reste un parti plus fort ,plus présent dans la population;les réalisations sont satisfaisantes comparativement à la situation de 2005. Que viennent les élections, nous allons voté pour le CNDD-FDD.
    En 2010 je n’avais pas élu suite à l’interdiction de l’opposition et j’en regrette ,aujourd’hui nous évaluons sur terrain .Ntihagire abahendwa ,abo bashingantahe bacu bo muri ADC na RANAC ntamigambi uboneka bafise ,ntabitangaza tubona bokora ngo ubwonyene ubukene buce buhera ntibatubeshe.
    Abazotsindwa murihangane kandi muvyitegurire ku mutima ntimuze mubirware,nacane cane wewe Rwasa wokora neza udahenzwe nko muri 2010 harigihe woronka ubushingamateka,ndabikwifurije.

  3. Gilles Bukuru

    Quand on parle des élections ;il ya certains partis qui cherchent tout moyen possible pour que les élections n’aient lieu. La raison: honte anticipée eu égard aux résultats escomptés parce qu’il ils savent bien qu’il n’ont pas de membres qui sont en faveur de leurs programmes politiques,si au moins ils en ont.
    Les burundais gardent en mémoire des sombres périodes de guerre ,de divisions et de haines entre frères et sœurs, un homme averti en vaut deux,nous voulons les élections afin de couper court à tous les opportunistes.

  4. Bonus

    Tant que la CENI est dirigee par MM. Ndayicariye et Ntahorwamiye, moi je ne vois pas aucune raison d’esperer l’organisation des elections apaisees et transparentes (bon on ne parle plus du minter….). Le cas de l’an 2010 devrait nous servir de grande lecon plutot:s’ils ont ose avaliser la tricherie de 2010, ils sont capables d’accepter n’importe quoi! Nos ancetres l’ont pourtant suggere: « IGITI NTIKIGUKORA MU JISHO KABIRI ». La verite n’est pas leur point fort. Il suffit de bien suivre tout discours de Ndayicariye…

    • ndababwizukuri,abarundi,canecane abahutu,twebwe nyene,nitutatora neza,ngo dutore ivyiyumviro tukama muri vyavyiyumviro vyugutora ubwoko,ntaho tuzoba turiko tuva canke tuja.ariko,mumenye yuko uburundi butegerezwa kuba uburundi nkuko bwamye kuva kera.uburundi butegerezwa kuba igihugu cabarundi,atari icabatutsi canke icabahutu,butegerezwa kuba uburundi bwabarundi,uburundi bwabashingantahe nijambo,uburundi bwiterambere.umusi urizina,ni jewe ndiko ndivugira,muzobona ico jewe nzokorera uburundi muzotangare,ibi ndiko ndababwira,ndababwiye yuko bizoshika,nikwaba ari ugufa,nikwaba arugukira,ariko mdfire uburundi nabarundi.ayo manyembwa yamacakubiri akava mubana b’imana.kandi ntimuzosubire kuvuga ngo ni abazungu babateranije.mbega muri ibijuju vyuko umuntu yogutuma kuja kwica ukajanarwo?

  5. Clean PP

    Et de l’avis de ceux qui sont aux commandes? Songez a equilibrer vos infos, le lecteur n’exige que ca!

  6. Baobab

    « un processus électoral qui rassure tous les Burundais et la communauté internationale »
    Je pense que la communauté internationale a d’autres chats à fouetter: elle n’a probablement rien à cirer de ce processus! Par contre pour la communauté nationale, c’est vital!!! Ne nous prenons pas pour le nombril du monde!!!

    • EN

      Erreur, cher ami(e).

      Selon toi, qui finance et qui est l’instigateur de l’évaluation en cours ?

      Penses-tu sincèrement que c’est la très bonne volonté (ou la bonne foi) de notre classe politique et de la CENI qui a amené ce bon monde à s’asseoir pour évaluer et s’auto-critiquer ?

      Dire que la communauté internationale « n’en a rien à cirer » est, à mon sens, complétement faux. Par contre, dire qu’il y a d’autres coins du monde qui l’intéressent plus que le Burundi, certainement. Tiens, je te donnes un exemple : le Nigéria tient des éléctions en Février. Là c’est le Secrétaire d’Etat Américain, John Kerry, qui s’est déplacé en personne pour rencontrer chacun des candidats aux présidentielles en tête-à-tête.

      Nuance, donc.

      Merci,

      EN

      • mbega nyene iyo hataba societe civile nyene,uburundi buba bugeze hehe?umusi umwe,nzoha iteka siciete civile abo bategetsi bayirwanya babone icarico demokarasi.kandi nsubiye kuvuga ko ari jewe mbyivugiye.kandi ko bizoshika

      • borntomakelovenotwar

        On sait que l’Occident s’en fiche un peu : même si un criminel dirigeait et qu’il serve leurs intérêts, l’Occident se tairait. Chez eux, comme aux USA, à Guantanamo, à AbouGhraïb, etc ils torturent encore. En Arabie Saoudite, les traitement cruels, inhumains et dégradants sont constitutionnels, les Museveni, Teodoro Obiang Nguéma, Dos Santos, etc ont fait des décennies, Djibouti, Egypte, Israël des crimes sont commis chaque jour, etc. ça les arrange et ça ne les dérange pas du tout !

  7. Wavahe Wajahe

    Si la situation pouvait évoluer de cette manière, nous pourrions être sauvés !
    Mais étant donné que, même avant, d’autres ateliers s’étaient clôturés par des résolutions pleines d’engagements prometteurs, qui malheureusement ont été ignorés superbement, il faut rester prudent sur la suite à réserver à ce nième atelier.

  8. Duciryaninukuri

    Ntubona rero ko bishoboka!
    Bandanye muvuga ivyizeza abarundi twebwe nyenye muronderako amajwi.
    Haguruke basha muhagararirukuri, ukwubahana n’ugusubiza hamwe mu gufata inzira ikiza mwibasire kurondera amajwi menshi muciye mu guhiganisha imigambi maze babaveko. Ntimubona ko mushoboye kumwe musenyeri yabibabarira.
    Duhindurire invugo tuzobatorera ubushingantahe:ubugabo bwanyu. Erega zirya nduru nttiziduhumuriza ndetse ko ziduteshereza agatiro ubusa.

Publicité