http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Politique

Dialogue burundais : l’UE demande la poursuite des pourparlers à Arusha

Au regard de la situation dramatique au Burundi, l’Union européenne invite toutes les parties à s’accorder sur « la poursuite du processus ainsi qu’à réaliser les prochaines étapes du dialogue à Arusha en Tanzanie. » L’Union européenne plébiscite donc officiellement la ville tanzanienne qui a abrité l’accord historique signé par les différentes parties burundaises pour mettre fin à la guerre.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 30 décembre et dont Iwacu a obtenu une copie, l’UE salue la reprise du dialogue inter-burundais qui s’est tenu le 28 décembre 2015 à la State House à Entebbe.
« C’est une étape importante pour le rassemblement de toutes les composantes de la société burundaise ainsi que des forces politiques » déclare l’UE.

La déclaration salue l’engagement personnel du Président ougandais Yoweri Museveni qui « a permis de créer une dynamique positive dans la mise en oeuvre de la médiation mandatée par la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) et de l’Union africaine (UA). »

La participation et la présence du gouvernement du Burundi, des partis politiques et de la société civile traduisent une volonté d’entamer un dialogue sincère. Seule une solution politique peut mettre fin à la violence.

L’Union européenne continuera à soutenir les efforts de l’UA et de la CAE visant à protéger les populations et à empêcher toute escalade de la violence, conclut le communiqué.

  9   Vos commentaires
  1. Rose Hakizimana

    Mu kirundi baratukana ngo Urakanka Amata ukunde kuroga None ngira ico gitutsi
    hariho abarundi cafashe Kuko kwanka Impanuro ukanka Ibiganiro Ukanka abaza kutabara Urugo
    Ngira birafise isano Reka turindire ngira bazokwihanure Nayo ahandi bari kumenya ko Abarundi batekereza
    kandi ari Iteka babateye mu kwicana n Ababahekuye

  2. Malédiction- 1212Massacre

    hhh vive Arusha! A bas le 3è mandat! Vive le Burundi

  3. Ragiryabohambere

    Prosper, mbega ko winyegeza, hari uwaguhagaritse. Kwica? Nimba aka kanya utanze agahengwe ,none uje kubandanya kwica abo udahambije ninkoho, ubicishe langue sale? Emwe warakenyeye basi. Ariko ,ingero yicaha ni urupfu. Iyo ni bible. Mwihenda ngo murasenga.

  4. eric

    burundi est vraiment un pays deshonorer .un jour tous ls pays refuseront de nous aider a negocier.
    negocier,negocier ,depuis l’independance.rien que la haine et jalousie entre nous.
    c’ est qui fais mal est de voir dans les negociations: ntibantunganya,bagaza,buyoya ,ndizeye.
    que ce que ils veulent?!!!
    les negociateurs devraient etre les jeunes sinon ces vieux de la campagne ont detruit notre pays

  5. BUSORONGO

    Qui peut me dire pourquoi Arusha et non Entebbe? S’il faut choisir les villes pourquoi pas Bujumbura alors. Tous finiront par regagner le Burundi donc vaut mieux s’essayer des maintenant si reellement cela se fait pour la paix des Barundi.

    • Mutima

      Hahaha, à Mutakura peut-être, il y a de bons hotels à Nyakabiga aussi.

  6. Prosper

    Mr proff. I do not agree with your article. Between the government and the opposition who was the first to use force. Who attacked Chibitoke 12/2014 ? Who took policemen prisoners before even the announcement of presidential candidacy, who burnt people alive, who announced in Belgium to start talking a warrior language, who attacked Kabarore in Kayanza, who attacked military camps 11/12 ? The only thing the opposition was to confident of its use of force, ammunition from neighboring country, financial means from Belgian.the opposition overestimated its capability. Soon it is going to be totally neutralized. There will never ever be dialogue with terrorists. Their place is in prison.

    • Nduwayo Claude

      j’espère que vous avez la réponse à toutes ces questions. cibitoke c’est l’opposition oui ou non? ceux qui ont pris la police en otage ils méritent la mort d’après le code pénale du burundi? celui qui a brûlé les gens doit être jugé, ce qui est honteux c’est de retrouver des cadavres dans les quartiers les mains liées derrière le dos ce qui veut dire qu’ils étaient neutralisés. comment expliquer que ceux qui attaquent le camps soient tués à nyakabiga, musaga et je ne sais où alors que les mêmes militaires étaient incapables de tués les assaillant pendant ces attaques. par quoi sont ils reconnaissables au milieu de la population? « Jeunes »

    • nunu nado

      And you Prosper, where is your place? You gave places for others and don’t forget yours.

Publicité