http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Le Burundi chante

Deux « Stevie Wonder » appelés « Peace & Love »

Chaque semaine, Iwacu vous livre le portrait de musiciens burundais. Aujourd’hui, rencontre avec un groupe devenu incontournable : en 2009, deux ans après avoir enregistré son premier album « Gasome » au Tanganyika Studio, les Peace & Love en provenance de Ruyigi décident de se lancer à l’aventure à Bujumbura avec les bénédictions et un sponsor de Mme Maggy de la Maison Shalom.

Les Peace and Love dur scène ©Iwacu

Les Peace and Love dur scène ©Iwacu

Ce groupe qui a déjà conquis la capitale et tous les cœurs, s’affirme de plus en plus et confirme son talent, notamment grâce au désormais incontournable karaoké de l’Imuhira Bar … « Peace & Love », c’est avant tout la maîtrise des voix, la polyphonie est parfaite, envoutante. Ce groupe chante dans une langue soutenue. Les trémolos, les improvisations vocaliques en solo sont d’une mélodie digne des grands du R&B. Ceci vaut également pour le backing composé de cinq voix toutes différentes par le timbre. Un jeune homme au milieu de quatre jeunes filles de tailles différentes, une autre harmonie.

Quand ‘’Peace & Love’’ chante, il y a une magie qui s’opère. Il y a une sorte de complicité musicale et vocalique entre les deux principaux leaders du groupe, les deux « Stevie Wonder » burundais, Vianney et Bosco. Toujours en lunettes de soleil. Un peu mal voyant, mais qu’importe, d’ailleurs ’’on voit mieux avec le cœur’’, dit-on, et ces deux jeunes musiciens ont un grand cœur. Ils ne s’apitoient pas sur leur sort : « Notre handicap, c’est notre force », lance Vianney ajustant ses lunettes de soleil.

Il raconte : « On n’est pas mal voyant de naissance, nos pauvres parents ont constaté trop tard qu’on avait des problèmes de vision et la crise a fait le reste. » Avec l’insécurité généralisée, poursuit Vianney, c’était difficile de nous amener dans des hôpitaux : « On s’est retrouvé par la suite au Centre pour Jeunes aveugles Rumuri de Gitega puis à la Maison Shalom et c’est la musique qui nous a réunis. »

Fervents chrétiens, chaque dimanche, Bosco et Vianney chantent et jouent de la musique à l’église Saint Michel, un régal pour les fidèles. Ce groupe se produit dans pas mal d’hôtels de la capitale Bujumbura pendant la semaine. ’’Peace & Love’’ vient de produire un autre album, « Ingo murabe » (Venez voir), un véritable chef d’œuvre.
Dans ses concerts, il y a toujours une invitée, une diva nommée Samantha, connue pour sa voix et son soprano unique au pays. Elle accompagne le groupe dans plusieurs chansons dont les deux tubes « Wobenga » et « Ninde », de véritables hymnes à l’amour.

  10   Vos commentaires
  1. francis

    respect pour les PEACE AND LOVE….

  2. Jean

    okay, at least, za muracishamo mutubwira nivyo , avec d’autres cas des jeunes qui reussissent tant bien que mal dans la vie, partagez leurs experiences et parcours au reste de la jeunesse burundaise, ca inspire et ca donne courage aux autres d’oser. au lieu de braver toujours vos Intoxos des Imbonerakure comme si c’est le seule source d’information dont dispose la presse privee burundaise .

  3. Muco

    ILS SONT BRAVE CES GENS.JE LES AIME

  4. Kiri

    Vous êtes les meilleurs… je vous kiffe grave. « Uzobaze…. uzoperereze…. » Terimbere cane!!!

  5. nado

    ndasavye umuntu yoba afise CD yabo canke aho nozigurira ambwire azoba akoze.ndakunda ingene abo bantu baririmba basi

  6. LECROQ PATRICE

    bravo et merci à peace and love…excellents musiciens, excellentes voix…courez-y vite

  7. LECROQ PATRICE

    vraiment un super groupe, j’ai pu les écouter lors de mon dernier séjour au burundi…amis burundais et gens de passage courez y vite, l’ambiance est là, l’excellence du son et des musiciens font le reste…et les différentes voix sont très attachantes…MERCI A PEACE AND LOVE

  8. Connie Nibigira

    Courage mes amis. Une lueur d’espoir pour notre pauvre pays. Irya ndirimbo yanyu ihayagiza Uburundi yabwirizwa gukinwa le 1er juillet la fete de l’independance pour le defile.

  9. mujenda

    Muri intore basha. Imana ibaje imbere!

    • citoyen

      Allez de l’avant. ce que vous ne voyez pas des yeux du corps vous le voyez par l’esprit;ce qui est toujours important. vous l’exprimez d’ailleurs dans votre poésie musicale.
      Bravo

Publicité