http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Société

Deux nourrissons dans les bras, elle tend la main à toute âme charitable

Avec ses deux nourrissons, elle mendie sous un soleil accablant

Avec ses deux nourrissons, elle mendie sous un soleil accablant

C’est une jeune femme désespérée avec dans ses bras, deux bébés jumeaux, que l’on retrouve presque tous les matins dans la rue. C’est dans la zone Rohero, quartier INSS, avenue Muyinga. Tantôt un bébé tète sa mère, l’autre étendu sur le sol, tantôt ils s’endorment tous les trois, sous un soleil accablant, le ventre vide.

Béatrice Kwizera, 25 ans, mendie dans l’espoir de trouver un peu de force et de nourriture pour ses nourrissons, ils ne sont âgés que de quatre mois. Malheureusement, elle confie qu’elle ne rentre qu’avec 3.000 Fbu.

Elle affirme que son mari l’a abandonnée alors qu’elle venait de mettre au monde ces jumeaux. Depuis lors, elle fait la manche. Elle a, en plus de ces jumeaux,  une autre bouche à nourrir, une fille âgée de 5 ans. Avant leur naissance, elle était vendeuse de légumes. «J’ai perdu mon petit capital juste après leur naissance».

Béatrice habite dans le site Carama, aménagé pour les rapatriés burundais rentrés de la République Unie de Tanzanie, il y a environ 4 ans.

  12   Vos commentaires
  1. Papa

    Je remercie toutes ces âmes charitables. Ceux qui demande son num de téléphone n’ont pas peut être tort . Ils veulent en tout cas s’entretenir avec la concernée. Pour les cents mille du Dr, peut elle s’acheter un téléphone de 20.000 frbu pour communiquer avec ce beau monde qui veut l’aider directement sans passer par l’intermédiaire. Ou en attendant qu’elle donne le num du voisin. même si je suis pas économiste, l’achat d’un téléphone est plus un investissement qu’une simple dépense.

  2. Edouard B

    Thanks for the help Iwacu offered to the lady by publishing the article.
    I will definitely help her and the kids. I will send her around 100.000 Bdi Fcs F by tomorrow via Western Union

    If Clarise SHAKA would help her to retreive the money in any bank in Bujumbura

    Let me know if I should put her name or yours on Western Union transfer
    Courage a la maman et Merci a Iwacu.

    Dr. Edouard BIZIMANA
    Berlin.

    • Jean Bigirimana

      Thank you edouard to be prompt and to clarisse to ring the bell. Everyone, we have to do something.

      • Edouard B

        Chose promise, chose due.
        Fait comme promis.

        Thanks

    • Chantal muk

      Quel DOCTEUR EST-TU TOI BIZIMANA? TU CONTINUES DE PORTER CE TITRE QUE TU N’AS PAS? HONTE A TOI ET À CEUX QUI TE LAISSENT USER DE CE TITRE VOLE, DE TOUTES LES FACOBS, YOZA FINI, KALALUNGI TÉ.

  3. Tantine

    Et Son capital était de combien? Demandez lui .
    se sent-elle encore capable de reprendre son activité?

  4. Clarisse

    la jeune maman n’a pas de téléphone. Pour ceux qui veulent l’aider, elle est souvent au même endroit(indiqué dans l’article). Ou contactez-moi sur le +257 79 829 165. je suis l’auteur de cet article. mail: clarisse.shaka@gmail.com
    merci!

  5. anne

    Bonjour,
    Pourriez -vous nous aider à la joindre pour l ‘aider ou nous préciser par quelle voie nous pouvons porter l’ aide.
    Merci

  6. KABADUGARITSE

    Comment pourrait-on avoir ses contacts? Ou faudrait-il passer par le groupe Iwacu? Ngabire est une de vos habituées naho ataboneka kenshi.-

  7. Bula Rashidi

    Bonjour moi je vais donne asistance je vais son nomero de contact svp merci

    • mufana

      Umuntu yomutora gute. Uwushaka kumufasha yobigenza gute? Arafise i nomero ya telefone umuntu yomuhamagarako?

      • citoyen

        Ariko umuntu agowe gutyo mwomuronderako inumero ya telephone gute? Abuze ico agaburira abana yoronka ayo ama unites? Nibaza ko Clarisse Shaka ari mieux indiquée kugira intervention yose imushikire. Na canecane Clarisse ko wabaye mwiza woba muzima, ukiyumvira ingene à partir ya renfort ishobora kuboneka de par les ames charitables, yokura abo bana muri ako gahinga kagahinda!

        Merci de l’article.

Publicité