Editorial

Deux lignes parallèles ne se rencontrent pas

23/02/2018 Léandre Sikuyavuga 33

Une délégation des leaders de l’opposition intérieure et extérieure vient de rencontrer le facilitateur dans le conflit burundais, le président William M’kapa, à Dar- es -Salaam. « Perte de temps, rencontre de trop, anachronisme », estime une opinion à Bujumbura. On se demande si les négociations telles que souhaitées par l’opposition, en l’occurrence le Cnared, sont pour le moment possibles. Elles porteraient sur plusieurs points, mais surtout « Bujumbura doit s’engager formellement et solennellement à respecter l’Accord d’Arusha, à surseoir au processus unilatéral de révision de la Constitution. »

Or, le processus du référendum constitutionnel et des élections générales de 2020 est en marche. L’enregistrement des électeurs aux deux rendez-vous a pris fin. « Un record, soit plus de 112 % de la population électrice attendue », selon le président de la Commission électorale nationale indépendante, Ceni. Dont la neutralité et l’indépendance sont mises en cause par la même opposition. Celle-ci demande soit une Ceni à composante mixte, soit une commission dont les commissaires proviendraient des principales tendances politiques.

L’opposition miserait sur le 19ème Sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est, EAC ( au moment où nous mettons sous presse ce numéro du vendredi 23 février.) Il est vrai que le président M’kapa aura l’occasion de présenter un rapport de sa médiation. Mais, il est peu probable de stopper Bujumbura qui estime que les réclamations de l’opposition appartiennent à un autre âge. Par ailleurs, le facilitateur s’est déclaré lui-même incompétent d’empêcher la modification de la Constitution « au nom de la souveraineté du peuple burundais. »

A la Deutsche Welle, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union Africaine, soulèvera le principe de subsidiarité. « Le dossier est actuellement entre les mains de l’EAC. ». Même s’il appelle les acteurs politiques et sociaux à un dialogue inclusif au Burundi, il reconnaît que les Etats africains sont souverains et ont leurs propres processus démocratiques.

Malgré le rapport de Guterres qui s’insurge contre le processus référendaire, Bujumbura semble à l’aise dans ses projets de réformes constitutionnelles. L’opposition continue à clamer que le moment n’ est pas opportun avant la résolution du précédent contentieux électoral.
Bujumbura et l’opposition, chacun suit sa ligne. A l’école secondaire, on nous a enseigné, dans le cours de géométrie, que deux lignes parallèles ne se rencontrent pas.

Forum des lecteurs d'Iwacu

33 réactions
  1. Gacece

    @Gacece philosophe
    Tu pourrais aussi devenir « Gacece contabure » et nous dire de quels comptes le débiter et le créditer.

  2. Gacece

    @gacece p-adique
    Pour les asymptotes, ça veut dire qu’au bout de l’infini, il y’a l’infini!

  3. Gacece Jean-Pierre Rugandiye

    DD Peter muzoyintambuka umvyimba. Vive le roi Muhanza Premier du Burundi.Vive le prince Gacece.

  4. gacece p-adique

    et les asymptotes

  5. Gacece

    Et en quoi en quoi est-ce que cela nous fait évoluer?… si tant est que ça comporte une seule once d’évolution!

  6. Gacece

    Et?

  7. Gacece philosophe

    “CQFD”, en l’espèce il s’agit de comprendre “ce qu’il fallait débiter”

  8. gacece LGBT

    moi “Gacece LGBT” j’affirme 2 choses:

    1 selon le choix de la géométrie (ex Riemann) 2 droites paralleles se rencontrent ,et la sommes des angles est sup a 180 ,

    2 stop à la discrimination contre les membres LGBT au gondwana

    Merci à Iwacu de publier mon message

  9. gacece nyakuri canal historique

    Gacece Nyakuri c’est moi,

  10. Gacece

    @Gacece Lucifer
    Mais moi je ne t’ai pas demandé de défendre mes droits, ni même d’en être témoin. Va défendre ceux de ceux qui en ont besoin ET qui te l’ont demandé!

    Les miens, je suis capable devm’en occuper moi-même. En d’autres termes, mêle-toi de ce qui te concerne!

  11. Gacece Lucifer

    Tu n’as pas a me demander de te defendre parce que je defends toute personne traitee injustement ou dont les droits sont malmenes. En d’autres termes, je defends un principe, la justice et les droits de tout etre humain ou etre tout simplement.

  12. Ayahu Jean Pierre

    Votre propos me rappelle une des faibles de Jean, pas Minani, mais Delafontaine même en termes de fables, Jean aussi en a écrit. C’est le loup et l’agneau, toute disproportion gardée bien sur…
    “…au vu de toutes les manipulations, arrogance et intimidations qui ont ont accompagné cette évolution” de la part du gouvernement, l’on est pas loin d’un très bon récit accusateur ( celui du loup).

  13. Gacece

    @Gacece Lucifer
    Je ne t’ai pas demandé de me défendre!

  14. Gacece

    @kabarondo
    Mais l’infini se trouve très très loin, en temps et en distance. Et même si on y arrivait, l’autre infini (le nouveau) va encore s’éloigner! Donc, l’infini est inatteignable!

    Et si on presse des deux côtés, ce la va juste créer un angle de chaque côté, et les directions vont complètement s’éloigner au lieu de converger.

    Moi je crois qu’on devrailt abandonner la géométrie des lignes et adopter celle des cercles. On les enferme tous ensemble et on réduit le rayon au fur et à mesure.

    Ils vont peut-être finir par « se serrer les coudes ».

  15. Gacece Lucifer

    Toi Ngurube, izina niryo muntu. Laisse Gacece tranquille.

  16. Gacece

    @Gacece conseiller
    Clone ou pas clone, je vous propose le même jeu que dernièrement : « Devinez le vrai! »

    Entre eux et moi, il n’y qu’un seul lien de parenté : « Aucun! »

    Devinez le vrai!

    Et ajoutons-y un peu de votre médecine. Retournez lire le commentaire de « @Gacece administrateur ». Mais cette fois-ci, faites ça énorme, gigantesque et gigantissime. Ajoutez-y des couleurs vives, très vives, scintillantes! Mettez-y également du son et tournez le volume plus qu’au maximum!

    Si tu es le vrai « @Gacece administrateur », tu vas te rendre compte que tu t’es contaminé tout seul! Tout ce qui sort de ta tête fait partie de qui tu es! Et tu n’as pas besoin d’être le « prophesseur » Tournessol pour cela.

    Devinez le vrai!, et bonne fin de weekend!

  17. gacece conseiller

    @ gacece
    Au juste êtes vous le vrai Gacece ou son clone , vous nous avez contaminé !

  18. Gacece

    @Gacece Administrateur
    Je ne parle pas « tournesol »! Et si je suis capable de fabriquer de la puanteur à partir des graines de tournesol, on pourra échanger. Vous me donnerez un remède contre la misanthropie (j’espère qu’il ne sort de vous que du parfum), et moi je vous procurerai un peu de cette puanteur pour en humecter votre visage.

    Je suis tellement misanthrope que je suis prêt à propager ma substance parmi les vôtre! Invite-les tous! Venez vous en délecter! Avec vos parfum, je suis presque sûr à 0.00% que vous ne risquez rien. Riez!

    Bon weekend!

  19. Gacece administrateur

    @Gacece
    On connaissait Gacece misanthrope On ignorait ses qualités de professeur Tournesol . Continuez donc Il sortira de vous une puanteur.

  20. Gacece

    @Banza
    Deux lignes droites parallèles, ayant une même direction, n’ont pas besoin de se croiser ou de se rencontrer. C’est la distance entre elles et leur direction qui importent le plus.

    Si elles ne font que se croiser, chacune continuera dans sa propre direction. Mais si elles sont parallèles, rapprochées et allant dans le même sens, des interactions inusitées peuvent se produire! On appelle cela des interférences, des influences qui peuvent parfois être positives…

    Tout cela reste métaphorique et hypothétique.

  21. Gacece

    @Ngurube
    Je parlais uniquement de mathématiques! Les substances mortels, ça ne peut pas entrer dans un vecteur.

    Mais si tu as un antidote à ce venin, je t’invite dans notre addition. Comme cela ce sera un vecteur neutre.

    Bon weekend!

  22. Ngurube

    Surement pas un vecteur de venin mortel comme le votre

  23. Gacece

    @Ngurube
    Te souviens-tu de tes cours d’algèbre linéaire, les vecteurs (les lignes avec une flèche sur un des bouts) peuvent s’additionner… pour créer un trousième vecteur (une ligne avec une flèche sur un de ses bouts)!

    Juste pour t’éviter d’être encore plus confu, quand je parle de flèche, je ne parle pas de celle qu’in utilise avec un arc (l’arc qu’on utilise en guerre, et non celui de la géométrie)?

    Et effectivement, mon vecteur, celui de Ayahu (pas Ayuhu), ou celui résultant de leur addition ou soustraction, ne peuvent et ne pourront en aucun cas croiser, s’approcher, s’additionner, se soustraire,… avec ta ligne.

    Ta ligne manque de direction, et par conséquent, n’est et ne restera qu’une simple ligne sans aucune signification ou sans aucune valeur. Ce n’est pas un vecteur!

    Bon weekend!

  24. Ngurube

    C’est comfirme. La ligne Gacece et Ayuhu ne peut pas rencontrer aucune autre ligne. Leur ligne devie chaque fois que l’autre tente de la croiser

  25. Banza

    @Pierre nduwimana
    Urwo rusoro wipfuza n’ayo rwadukoreye bamwe bamwe hano! Ese rwotangurira iwawe rukaguma hiyo…
    Ivyo bavyita guhimba ntacoyimena…

  26. Gacece

    @rogger crettol
    Je me demande quelle différence cela fait de l’écrire plutôt que de le dire.

    Revenant à la discussion, ce qui importe est de reconnaître que ce n’est pas le gouvernement seul qui manipulait, si tant est cela que vous appelez de la manipulation.

    Pour ce qui est de la confrontation, tant que cela reste par médias interposés, même si c’est explosifs, on s’en remettra. L’autre option? Le sang appelle le sang.

  27. kabarondo

    Ce ne sont pas des lignes mais des droites!
    Mais les droites parallèles se rencontrent à l’infini en un point appelé ” point Impropre”
    si le médiateur est compétent, il pourra rendre ce point propre.
    Buyoya et les rebelles de l’époque étaient plus parallèles que le CNDD FDD et l’actuelle opposition.
    Il appartient au Médiateur de presser des deux côtés!

  28. nduwimana pierre

    ikidahura nimisozi.ariko abantu barateba bagahura.vyanka vyakunda. bategerezwa guhura.batahuriye murivyo biganiro, bazohuzwa nurusoro oui, pour urusoro, pasrceque, iyo leta yigize ikinani, ukamengo abarundi ntitubona ko turiko turababara. iyo bahaze, bibaza ko twese tuba duhaze. rero, naho intambara izoduhitana, turemeye ko urusoro rwoba imbere yivyo biganiro bitazigera biba.

  29. Ayahu Jean Pierre

    Mathématiquement, deux lignes parallèles, ne se rencontrent pas….
    Humainement, oui, car l’infini est là pour engloutir et mettre dans une moule, toutes les lignes qui se croyaient parallèles….Après tout , la fin des chemins, c’est la maison… et la fin des illusions, c’est le pays ( le retour au….).
    Soit la ligne 1, appelons-le, cnared,
    la ligne 2, le gouvernement
    la ligne 3, les autres, tantôt parallèles, tantôt perpendiculaires, obliques et que sais-je encore…

    Si l1, parallèle à l2, côtoie de temps en autre les points de l3, par transitivité, l1 croisera l2 tôt ou tard…
    l1 ayant commencé à perdre ses “constituants” ( ce qui se perd ici, se gagne là!) pour se soumettre à la volonté de l2 ( disons à l3 pour ne pas perdre la face)….la matière de l1 finira par perdre sa “droiture et son poids” pour reprendre d’autre voie, moins parallèles, cette fois-ci.
    CQFD

  30. Jereve

    C’est vrai que les lignes parallèles ne se croisent pas; mais les hommes qui tiennent ces lignes peuvent se rencontrer. L’exemple des “frondeurs” de 2015 est là pour nous le démontrer. Des hommes et des femmes ont décidé, à leurs risques et périls, de quitter la ligne présidentielle et entrer en opposition ou clandestinité. D’autres par contre ont quitté la ligne opposition et rallié le camp où il y a suffisamment à manger. Ces mouvements croisés et dynamiques vont déterminer le visage politique de demain.

  31. Banza

    @Gacece
    Alors là! Si l’opposition et le pouvoir suivent des lignes qui sont droites, et qu’elles sont parallèles, aucune chance de se rencontrer. Même au retour du Messie…
    Espérons donc que cela ne soit pas le cas!

  32. roger crettol

    Comme la rencontre ne peut pas se produire, faut-il se résigner à une confrontation explosive et sanglante, dans un avenir non encore déterminé ?

    On ne peut avoir suivi l’évolution de la crise depuis 2014 ou 2015 (au choix) sans éprouver un profond malaise au vu de toutes les manipulations , arrogances et intimidations qui ont accompagné cette évolution. La politique ne s’exerce pas dans un espace moral, c’est un fait. La démonstration que nous en administre le gouvernement n’était ni nécessaire ni bienvenue.

    J’ai dit malaise, parce que nausée, ça polluerait la discussion …

  33. Gacece

    On ne peut pas ne pas avancer. L’important est la destination vers laquelle on se dirige.

    Si deux lignes parallèles sont assez proches pour se toucher, elles pourraient finir par ne former qu’une seule.

    Mais pour le moment effectivement, il semble que non seulement elles sont éloignées l’une de l’autre, mais leurs directions sont complètement opposées.

    Comment fera-t-on faire pour faire en sorte que l’une des deux fasse un demi-tour? Le reste ne sera que de les rapprocher.

    Mais il faudrait aussi se rendre compte qu’il n’existe peut-être qu’une seule réalité : il n’y qu’une ligne!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

361 utilisateurs en ligne