Politique

Désormais, un Conseil pour réconcilier les Burundais

05/01/2018 Egide Nikiza 5

Le président Nkurunziza a nommé le 29 décembre dernier les membres du Conseil de l’unité nationale et de la réconciliation.

Guillaume Ruzoviyo, Alice Nzomukunda et Justin Nzosaba sont respectivement président, vice-président et secrétaire.

Guillaume Ruzoviyo, président nommé du Conseil de l’Unité nationale et de la réconciliation

Le premier est président du parti monarchique parlementaire (PMP) et le deuxième, présidente de l’Alliance démocratique pour le Renouveau au Burundi.

Adolphe Rukenkanya, Alphonse Bazonyica, Zénon Bigirimana et Médiatrice Bizabishaka sont membres.
La Constitution en son article 264 souligne que cet organe est consultatif. Il est chargé entre autres de donner des conseils sur toutes les questions essentielles relatives à l’unité, à la paix et à la réconciliation nationale, en particulier celles ayant trait aux missions prioritaires des institutions.

Les membres de ce Conseil doivent suivre régulièrement l’évolution de la société burundaise du point de vue de la question de l’unité nationale et de la réconciliation, de produire de façon périodique un rapport sur l’état de l’unité nationale et de la réconciliation et de le porter à la connaissance de la nation.

En outre, le Conseil de l’unité nationale et de la réconciliation a la charge d’émettre des propositions en vue de l’amélioration de la situation de l’unité nationale et de la réconciliation dans le pays.

Parmi ses missions, il y a la conception et l’initiation d’actions nécessaires pour la « réhabilitation de l’institution d’Ubushingantahe» pour en faire un instrument de paix et de cohésion sociale.

Il est aussi demandé à ce Conseil de l’unité nationale et de la réconciliation d’émettre des avis et propositions sur d’autres matières intéressant la nation.

Le projet de loi sur l’organisation et le fonctionnement du Conseil national pour l’unité nationale et la réconciliation a été adopté par l’Assemblée nationale le 20 juillet dernier.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. juju

    Un projet de Commission Gacece est aussi en cours d’etude.

  2. James

    C’est une commission de trop. Cela a des conséquences néfastes sur les finances publiques. Cette histoire va engendrer des dépenses énormes pour un pays à genou et pour ne rien produire. Juste pour caser les perdus qui prêtent allégeance. Comment ce nouveau groupent, la CVR et Nduwimana vont travailler efficacement sans chévauchement? Les plus avertis me diront que cela n’a jamais été l’objectif et ils auront raison.

  3. Kabingo dora

    Confier cette mission à mr Ruzoviyo Guillaume ex directeur du Dpt des archives et de la bibliothèque nationale au ministère de la culture ? Ca me fait rire vraiment . Avez vous vérifié par hasard son integrité morale ? Lui qui affirmait Il n y a pas longtemps sur un site internet que les “baganwa” constituaient une “ethnie” à part ? Vous serez étonné

  4. Mafero

    Là, franchement tout le monde y perd son latin dans cette république. Et que devient l’Ombusman après manifestations sur manifestations chaque fin de weekend comme quoi tout aller passer par cette avenue?

  5. KABADUGARITSE

    Il leur faudra faire le plein d’énergie intellectuelle et de carburant, ne fût ce pour démarrer car tellement d’embûches. Tâche ardue.-

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’heure de la raison

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’heure de la raison

La nouvelle est tombée comme un couperet, elle fait couler beaucoup d’encre et de salive. La «déclaration sur l’exécution de l’arrêt 859 et saisie des biens meubles et immeubles dans le dossier RMPG 697 bis/MA/BV/NTH », en rapport avec le putsch (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 217 users online