http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/09/USAID-18-SEPT-Cross-cutting-DG-Advisor-website-2017_10-1.pdf
webtv

Désaccord autour du projet de loi autorisant les perquisitions nocturnes

La police burundaise est désormais autorisée à faire des perquisitions pendant la nuit et sans mandat selon un projet de loi de procédure pénale adopté par le conseil des ministres du 12 mai 2017. Le système informatique sera aussi perquisitionné.
Pour Jean de Dieu Mutabazi, président du parti RADEBU, ce projet de loi est utile pour lutter contre le terrorisme au pays.
D’après Léonce Ngendakumana Vice-président du parti Sahwanya Frodebu, réviser le code pénal est une violation flagran


  6   Vos commentaires
  1. Stan Siyomana

    Le Burundi remplirait toutes les conditions de l’ETAT POLICIER.
    « L’Etat de police est celui dans lequel l’autorite administrative peut, D’UNE FACON DISCRETIONNAIRE ET AVEC UNE LIBERTE DE DECISION PLUS OU MOINS COMPLETE, appliquer aux citoyens toutes les mesures dont elle juge utile de prendre par elle-meme l’initiative, en vue de faire face aux circonstances et d’atteindre a chaque moment les fins qu’elle se propose: ce regime de police est fonde sur l’idee que la fin suffit a justifier les moyens. A L’ETAT DE POLICE S’OPPOSE L’ETAT DE DROIT… » (Raymond Carre de Malberg: Contribution a la theorie generale de l’Etat. Paris, Librairie de la Societe du Receuil Sirey, 1920, p.488).
    (Voir Etat policier, http://www.fr.wikipedia.org).

  2. MUBI

    Lu pour vous ? Qu’en conclure en ce qui concerne le Burundi ?
    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/des-choix-politiques-tres-influences-par-l-enfance-19-05-2017-2128721_57.php
    Une étude similaire sur les pouvoirs au Burundi nous éclairerait ?

  3. ayisha

    Ndabisubiyemwo: mu gipolisi hari bamwe bamwe ari abasuma. Hamwe iryo tegeko ryojaho, ce sont ces policiers qui pilleront nos maisons bitwaza ko bariko barasaka. Ivyo rero TURAVYIYAMIRIJE!

  4. KABADUGARITSE

    Ariko hari ibigoye igihugu vyinshi! Mutabazi Jean-de-Dieu, avec sa formation d’ingénieur agronome ne saurait-il pas voir qu’il y a problème dans une loi qui autorise une perquisition de nuit et sans mandat!!! Et si des gens déguisés en forces de l’ordre avec uniformes se présentaient un jour chez lui, pour le dépouiller, en prétextant une perquisition?
    Sans dire que se serait identique, aurait-il déjà oublié ce qui se passait dans les années noires, sous Bagaza et Buyoya, au moments des perquisitions qui elles, se passaient le jour!

    • @Kabadugaritse
      chaque fois qu’il y a une décision controversée, Mutabazi monte au créneau pour réaffirmer son soutien inconditionnel afin de garder son poste actuel.

    • Rurihose

      Mutabazi est le chef de l’opposition alimentaire extra parlementaire.
      Ses positions ont 1 logique implaccable.
      Ecoutez aussi le Directeur de l OTB lorsque Ciramunda lui donnera une interview arrangée.
      Ces postes se méritent.
      Ils ont des cahiers de charge

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean Bigirimana

Pour Jean Bigirimana

Notre collègue Jean Bigirimana a disparu depuis 430 jours

Finding Jean

«Lumière sur la disparition de Jean»

Voir toutes les actualités
Rendre hommage

Le Club des amis d'Iwacu

Devenir membre du Club des amis d'Iwacu, c'est bénéficier de l'offre d'informations la plus complète sur le Burundi.
Vos avantages :
  • chaque matin, vous recevez notre newsletter
  • du contenu exclusif vous est réservé
  • vous bénéficiez d'un accès complet à toutes nos archives (web et papier)
  • vous accédez à l'hebdomadaire et au mensuel Iwacu, en version électronique, dès leur parution