Publireportages

Des journalistes au service de la promotion d’un leadership féminin

03/09/2018 La Rédaction Commentaires fermés sur Des journalistes au service de la promotion d’un leadership féminin
Des journalistes au service de la promotion d’un leadership féminin
Jérôme Niyonzima (avec un micro): «Cette formation va permettre à nos journalistes de produire des émissions favorisant la promotion d’un leader féminin»

Plus de 40 producteurs dont des jeunes femmes venus de 17 radios et studios suivent depuis le 20 août une formation axée sur le journalisme sensible au genre et au conflit. Facilités par la Maison de la Presse, ces ateliers sont pilotés par l’AFJO et SFCG.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet de cette ONG américaine, Search For Common Ground(SFCG): «Soutenir les femmes leaders d’aujourd’hui et de demain pour faire avancer la paix au Burundi.» C’est sur financement du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (UNPBF). Au total, 45 journalistes de la capitale et d’autres venus de l’intérieur du pays participent à cette initiative.

«L’objectif de la formation est de renforcer les capacités des participantes et participants à l’intégration de la dimension genre dans leurs productions médiatiques», indique Agnès Nindorera, représentante légale de l’Association des femmes journalistes(AFJO). Pour cette journaliste senior, cette formation concerne des producteurs confirmés, des jeunes journalistes et des novices dans le métier.

La formation réunit 45 journalistes venus de 17 radios émettant au Burundi

Mme Nindorera fait savoir que les ateliers vont se faire en 3 sessions. La première portait sur les fondamentaux du journalisme, la seconde session est centrée sur le journalisme sensible au genre et la troisième sur le journalisme sensible au conflit avec l’approche ’’Common Ground’’. «C’est une façon de professionnaliser et de sensibiliser les journalistes sur les questions qui préoccupent les femmes afin qu’ils prennent en compte le genre dans leurs productions».

Jérôme Niyonzima, directeur national a.i de SFCG, abonde dans le même sens. «Les trois outils abordés au cours de cette formation vont permettre à nos journalistes de produire des émissions qui vont contribuer dans la promotion d’un leadership féminin. Nous sommes en train de viser la mise en place d’une pépinière de leaders féminins qui vont succéder à leurs aînées qui sont en train de quitter la scène».

La question genre au centre des productions médiatiques

Pour Jérôme Niyonzima, ce projet permettra de mettre en œuvre une série d’activités dont des productions radiophoniques. « Ça sera une série de 60 émissions qui seront produites par des jeunes journalistes provenant de 16 radios partenaires émettant au Burundi».

Le directeur national a.i de SFCG conseille aux jeunes journalistes de considérer la dimension genre conflit comme un leitmotiv dans la production de tous les jours. Même son de cloche de la part d’Agnès Nindorera. «Il faut que ces journalistes suivent attentivement ces modules afin qu’ils puissent appliquer leurs nouvelles connaissances dans leur travail quotidien».

Pour Christophe Nshimirimana, jeune journaliste à la Radio Star FM de Gitega, cette formation arrive à point nommé. «Je viens de commencer le métier, c’est une opportunité pour moi d’acquérir de nouvelles connaissances qui vont m’aider.» Ce jeune journaliste reconnaît tout de même que la question genre ne figurait pas dans ses productions mais que cela va changer sa façon de voir les choses.

Linda Bushasha, jeune journaliste à la Radio Izere FM de Rumonge est formelle : «Avec cette formation, je vais améliorer ma façon de traiter les informations surtout en ce qui concerne la dimension genre.»

Du coaching pour la production radiophonique

Christophe Nshimirimana : « C’est une opportunité pour moi d’acquérir de nouvelles connaissances qui vont m’aider dans mon métier»

Dans le cadre de ce projet et pour assurer un renforcement continu des capacités et la durabilité des acquis lors de cette formation, l’ONG SFCG et l’AFJO assureront des sessions de coaching pour les journalistes, et particulièrement les plus novices pour les accompagner dans la production conjointe de programmes assurant l’intégration effective du genre et du rôle des femmes dans la transformation des conflits et la consolidation de la paix.

En collaboration avec des femmes journalistes, il y aura production de programmes radio en direct qui diffuseront des messages clés en lien avec la participation, le leadership des femmes, la sensibilité au genre ainsi que des messages encourageant la paix et la réconciliation.

Linda Bushasha : «Ma façon de traiter les informations va beaucoup changer surtout en ce qui concerne la dimension genre»

Rappelons que le projet, «Soutenir les femmes leaders d’aujourd’hui et de demain pour faire avancer la paix au Burundi», vise à renforcer les femmes leaders existantes, et à favoriser l’émergence de nouvelles leaders, afin qu’elles travaillent en collaboration avec leurs pairs masculins pour concevoir et mettre en œuvre des initiatives communautaires visant à promouvoir la paix et la réconciliation au Burundi.

Les bénéficiaires de ce projet sont les femmes leaders déjà établies ou en devenir (plus de 35 ans), ainsi que les jeunes femmes qui pourraient jouer un rôle clé de leaders (18-35 ans). Ce projet va durer 18 mois et couvrira 7 provinces à savoir Bujumbura Mairie, Bujumbura Rural, Bubanza, Kirundo, Makamba, Cibitoke, et Kayanza.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

658 utilisateurs en ligne