http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/09/USAID-18-SEPT-Cross-cutting-DG-Advisor-website-2017_10-1.pdf
Sécurité

Des jeunes arrêtés au port de Bujumbura, puis relâchés

13-02-2016
Le bateau au bord duquel allaient embarquer ces jeunes.

Le bateau au bord duquel allaient embarquer ces jeunes.

Une trentaine de personnes ont été arrêtées dans la matinée de ce samedi 13 février au Port de Bujumbura. Nombreux d’entre eux étaient des jeunes hommes, rapporte une source au Port de Bujumbura.

Selon la même source, ces jeunes partaient pour la Zambie. «Visiblement, ils fuyaient. Quelqu’un aurait vendu la mèche », affirme la source.

Saidi Juma, le maire sortant de la ville de Bujumbura et actuel Directeur Général de l’autorité maritime, portuaire et ferroviaire (AMPF), confirme l’arrestation de ces personnes: « Ils étaient dans la soute. Ils embarquaient sans autorisation». Et d’ajouter que la police se chargeait des enquêtes.

Contacté, le porte-parole de la Police, le major Pierre Nkurikiye, affirme que la police a été alertée par les employés du port. Ces derniers soupçonnaient ces jeunes dont des Congolais, quant à leurs identités. « Ils étaient 37. Après identification, la police n’a rien trouvé de suspect, ils ont été relâchés.» Et de conclure sur un ton rassurant : «Ce sont de ces jeunes qui vont chercher de l’emploi à l’étranger».

  1   Vos commentaires
  1. Bahuna

    Relaches, vous y croyez??? Selon la loi Burundaise, a-t-on besoin de permission pour aller chercher du travail a l’etranger?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité