Politique

Déclaration des évêques : « Très bien accueillie » dixit la présidence de la République

Dans un point de presse de ce lundi 9 mars, Willy Nyamitwe, le chargé de la communication à la présidence de la République salue la lettre pastorale de la conférence des huit évêques catholique du Burundi.

Willy Nyamitwe : « La lettre pastorale des évêques  a été très bien accueillie par la présidence de la République. » ©Iwacu
Willy Nyamitwe : « La lettre pastorale des évêques a été très bien accueillie par la présidence de la République. » ©Iwacu

Selon ce haut cadre, la présidence à très bien accueillie les conseils judicieux des évêques catholiques car ils exhortent les Burundais à ne pas descendre dans les rues, à ne pas mal interpréter les positions de tel ou tel évêque au moment des entretiens avec les fidèles. Bien plus, la lettre pastorale invite les Burundais à interpréter les mandats du président selon la Constitution de la République et ce dans l’esprit de l’Accord d’Arusha, « ce qui cadre parfaitement avec le point de vue de la présidence », fait observer M. Nyamitwe. Il ajoute que l’interprétation de la Constitution doit se faire aussi selon l’accord de cessez-le-feu de 2003 entre le Gouvernement du Burundi et le mouvement rebelle Cndd-fdd.

Toujours, selon lui, nulle part les évêques n’ont dit que le président Nkurunziza ne pouvait se représenter pour un nouveau mandat. Du reste, la presse a voulu savoir comment la présidence de la République interprète l’appel aux fidèles de prier pendant neuf jours pour que le changement à la tête de l’Etat se passe en paix. Sur ce, M. Nyamitwe dira que chaque fois qu’il y a des élections, il y a entrée et sortie des équipes à la présidence.

Le chargé de la communication dira qu’il faut réserver la question polémique des mandats de l’actuel président « aux instances habilitées. » Là aussi la presse fera observer que la seule instance habilitée à interpréter la loi est la Cour constitutionnelle. Mais, à part l’Obudsman, les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale ainsi que le président de la République, personne d’autre n’est autorisé par la Constitution à saisir cette cour. « Des quatre autorités, qui prendra le risque de remettre en question une décision qui émanera d’un congrès du parti Cndd-Fdd dont elles se réclament. »

A la question pourquoi le président ne sort pas de son silence pour donner sa position s’il se représentera ou pas, M. Nyamitwe répondra qu’il faut laisser les gens s’exprimer sur cette question comme ils le font sur les questions économiques, sociales, etc. « Ce sont les vertus de la démocratie », martèlera-t-il. Et de conclure : « Attendez ce qui sortira du congrès du Cndd-Fdd. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

22 réactions
  1. Athanase Karayenga

    Chère Daphrose,

    Effectivement, je n’ai pas mentionné ces documents importants que vous mentionnez. Vous avez raison. Mille excuses pour l’oubli.
    Ce n’est pas du tout parce que je minimise l’importance de ces documents. Bien au contraire. Il serait d’ailleurs souhaitable que tous ces accords globaux ou partiels de paix, de cessez-le feu ainsi que les réserves annexées à l’accord de Paix d’Arusha soient publiés et débattus. Ce serait très salutaire pour le débat démocratique.
    Athanase Karayenga

  2. Baobab

    @Nzobandora
    Vous me tutoyez alors qu’on n’a pas gratté les cochons ensemble! Encore moins gardé ensemble les vaches ou les chèvres!
    Bravo grand intello!!!
    Mais je n’ai pas de réponse à ma question!

  3. Nzobandora

    Baobab,
    Question à 0 balle t’as raison!!!
    Ne vous prenez pas pour les plus malins que vous n’etes pas.

  4. Baobab

    @Nzobandora
    “Lisez les articles 96 et 302 de la constitution et vous comprendrez que cet acharnement pour le troisieme mandat est une pure folie pour tout intellectue”
    Etre intellectuel c’est quoi? Savoir lire et écrire? Question à 1 00 fbi!!!!

  5. Nzobandora

    Mon Dieu!

    Minani,

    Lisez les articles 96 et 302 de la constitution et vous comprendrez que cet acharnement pour le troisieme mandat est une pure folie pour tout intellectuel; du moins qui se croit être un.

  6. Patriote

    Mon point de vue est que , Nkurunziza doit partir ne fut ce que pour la maniere dont il a gouverne notre pays pendant ces dix ans. La facon dont il laisse passer toutes ces malversations economiques qui se font sous son nez pour ne pas dire qu’ il y participe et en profite enormement… pour toutes ces rapaces dont il s’ est entoure et qui n’ ont aucune notion de patriotisme mais qui ne pensent qu’ a s’ enrichir…
    Le Burundi peut s’en sortir, c ‘est possible, il y a moyen de faire mieux et d’ ameliorer les conditions de milliers de burundais avec les opportunites economiques qui se profilent a l’ horizon ( construction de barrages, nickel, petrole,…) nous avons besoin d’ un leader tres strict qui saura mettre en avant les interets du pays avant les siens, qui saura embaucher aux postes cles des gens competents et qui pourront produire des resultats concrets et croyez moi cet homme la ce n’ est pas Nkurunziza, il est tres tres loin de le devenir…. et croyez moi dans les jours a venir s’ il arrivait qu’ il brigue ce troisieme mandat il va s’ empirer et bien sur les consequences vont retomber sur nous le petit peuple. ( Erega meme si les bazungu stoppent leur financement , le dernier medicament qui sera disponible sera aux enfants du president…) nous sommes toujours les premieres victimes et Ca Mr Nkurunziza s’ en fout completement….
    Le probleme est que a force d’ insister sur la legalite du troisieme mandat on en oublie meme de debattre sur ce que Peter a fait pendant ces dix ans , et surtout sur ce qu’il n a pas fait et qu’il aurait du faire… Et d’ une certaine facon on lui rend service….. Toutes ces organisations civiles passent tout le temps a debattre sur 3 eme mandat ou pas allant meme a appeler a la revolte populaire!!!! Pourquoi ne pas passer tout ce temps a mettre au grand jour les failles du regime Nkurunziza? N ‘est ce pas cela la vraie politique? A force de les entendre dire la meme chose j’ en reviens a penser que meme eux n’ ont pas d’ arguments solides pour se confronter a Nkurunziza, …

  7. RICAMUZIKO

    Monsieur le rédacteur de cet article, je crois que tu nous trompes quand tu nous dis que seuls l’Obudsman, les présidents du parlement et de la république ont le droit de saisir la cour constitutionnelle. En effet, quand cette cour a tranché sur la loi régissant la presse; peux-tu nous dire qui de ces instances avait saisi cette cour? Autrement nawe woba uri umugamba nk’abandi bose.

  8. Barumwete Daphrose

    A moins que tu ne le fasses sciemment Monsieur Athanase,
    tu n’oublies pas qu’avant l’accord de cessez le feu de 2003 il y a eu un accord de cessez le feu global entre le Gouvernement et les mouvements politiques armes en 2002. Certes les factions du cndd Fdd et du Fnl qui les ont signees etaient considerees minoritaires mais c’est le seul accord qui a ete declare global et le seul accord de Cessez le Feu qui a ete signe a la fois par le mediateur Mandela, Museveni et un representant de l’onu(Dinka).
    C’est drole quand meme que comme un journaliste juge documente tu ne les mentionnes pas.
    Merci.

  9. Viva FNL de Rwasa

    haha!! Quelle sortie ratée! Cher Nyamitwe, quel temps perdu? Demande à ton boss de préparer sa valise puisque les clés de La Hayé sont entrain d’être soignées pour lui.

  10. Nyamaswa

    @ Willy: Maintenant que la peur a change de camp, surout ko Ekeleziya Katolika yamaze gusoma urubanza reka tukwibutse ko tutibagiye ivyo wakoze hamwe na ton patron. Kandi ntibizoca muri CVR. Entre autres faits d’armes, uribuka ton interview de 2006, ou tu etais tellement fiere de dire que tu faisais ton travail quand tu filmais Kadege a la SNR? Harageze ko witegura mwenewacu, twebwe abanyagihugu (ou abenegihugu c’est selon) tuzokurusha ubuntu, tuzogushengeza kandi uzoheza nka Gahini yishe mwenewabo!

  11. MINANI

    Monsieur ou Madame,

    La question n’est pas là. Je suis contre la candidature de Nkurunziza. Et si demain, il y a changement, je vais danser et siffloter une comme toi. Mais, si je suis opposé à sa candidature, c’est plus à cause de la mal-gouvernance, des tueries, de la pauvreté, etc., que par question de mandats. Juridiquement, aucune loi ne peut être au dessus de la Constitution votée par un Peuple souverain, ne fusse que quel genre d’Accords. Le jour où la Cour Constitutionnelle va se prononcer, quiconque va aller contre son verdict aura pris un chemin avec issus incertain. Tu pourras être étonné si l’UE change de camp. Attention, les postions de l’Union Africaine et de l’EAC comptent beaucoup dans ce genre de débat.
    Par ailleurs, tous ces débats sont flous et inutiles. Le seul débat qui compte est de savoir qui est primordial entre les ACCORDS d’ARUSHA et la CONSTITUTION! D’ailleurs que des Accords ne sont pas lois! Pourquoi personne ne veut répondre à cette question? Même les Évêques n’y ont pas répondu dans leur message pastoral! Auraient-ils été aussi corrompus? Si oui par qui?
    L’avenir nous réserve des surprises.

  12. RUGAMBA RUTAGANZWA

    @Athanase KARAYENGA,
    Dans le même ordre d’idées, il faudrait rappeler la Constitution dont les tentatives de modification des articles limitant le nombre de mandats à 2 ont été rejetées par les Parlementaires dana leur session de mars 2014. J’ai l’impression que le fait que le Parlement ait refusé de changer la constitution ne gêne en rien le camp NKURUNZIZA qui continue de dire (à tort) que si son parti présente ce dernier coimme condidat il ira aux élections présidentielles de 2015. Or, ni le CNDD-FDD ni n’importe quel autre parti politique d’ailleurs n’est au-dessus des institutions comme el Parlement. Si M. NKURUNZIZA se présentait aux élections de 2015, ce serait une violation fragrante de la loi fondamentale, un véritable coup d’Etat constitutionnel qui serait traité comme tel…! Je le lui déconseille vivement s’il veut préserver la paix et la sécurité dans son pays…!

  13. Jereve

    C’est bizarre que certaines personnes veulent nous faire croire que le premier mandat du Président n’en était pas un. Mais alors, était-ce une imposture ? Un peu de respect pour le Président, et son peuple, s’il vous plaît. Avec cette logique, on pourra aussi nous dire que son 2ème mandant n’en était pas un non plus, puisque les partis d’opposition se sont retirés de la course, entrainant leurs membres à boycotter les élections. Donc, le Président n’a pas été élu par tous les burundais ; il a droit à son 4ème mandat ! Ainsi de suite… Avec ça, nous aurons un président à vie sur les bras.

  14. MACONCO

    Quel genre de discours différent pouvions-nous attendre de la part d’un courtisan? Allez, nous pourrions comprendre à la rigueur que le Chargé de Communication à la Présidence essaie de subvenir, tant bien que mal, aux besoins de sa famille, cela passerait encore! Nous devons tous manger, n’est-ce pas? Mais, de grâce, que les services de la Présidence n’essaient pas de nous faire avaler des salades dans la même veine! La déclaration de l’Eglise Catholique est sans équivoque! Elle est on ne peut plus claire! Il est temps d’ajuster votre montre, Monsieur le Chargé de Communication à la Présidence! L’heure a sonné!

  15. uwarugwanye

    Nyamitwe verra bientot que les burundais savent aussi bien ouvrir que cesser le feu quand on les provoque. Le combat et la combattivite de Calebasse sont trop mediocres pour faire trembler les forces vives de la nation mobilisees.

  16. Charlie

    Sigaho sigaho intenderi yasheshe umuti bagabo! Karabacuye nimucuke ndakambura ababuseye!!!!

  17. roza kamikazi

    reka gufata abarundi nki bijuju wa mugabo we.

  18. Baudoin Obed

    Oh la la la! Une sortie inutile qui aggrave la situation.
    Contredire malignement les Eveques en disant qu’ils n’ont pas dit que l’actuel president est a la fin de mandat constitue un crime de lese majeste dont on pouvait se passer en se taisant tout court. Desormais la poursuite meme apres l’abandon des positions sera sans merci de la part de ces representants de Dieu. Ce n’est pas en tout cas l’Histoire et/ou l’experience qui me contredira.

  19. Theus nahaga

    Ca commence à avoir l’air d’une reculade, mais cela pourrait aussi être une facon de nous endormir. Or le jugement de l’histoire es sans appel, Nkurunziza a échoué dans la mission qui aurait dû être le sien, remettre la nation sur les rails. On peut douter s’il l’ait jamais compris, tant les dix années que cet homme vient de passer aux manettes ont été dix années perdues pour le Burundi. Pour sauver l’ultime minimum qui peut encore être sauvé de ses deux mandats, Nkurunziza pourrait partir dignement. Il aurait alors la cahnce de se faire oublier dans un premier temps et peut-être un jour dans un deuxième essayer d’intégrer le club des Elderies. Mais cet homme a le génie de ne pas comprendre la marche de l’histoire, il va essayer de tenter l’ultime pied de nez qui risque de lui être fatal. Le problème est que cet homme avec son CNDD-FDD risque de nous replonger dans les problèmes qu’on voudrait commencer à laisser derrière nous. Il est temps que des gens au sein de ce parti se manifestent et disent la seule évidence du moment: Nkurunziza est fatigué, Nkurunziza est dépassé, Nkurunziza est fini.

  20. Athanase Karayenga

    Chers amis,

    Il faudrait demander au service de la communication de la Présidence de la République de publier d’urgence le texte de l’accord de cessez-le feu entre le gouvernement du Burundi et le CNDD-FDD.

    Cela permettrait de vérifier si dans cet accord de cessez-le feu, la question des mandats du Président de la République du Burundi est explicitement mentionnée et si cet accord de cessez-le feu se substitue ou corrige l’Accord de Paix d’Arusha dont les dispositions sont intégrées dans la Constitution du Burundi. Si du moins on en croit le premier visa de celle-ci.

    Il serait également souhaitable, pour alimenter le débat démocratique, que l’accord de cessez-le feu entre le gouvernement du Burundi et le Palipehutu-FNL soit publié par les services de la communication de la présidence de la République afin qu’il soit possible de comparer les deux documents.

    Enfin, cerise sur le gâteau, il faudrait que le service de la communication de la Présidence de la République publie aussi le document contenant les Réserves non signées et annexées à l’Accord de Paix d’Arusha.

    Dans le cadre du débat controversé sur l’éventuel troisième mandat du Président de la République, ces trois documents éclaireraient certainement l’opinion sur la pertinence d’invoquer, notamment, les accords de cessez-le feu entre le gouvernement du Burundi et les deux anciennes rébellions du CNDD-FDD et du PALIPEHUTU.

    Athanase Karayenga

  21. DUBOIS

    A quand ce fameux congrès ?

  22. ultimatum

    pourquoi nous burundais oublions très vite? d’où émane -t-‘il l’accord de cesser le feu? a voir le commentaire de willy on dirait qu’un beau jour les burundais toutes parties confondues se sont assis et paf!!! on signez un memorandum de cessez le feu!!! a voir l’objectif de ce porte parole dans ces dires c’est comme-ci il y’ avait quelque chose enfouit dans ce memorandum et que l’on voudrait ressusciter a des fins obscurs…. !!! finalement a quoi ça rime? ci le fameux discours des évêques rappel le gouvernement a interprété parallèlement la constitution et les accords d’arusha pour que le processus électoral se déroule dans la sérénité!! pourquoi nous ammene-t-on aujourd’hui aa reconsidérer aussi l’accord de signature du cessez le feu? finalement a y voir de plus clair les accord d’arusha dérange réellement le CNDD-FDD et maintenant la carte que ce parti veut lancer maintenant est celui de subtilisait a la place des accords d’arusha, ce fameux accord et le mettre sous le même pied d’égalité……
    Pauvre dd!!! si vous saviez que ces grace a ces accords qu’aujourd’hui vous etes la

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une autre date pour l’histoire

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une autre date pour l’histoire

17 mai 2018 entre dans l’histoire du Burundi. Le peuple burundais vient d’exercer son droit civique en se prononçant par référendum, sur la Constitution amendée. Dans l’histoire du Burundi, la période électorale a été, à maintes reprises, caractérisée par des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

502 utilisateurs en ligne