http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Archives

De l’athlétisme au menu de la journée mondiale contre le diabète

Célébrée chaque année dans le monde entier, cette journée a été marquée par des activités sportives (la marche et la course de 5 km et 10 km), à Bujumbura.

<doc6111|left>Au stade Prince Louis Rwagasore, des diabétiques, des athlètes et des défenseurs de la lutte contre cette maladie se sont donnés rendez-vous. Des tee-shirts blancs sont distribués aux participants. Parmi les athlètes, des habitués aux courses venus des clubs membres de l’Amicale Municipale d’Athlétisme de Bujumbura (AMABU). De nombreux amateurs ont également pris part à cette activité. Le plus remarqué parmi eux est l’administrateur directeur général de la Brarudi.

Lors de son allocution de circonstance, ce dernier a lancé une blague à l’assistance : « J’espérais, en tant que sponsor, qu’on me laisserait arriver premier mais les jeunes étaient tellement motivés qu’ils ne m’ont pas donné cette chance. » De l’autre côté de la tribune du stade, le public sourit et applaudit.

Une activité qui se tiendra chaque année

Baptisée « 10 km de Bujumbura contre le Diabète », cette toute première manifestation sportive sera désormais organisée chaque année. Les membres de l’Association pour la Prévention et la Prise en charge du Diabète (Aprepidia) se réjouissent de la promesse faite par l’ADG de la Brarudi de sponsoriser la célébration de cette journée mondiale. « Comme cette activité marque un succès, nous espérons qu’elle gardera le cap », a-t-il souligné lors de son discours.

Godefroid Nindorera, secrétaire général de l’Aprepidia, pense que la tenue régulière des compétitions sportives à l’occasion de cette journée permettra à un large public de changer de comportement face au diabète. « La Journée Mondiale du Diabète, organisée par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est la plus importante campagne mondiale de sensibilisation contre le diabète », déclare-t-il. Selon M. Nindorera, cette journée lancée en 1991 est perçue comme une des façons les plus efficaces pour parler des dangers du diabète dans le monde. « Depuis, elle a gagné en popularité et rassemble désormais des millions de personnes dans le monde entier, dont les leaders d’opinion, les professionnels et prestataires de soins de santé, les médias, les personnes atteintes de diabète », conclut-t-il.

Publicité