http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Médias

De Gasape à Humuriza FM : une nouvelle radio au Burundi

Depuis le 5 août 2013, un nouveau-né dans l’univers médiatique burundais : la radio Humuriza FM. Elle est pilotée par Gateka Saxe Perry, l’initiateur de la radio « pirate » Gasape, un acronyme du nom de ce jeune bricoleur. La nouvelle radio émet depuis la ville de Gitega sur le 99.6 MHz.

Saxe Perry Gateka, le directeur de Humuriza FM ©Iwacu

Saxe Perry Gateka, le directeur de Humuriza FM ©Iwacu

Il est loin le temps des bricolages et des pièces d’appareils électroniques récupérées puis assemblées pour faire une station de radio. Emettant, depuis Mungwa dans la province de Gitega, la radio Gasape avait un rayonnement de 3 km. « Elle émettait depuis ma chambre et un jour le président de la République a fait un petit arrêt à Mungwa pour visiter la radio Gasape. Elle était déjà frappée d’interdiction, mais il a demandé une petite démonstration. Ceci a été fait et ce jour là, il a promis en direct de soutenir de jeunes talents », se rappelle Saxe Perry Gateka.  Le jeune directeur de la radio Humuriza FM, en pleine séance de recrutement, affirme que « Humuriza FM n’a pas encore de financement, la station tourne grâce au soutien des amis ». Il n’a pas voulu donner plus de précisions.

Cette visite marquera l’adolescent d’alors, elle est aujourd’hui matérialisée par un portrait du président de la République bien accroché sur un mur du studio. Il est bien entendu à côté de la photo du directeur de la radio Humuriza FM. » La programmation musicale est dominée par des chansons de Dogo A, Pacy, Roméo et Kaka Boney », souligne un habitant de la ville de Gitega. Mais le directeur de cette station se défend:  » Ma radio n’appartient a aucun parti politique ».

« Tout est en ordre, les agréments du Conseil nationale de la communication (CNC) et de l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications (ARCT) ont été obtenus. La radio produit des émissions en rapport avec la réconciliation, la culture, la santé, le développement communautaire et l’environnement. Des délégués du CNC ont déjà rendu visite à l’équipe de Humuriza FM, nous avons eu des encouragements et des conseils de leur part », précise Jérôme Ntaguzwa, directeur des programmes de la radio et ancien journaliste de la RTNB.
La nouvelle station émet sur 10 provinces, avec un poste relais prévu pour qu’elle soit captée à Bujumbura. Pour le moment, elle occupe une partie de l’immeuble abritant l’antenne de la Mutuelle de la Fonction publique à Gitega. Ses émissions commencent tous les jours à 13 heures pour se terminer à 21 heures, sauf pour le week-end où l’antenne ouvre à 6 heures du matin.

  14   Vos commentaires
  1. mwicaro gratien

    c est bon d’inventer mais cette soutenance de la part du gouvernement est lacunaire .pourquoi les chansons de kaka boney comme bacemwo batere igere ryanyuma?propagande ?c est la radio des DD

    • JONATHAN

      Nukomere ahubwo Imana iyiduha abantu nkawewe babona kure nkawe burya hogira igihinduka.
      Uzukore neza ,financement ntikubere intambamyi kuko inyuma yibikorwa vyiza Imana yama igira icibikozeko.COURAGE kugira uburundi babushikane aha buri nabantu nyene IMANA yahaye ingabire idasanzwe.Ntuze uyite ngugiye mubindi nkabandi bazitanguje bakazita kuko niwewe ufise vision yayo

  2. Je ne peux donner aucun commentaire kubera ko hariho ivyo banditse bitari vyo, nahamagaye abavyanditse, ni babanze babihindure hanyuma nanje ndaza kugira ico mvuze mu mwanya uza. Kandi abariko baragira des commentaires nobasaba ko bobanza bakarindira kugira ngo ico kintu kibanze gikosorwe, ntibahave basanga bapfuye kuvuga batarabona la vraie .
    Merci

  3. we mu jeune talentueux!!!!!!!tu viens de gâcher ta vie!!!!!!!!! reka kuja muri politique!!!!kora ibiganiro vyawe ureke kwegamira umugambwe canke umuntu!!!!!la science c’est ça!!! si du mois sience il y a!!!! niwaba arivyo wirondereye REKA KUGIRA POLITIKE !!!! LA SCIENCE !!!!!elle dure, dure plus longtemps que la politique et ses hommes!!!!
    Merci

  4. Mugunza

    « …en pleine séance de recrutement, affirme que « Humuriza FM n’a pas encore de financement, la station tourne grâce au soutien des amis ». Il n’a pas voulu donner plus de précisions… »

    « …Cette visite marquera l’adolescent d’alors, elle est aujourd’hui matérialisée par un portrait du président de la République bien accroché sur un mur du studio. Il est bien entendu à côté de la photo du directeur de la radio Humuriza FM. La programmation musicale est dominée par des chansons de campagne du parti au pouvoir… »

    Aho sha urazumbwenge niwitezimbere!

  5. LOLOLO

    Très bonne initiative. Mais, j’aimerais savoir si le promoteur a pu poursuivre ses études ou s’il restera bricoleur. Le Président de la Républiqu aurait du lui faciliter de continuer ses études pour davantage de perfectionnement. Si non, le jeune risquera de virer rapidement vers le matérialisme et ce sera fini avec la créativité.

    • Nkurangenda

      On a liquidé son élan tout simplement. Heureusement pour lui, « le Président de la République actuel n’a été élu par la population qu’une seul fois ». Donc Gasape a encore 2 ans +5 ans de financement assurés par l’intermédiaire des frais déduits des communications téléphoniques extérieures entrantes, qui sont directement acheminées sur les comptes de la Présidence. t ce moyennant une bonne propagande à tue-tête pour le mécène. mais à long terme, je doute que cette radio ait un avenir. Un pouvoir naît, grandit et vieillit. Un visionnaire lui aurait financé les études lui permettant d’être docteur ingénieur en systèmes informatiques ou quelque autre haute qualification dans ce domaine.

  6. Gerard

    Est-ce que ce jeune talentueux aurait continué et terminé ses études? Je demanderais les autorités du pays de soutenir ce jeune afin qu’il pousse loin dans le monde des technologies nouvelles.

    Le seul problème avec l’Afrique est qu’on invente pas. Des gens comme celui-là peuvent inventer, innover si le pays les protège et promeut leurs connaissances. Sous d’autres cieux, rarement en Afrique, de tels gens sont mis à l’abri de tout souci social, politique, économique et sont dotés d’une éducation exceptionnelle, gardés jalousement dans des laboratoires et sont demandés d’inventer quelque chose pour l’honneur du pays.

    «La radio produit des émissions en rapport avec la réconciliation, la culture, la santé, le développement communautaire et l’environnement.» Ceci est à encourager!
    Toutefois, il faut que ce jeune pousse loin pour qu’il puisse, un jour, inventer quelque chose que le Burundi va présenter au marché du monde.

    Bravo Gateka. Bravo aussi aux dirigeants qui ont pensé à ce jeune. Encore une fois je dis, Donnez lui la chance de pousser loin.

  7. NKundagihugu Prince

    Je vous jures que cette radio sera la radio mille collines des imbonerakure. Elle fait déjà la campagne pour 2015.

  8. nshinyabigoye

    Facile de se métamorphoser en radio mille colline celle-là.

  9. mswahili

    c’est une très bonne initiative à encourager. Les média (tv, radio,site web) au niveau provincial sont à encourager Mais le seul hic, c’est une future Rema en puissance, et cela est très mauvais.

  10. mswahili

    c’est une très bonne initiative à encourager. Les média (tv, radio,site web) au niveau provincial sont encouragés. Mais le seul hic, c’est une future Rema en puissance, et cela est très mauvais.

  11. Godwanais Lamda

    Welcome to the New Born. Il faut recommander le professionnalisme et l’éthique dans le travail.

Publicité