http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/05/AMBASSAD-ALLEMAGNE-22MAI.pdf
Zone Abonnés

D’autres victimes de l’opération ’’Gel des comptes des organisations de la société civile’’

07-12-2015

Par une lettre adressée ce lundi 7 décembre à toutes les institutions bancaires œuvrant sur le territoire burundais, le procureur général de la République recommande à ces dernières de ne plus autoriser des retraits sur leurs comptes à 4 organisations.

Il s’agit de la RPA, la Ligue burundaise des droits de l’Homme, ’’Iteka’’, l’association AREDDHO et le syndicat STEB. Dans cette même lettre, M. Valentin Bagorikunda demande la transmission des numéros de comptes de ces organisations ainsi que leurs historiques.

Cette circulaire fait suite au gel des comptes de 10 organisations de la société civile burundaise : Forsc, Focode, Acat, Aprodh, Parcem, Amina, Fontain-Isoko, SPPDF, RCP et la Maison Shalom.

Le ministre de l’Intérieur, Pascal Barandagiye avait pris la décision en date du 23 novembre de suspendre temporairement leurs activités. Arguments avancés : ’’Participation au mouvement insurrectionnel qui a culminé dans le coup d’Etat manqué du 13 mai dernier’’.

  1   Vos commentaires
  1. Mangifa

    Dans le viseur, toute association qui est dirigee par autre individu que le D…???? Chacun n’a qu’a y reflechir consequemment, et agir en temps utile? Et si demain, la meme justice « competente » donnait l’ordre de « recolter » cet argent pour payer les plus zeles? Quel est le but de cette justice de Mr. Bagorikunda??

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité