http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Sécurité

Coopération sino-burundaise : remise officielle d’un don de camions anti-incendie

Six camions anti-incendie et 1819 pièces de tôles ondulées, le tout d’une valeur de 5 millions de dollars américains, c’est le lot de matériel que l’ambassade de la République Populaire de Chine a remis officiellement au gouvernement burundais. C’était ce mardi, le 8 juillet à Bujumbura.

Poignée de main entre l'ambassadeur de Chine et le Général Jean Claver Gahungu, secrétaire permanent au ministère de la Sécurité Publique ©Iwacu

Poignée de main entre l’ambassadeur de Chine et le Général Jean Claver Gahungu, secrétaire permanent au ministère de la Sécurité Publique ©Iwacu

Que ce soit le CPP (général) Jean Claver Gahungu, secrétaire permanent au ministère de la Sécurité Publique, ou le CPP Edouard Nibigira, directeur général de la protection civile, tous saluent cette donation. Ce dernier a dévoilé les mesures prises pour parer aux incendies, surtout ceux qui consument les marchés.
Il s’agit notamment de l’interdiction de fumer à l’intérieur des marchés, l’interdiction d’entrer à l’intérieur des marchés avec des produits qui s’enflamment facilement.

Le Général Nibigira a aussi indiqué que des voies d’accès des camions anti-incendie doivent être dégagées dans tous les marchés. Il préconise l’installation d’extincteurs portatifs, de tuyaux extincteurs et de bouches anti-incendie partout où c’est possible.
Bien plus, il exhorte la population à mettre sur pied des comités de surveillance des incendies pour permettre une meilleure coordination avec les sapeurs-pompiers en cas d’incendie.

Enfin, il encourage les commerçants à assurer leurs marchandises et à construire des kiosques et boutiques en matériaux résistant au feu.
Signalons qu’au cours d’un exercice de simulation d’une opération d’extinction d’une maison en flammes, les sapeurs-pompiers ont pris trop de temps avant d’intervenir.
La gêne se lisait sur le visage des hautes autorités de la police. Et la foule de commenter que ce quasi-fiasco est la démonstration de la réalité de tous les jours. En outre, le policier qui commentait l’exercice a indiqué à maintes reprises que le camion a la capacité d’effectuer un jet d’eau à 650 mètres. Ce qui a laissé sceptiques bien des gens présents sur les lieux.

  9   Vos commentaires
  1. gervais

    6 camion de 6*4 pneus d’occasion = 1800 toles a 5 millions de dollars , Burundi uracagowe .Avec ce montant iyo bagura camion remorque actros harikuvamwo 10 camion zizoca amahera hama ayo mabati tukayagura .Comme une voiture de marque chinoise ishobora kuzimba une allemande au Burundi ntihagire numwe abona ko harimwo agahize
    2]Notre departement de securite civile ifise ibibazo vyinshi :Kuva kuri DG wa yo gushika kuri le simple agent de police ntanumwe afise formation ya protection civile {academique}
    Donc iyo baje kuzimamya nika je munyagihugu yo ba afise tenue (ntaco aba akurushije sur le feu ) ce qui fait ko ibintu vyama vyahiye
    ikindi kibazo ni L’etat du burundi itabaha uburyo bukwiye les mousse anti incendie kenshi zirabura ,les camions ,tenues adequates ,Bouteilles a oxyxenes et aka nibindi
    3] Kubera manque d’expertise hariho ama camion yagenewe kuzimya avec canon usanga bayayungitse kuzimya inzu d’un particulier kandi itashobora kuzimya a moins de 10 m .
    Donc inzu ziracasha ,imana itadufashije ngo izikingire

  2. La première sortie de ces cammions a connu un échec hier au quartier Gasekebuye quand ils tentaient d’étéindre une maison qui a pris feu vers 17h.Pourtant ces camions étaient au nombre de 4.

  3. Bdx

    c’est tres bien mais il ne faut pas attendre l.aide des autres pays pour sauver son pays on devait avoir ca depuis longtemps sans l.aide de la chine on aurait sauvé le marché

  4. Un coup de chapeau à la Chine, un des pays au monde qui continue à soutenir notre pays, peu importe les régimes, qu’ils soient médiocres ou patriotiques. Merci pour le cadeau ô combien cher et précieux. Mais si la Chine pouvait aller plus loin en nous envoyant des conducteurs mais aussi et surtout des policiers pour veiller à ce que ces camions ne fassent autre chose (puiser de l’eau des dignitaires) et que les pièces de rechanges ne soient pas vendus au Nord de la Kanyaru ou ailleurs ou la protection civile et le respect de la chose publique ont encore un contenu.

  5. Un coup de chapeau à la Chine, un des pays au monde qui continue à soutenir notre pays, peu importe les régimes, qu’ils soient médiocres ou patriotiques. Merci pour le cadeau ô combien cher et précieux. Mais si la

  6. Bazozima igitore umusi wo guturira isoko!! ahaha. Murafyina na dd!!!

  7. kuki

    Je doute de la capacité de nos policiers à utiliser ce matériel. Ce sont des illettrés qui ne savent pas lire le manuel d’utilisation de ces camions. Comment voulez vous qu’ils sachent manipuler ce matériel dont l’utilisation demande une grande dexterité? Nos policiers ne savent même pas écrire leurs noms, pourront ils intervenir efficacement alors qu’ils sont presque toujours en état d’ébrieté? Il faut instaurer la discipline dans nos forces de securité si nous voulons un travail de qualité!Combien de fois nous voyons des officiers donner des ordres à partir des bistrots alors qu’ils devraient coordonner les interventions sur terrain !

  8. Kazoss

    Il n’y aura plus de marchés publics en feu au Burundi, tank you China!

    • Jean-Pierre

      On ne pêut que remercier la Chine pour ce don. Néanmoins, il faut que le public sache que le métier de sapeur pompier n’est pas du tout facile. Dans les pays développés, il faut aller au college pour l’exercer. Il est vrai qu’il y a des volontaires pompiers qui ne vont pas faire des etudes collégiales, mais ils suivent des formations rigoureuses. Le pompier est là pour sauver des vies humaines, mais il arrive que ce soit lui même qui périt. Bref, il faut bien former ces policiers au lieu que le public les prenne pour des nuls.

Publicité