Société

Mutimbuzi : «  La Regideso doit m’indemniser »

La veuve d’un ouvrier électrocuté réclame une indemnisation.

Sababu Bucumi montrant l’endroit où son mari a été électrocuté.
Sababu Bucumi montrant l’endroit où son mari a été électrocuté.

Le 10 décembre 2015, Ramadhani Gahungu, un ouvrier de l’Ecole polyvalente Carolus (formation professionnelle) à Kajaga II meurt électrocuté.

D’après Néhémie Nduwimana, le directeur de l’école, Ramadhani Gahungu, a eu la malchance de passer tout près des fils électriques d’un poteau renversé par un vent fort qui soufflait ce jour-là. A cause du champ magnétique, il a été électrocuté, son corps a brûlé pendant une vingtaine de minutes devant des passants affolés et impuissants.

Aujourd’hui, la veuve qui élève seule sept enfants demande à la Regideso de l’indemniser. «  Je n’ai pas de travail. C’est un de leurs poteaux électriques, qui a électrocuté mon mari », raconte les larmes aux yeux, Sababu Bucumi.

Soutien à la famille éprouvée

M. Nduwimana déplore que malgré la présence de la protection civile, du responsable de la Regideso (ouest), du chef de poste de police, du chef de zone de Kinyinya, du président du conseil communal, c’est l’école qui a pris en charge le transport du corps calciné à la morgue, ainsi que l’enterrement et la cérémonie de levée de deuil. Deux des enfants du défunt vont continuer d’étudier à cet établissement gratuitement.

Iwacu a tenté de contacter le directeur de l’électricité à la Regideso, en vain, pour cause d’agenda surchargé.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

1 105 utilisateurs en ligne