http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Droits Humains

Combats à l’Est de la RDC : afflux des réfugiés congolais à Cibitoke

Les combats qui opposent ces derniers jours les forces gouvernementales de la RD Congo et les groupes Mai Mai ont occasionné la fuite de plusieurs centaines de réfugiés. Ces derniers nécessitent une assistance multiforme.

Réfugiés Congolais à Cibitoke ©Iwacu

Réfugiés Congolais à Cibitoke ©Iwacu

Les Congolais fuyant les combats dans les localités de Sange et Mutalure situées dans la plaine de la Rusizi,province du Sud Kivu à 15 kilomètres de la frontière burundaise ont commencé à arriver dans le camp de Cishemere, commune de Buganda à 3 kilomètre du chef lieu de la province de Cibitoke à partir de ce dimanche 18 Aôut.
D’après les informations recueillies sur place, les réfugiés constitués en grande partie par des enfants se chiffrent à plus d’un millier. « L’armée gouvernementale a lancé une grande offensive contre les Mai Mai. A présent, les pertes humaines et matérielles sont énormes », indique avec peur un octogénaire visiblement fatigué.
Selon une source mieux placée, au total 11 personnes ont déjà trouvé la mort dans ces combats.

Capacités d’accueil débordées

Tous ces réfugiés sont assistés par la Croix-Rouge. Ils reçoivent des vivres, des couvertures et d’autres objets d’usager courant.
D’après les responsables de la Croix-Rouge, les besoins de ces réfugiés dépassent largement les prévisions. « Si rien n’est fait, nous aurons un grand problème de continuer à prendre en charge tout ce monde », souligne un agent de la Croix-Rouge rencontré sur place.
Au niveau médical, l’ONG Action Humanitaire Africaine soigne les réfugiés souvent victimes de nombreuses maladies dont la malaria très fréquente dans cette région.
Devant ce défi, le HCR et l’Office National de Protection des Réfugiés et Apatrides (ONPRA) ont commencé le travail d’identification de ces réfugiés pour désengorger le camp de Cishemere déjà débordé.
Du côté de l’administration provincial, le gouverneur de province Anselme Nsabimana lance un appel à tout bienfaiteur de venir en aide à ces réfugiés en provenance de notre grand voisin de l’ouest.

  4   Vos commentaires
  1. Jean

    La France sait que c´est seulement M23 qui dérange en RDC. Pourquoi la MONUSCO s´occupe seulement de M23? Il y´a une anguille sous roche.

  2. Dufashe bene wacu atakwidoga, abo benshi n’incuti kandi umuntu wese afise ico yofasha agire ico akora.

  3. Ingabire

    Aho mubona iyi si turiko iragoye; ubu hose ni intambara gusa Siria,Egipte,Libani,somaria,Centre Afrique, Mali, Burundi….. ikibabaje n’uko abahasiga ubuzima benshi ari ibibondo n’abasaza batazi n’ico bazira. Eka bandanye musenge abasenga ahandiho sekibi yiganje.

    • Franck

      Imana ifashe Uburundi ntidusubire mubihe duhitiyemwo

Publicité