Santé

CNTS : les employés réclament des arriérés de salaire de deux mois

Le personnel du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) et les employés des régions du pays ont arrêté de travailler pendant trois heures, ce 26 décembre, pour réclamer deux mois d’arriérés de salaire. Une commission, récemment mise en place, a été chargée de trouver une solution.

Prosper Ndayishimiye, représentant du personnel au conseil d’administration et chef du service technique ©Iwacu
Prosper Ndayishimiye, représentant du personnel au conseil d’administration et chef du service technique ©Iwacu

« Nous demandons le salaire de 2 mois (novembre et décembre) au moment où le reste des fonctionnaires a été déjà payé », réclame Prosper Ndayishimiye, représentant du personnel au conseil d’administration et chef du service technique. Après avoir observé un arrêt de travail de deux heures, le 24 décembre, le personnel du CNTS a récidivé, ce 26 décembre, pour une durée de trois heures. Nous nous abreuvons, rappelle-t-il, à la même vache laitière. Qui plus est, depuis plus d’une année, le salaire arrive en retard, le 15 de chaque mois et même au-delà.

Le personnel de la CNTS déplore des conséquences fâcheuses : la hausse des intérêts de retard pour les crédits bancaires contractés dans différentes banques, le non-paiement de leurs domestiques, des loyers des maisons qu’ils louent…
Ce 23 décembre, les employés ont demandé à la direction d’expliquer le retard dans le payement des salaires. M. Ndayishimiye qualifie ces propos du directeur du CNTS de blessants : « Aussi longtemps qu’il y aura une négation de l’autorité, la question des salaires n’est pas ma préoccupation. ‘ « Je ne représente rien, c’est comme si vous m’aviez chassé de mon poste. »
 
« Ce n’est pas le CNTS qui a bloqué les salaires »

Docteur Georgette Ndihokubwayo, directeur adjoint du CNTS, précise que ce n’est pas le centre qui a bloqué le payement des salaires. « La dernière étape se situe au niveau de la Banque de la République du Burundi et une commission récemment nommée va prendre cette question en main. » Mais aussi, ajoute-t-elle, le dossier est très avancé et il est suivi de près par le ministre de tutelle, depuis lundi dernier.
Pendant l’arrêt du travail, des fonctionnaires du ministère de la Santé sont venus rencontrer le personnel mécontent. A l’issue de cette entrevue, une commission a été mise en place pour trouver une solution. Elle va vérifier au niveau de la BRB où réside le problème. Désormais, le salaire pourrait ne plus dépasser le 5 de chaque mois en 2014.

BRB

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

739 utilisateurs en ligne