Politique

Cnared : «Des manifestations contre-productives»

30/01/2017 Rénovat Ndabashinze 8

Après les manifestations contre la récente résolution du Parlement européen organisée ce samedi 28 janvier à travers tout le pays, l’opposition radicale parle de coup d’épée dans l’eau.

Des milliers de citadins manifestant ce samedi
Des milliers de citadins manifestant ce samedi

«Ce régime ne comprend pas que ces manifestations forcées ne vont pas le décharger des accusations des Eurodéputés pourtant étayées par des preuves incontestables», réagit Jérémie Minani, commissaire à la communication au Cnared, la plateforme de l’opposition radicale, ce lundi 30 janvier.

S’exprimant au nom de cette coalition, il indique que des atrocités continuent à être commises dans le pays. « Une fois portées devant un tribunal indépendant, elles pourraient être qualifiées de crimes internationaux relevant de la compétence de la CPI », ajoute-t-il.

Ce commissaire à la communication au Cnared précise que Bujumbura s’inscrit toujours dans la logique du déni total de ces crimes. Pour cet opposant, il n’y a donc rien de surprenant de voir ce régime forcer les citoyens de descendre dans la rue pour nier la réalité.

A Bujumbura, ces manifestations pour fustiger la dernière résolution du Parlement européen ont vu la participation de centaines de jeunes, de femmes, de taxi-vélos, de conducteur de tuk-tuk et des représentants d’associations proches du pouvoir.

Venus des trois communes de la mairie de Bujumbura, ces manifestants se sont rassemblés très tôt le matin au rond-point des Nations Unies, à Ngagara, en face de la Permanence nationale du parti Cndd-Fdd.

Certains arboraient des t-shirts à l’effigie du président Nkurunziza, d’autres portaient des fanions aux couleurs du drapeau national ou des branchages d’arbre.

«Nous nous opposons sérieusement contre le mauvais chemin que prend le Parlement de l’UE en condamnant notre pays à partir des fausses accusations contenues dans des on-dit», pouvait-on lire sur les pancartes brandies par ces manifestants.

Selon eux, les allégations des Eurodéputés ne sont pas fondées. Dans leurs slogans, la foule a répété plusieurs reprises que Pierre Nkurunziza est le vrai leader et que le gouvernement est légal, légitime et élu par le peuple.
Du rond-point des Nations Unies, ces centaines de manifestants se sont dirigés vers le centre-ville en empruntant le boulevard du Peuple Murundi jusqu’à la Place de l’Indépendance.

A la tête de cette marche, l’assistant et porte-parole du ministère de l’Intérieur, Térence Ntahiraja et le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa.

Il a déclaré que la résolution 2017/2508 s’est inspiré du rapport produit récemment par la Fédération Internationale des droits de l’Homme (Fidh) et la Ligue burundaise des droits de l’Homme Iteka, qui, a été par ailleurs radiée définitivement.

De son côté, le porte-parole du ministère de l’Intérieur a annoncé que «2017 est une année de prospérité pour le pays ».

Par ailleurs, il a reconnu que, l’Union européenne a déjà fait un bon signe en félicitant Bujumbura pour la libération des prisonniers y compris des opposants.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. kibwa

    Des affamés en haillon tous les matins dans les rues de Bujumbura!!!! Ca fait pitié à voir. Même en Corée du nord on fait pleurer de force tous les généraux une fois par an, pas toutes les fins de semaines!!! Du haut de 95 ans j’ai déjà assisté à des régimes finissant. Même modus operandi. Ils parviennent toujours à repérer dans la société des collabos zélés, des sans âmes, ceux qui adorent l’argent, la femme, la viande……. Ils en font des alliés chargés de tuer, de torturer en leur nom…………
    Tous ces pauvres qui manifestent à Bujumbura effectueront exactement le même parcours demain pour un autre…… Ils n’ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu y compris la dignité.

    Kibwa

  2. Ntahitangiye"

    1)Ici à Iwacu c’est Jérémie Minani qui critique le pouvoir de Bujumbura
    2) A bujumbura.be, c’est Cimpaye qui refuse son Excellence Mkapa et préfère son Excellence Museveni
    3) A bujumbura.be, c’est l’ancien Vice-Président Bavuginyumvira qui annonce que le CNARED n’a plus de bureau depuis le 25 janvier 2017
    4) A bujumbura.be, c’est le Dr Jean Minani qui exclut du CNARED Bavuginyumvira et Alice Nzomukunda

  3. Fofo

    Le CNARED existe-t-il encore??

  4. Pierre Nkunzimana

    Soyons sinceres avec nous meme. Silence on tue? Toute denonciation provoque des manifestations qui d’ailleurs ne convainquent personne. On qualifie de mensonges tout rapport sur les tueries, meme documentees! Pauvre peuple burundais manipulé et abuse par le pouvoir. Si dans le temps on tuait sans temoin, aujourd’hui chaque crime, chaque disparition forcee, tout est documenté. Et le temps de render compte viendra, tot ou tard. Ce ne sont pas les preuves qui manqueront. Au CNDD/FDD, on s’est trompe d’epoque!

  5. Kayo

    Le peuple a le droit de manifester librement

  6. Jereve

    Yes, the people will vote for those who are starving them.

  7. Micombero

    The CNARED Association is working for the EU to destroy the people of Burundi. I wish if CNARED participate in the upcoming elections scheduled to be held in 2020, it will get the appropriate response from the people of Burundi

  8. Jereve

    Ces manifestations incessantes organisées par la mairie et le ministère de l’intérieur ne sont qu’un cache-misère. Si le pouvoir y tire un quelconque bénéfice, la population n’y gagne rien. Car au fond, la grande préoccupation actuelle des citoyens n’est pas de manifester contre qui que ce soit (souvent même des causes qui les dépassent), mais de trouver de quoi se mettre sous la dent.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

505 utilisateurs en ligne