Sécurité

Cinq corps calcinés dans une hutte à Bucana

16-06-2016

«C’est horrible ! Ils ont été découverts par des gens qui allaient travailler dans leurs champs ce matin », indique Rénovat Nzisabira, administrateur communal de Gitobe dans la province Kirundo. Ils, ce sont les corps calcinés et méconnaissables de de deux femmes et de trois enfants trouvés dans une hutte sur la colline Bucana, en zone Bazina de la même commune. « La hutte est à l’écart des autres habitations. Une femme de 50 ans et son fils de 16 ans y habitaient. Ils hébergeaient  une autre femme de 44 ans, avec son fils de 16 ans également et une fillette de 8 mois », précise l’administrateur de Gitobe. Selon lui, ce crime atroce serait lié à des accusations de sorcellerie ou des conflits fonciers. Trois personnes ont déjà été arrêtées pour des raisons d’enquête. Des photos horribles , qu’Iwacu ne peut pas publier bien sûr, circulent sur les raisons sociaux.

  5   Vos commentaires
  1. avatar Karikera

    Ako ni agasema. Kera hakiri abagabo, umwami yaca atanga, Uwundi akima, akazana amizero mu gihugu. None ubu, uwo ntavuze yamase ku ngomaq nk’ikimata.

    • avatar Umurundi

      @Karikera,

      Umwami, mwa muhoye iki? Ko mwa mwishe, muka kuraho n-ingoma y-iwe.

  2. avatar Kimaranyi

    Izo mbonerakure za honorable Gihahe zarigishijwe ziramenya. Je commence à croire que l’idée que des interahamwe seraient au Burundi est à prendre au sérieux. Ministre Bunyoni va nous dire que ce sont des règlements de comptes qui ne concernent pas son ministère de l’insécurité publique . Uwuranvye azobona.

  3. avatar Mafurebo

    Ewe Burundi bw’ inyamaswa ngo ni abantu!! Hanyuma ngo umutekano w’ abanyagihugu ni umusesekara!

    • avatar Mariya Budangwa

      @ Mafurebo
      Hewe ntihwihende abacanyi bari hose kw’isi no mu bihugu vyatey’imbere nta munsi wijana abantu batagandaguwe,ntimukabure ico muvunga hanyuma mwitwaze ngo baravuze ko umutekano uhari.Muri Amerika umuntu aherutse gutera muri bar arasasik’inganda none nukuvuga ko nta mutekano mur’ico gihugu.Abicanyi bari hose menya ko tutari mw’ijuru.

Publicité