Santé

Cibitoke : un centre de santé sans locaux pour les malades

12-08-2017

Les patients et garde-malades qui fréquentent la structure sanitaire de Camakombe en commune Mugina sont en colère. Ce centre de santé ne dispose que deux chambres pour une vingtaine de patients. Les administratifs promettent la réhabilitation de cette structure sanitaire.

Centre de santé de Camakombe

Ce centre de santé de Camakombe, commune Mugina province de Cibitoke est localisé à plus de 50 mètres de la rivière Ruhwa frontalière avec le Rwanda.

Il est parmi les centres de santé qui, jusqu’ici, n’ont pas encore été réhabilités. Selon les patients contactés sur place, les hommes et les femmes passent la nuit dans les mêmes chambres. Ils signalent que le fait de partager la même chambre engendre très souvent des contaminations d’autres maladies surtout les maladies pulmonaires.

Cette situation est aggravée par les femmes qui accouchent dans ce centre de santé. « Elles sont contraintes de se partager le même lit », précisent les infirmiers qui y travaillent.

Des fois, continuent-ils, plus de 2 malades partagent le même lit à cause de manque de salles.

La population invitée aux travaux de développement

Pour pallier ce problème, l’organe humanitaire « ADRA » Burundi, dans son programme « Action pour le changement social », s’implique à la mobilisation de la population pour réhabiliter le centre. Steven Ndayisenga qui représente cette ONG à Cibitoke invite toute la population de cette localité à participer massivement dans les activités du développement communautaire en construisant elle-même les infrastructures publiques. C’est ainsi qu’elle commence à amener le sable et le moellon.

Ces habitants indiquent toutefois que même s’ils ont eu l’initiative de contribuer dans la réhabilitation, le chemin est encore très long. Ils expliquent qu’ils n’ont pas de moyens financiers pour s’acheter du ciment et toiture pour le finissage de cette construction.

Ils demandent alors à l’administration d’apporter son soutien pour la réhabilitation de cette structure sanitaire.
Jovith Bayavuge, administrateur communal de Mugina indique avoir donné un rapport aux autorités hiérarchiques pour réhabiliter le centre de santé.

Il espère que les autorités vont apporter leur part et surtout que la construction et la réhabilitation des infrastructures publiques font partie des projets que priorise le gouvernement. Il interpelle toute la population de se donner corps et âme afin que le sable et le moellon soient vite rapprochés de ce centre de santé.

  1   Vos commentaires
  1. Source du Nil

    Je ne suis pas surpris de ce boycott par le Rwanda Defense Force de ces jeux militaires de l’EAC.La mefiance de ces pays voisins et jumeaux a atteint le point de non -retour.Il suffit d’un petit entincelle pour brûler tout.Le president Peter devriez demander pardon au Mutama du nord,pour les injures et offenses envers lui,car il sera leader du Rwanda jusqu’à 2024.A bon entendeur,salut!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité