Économie

Cibitoke-Rugombo : les chenilles ravagent les champs de culture

07/08/2016 Jackson Bahati 1

Ce phénomène vient de durer 3 mois. La Direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage (DPAE) tranquillise.

Un champ menacé par les chenilles
Un champ menacé par les chenilles

Arrivé dans les champs des agricultures de la commune Rugombo, c’est la désolation totale : les chenilles ont ravagé toutes les cultures de haricot, poireaux, poivrons, maïs et oignons.

Pour le moment, les agriculteurs ne savent pas à quel saint se vouer. Ils précisent que même les eucalyptus et d’autres arbres ont été endommagés par ces chenilles.

Georges Ndikumana est parmi les agriculteurs rencontré sur place. Tous ses champs de maïs, patate douce, haricot et oignon ont entièrement été ravagés par ces chenilles de foliaires.

Ce père de 6 enfants craint la famine dans sa famille. « Comment vais-je nourrir et scolariser mes enfants alors que je ne dispose pas d’autres activités génératrices de revenus ? »

Par ailleurs, ces agriculteurs soulignent avoir contracté des crédits au niveau des banques et des microfinances pour cultiver ces champs. « Comment allons-nous rembourser ces crédits ?» Les autres précisent en outre avoir loué des terres cultivables dans l’espoir d’avoir une grande quantité de récoltes.

Leur effort de pulvériser et désinfecter les champs s’est voué à l’échec. Ils demandent à la DPAE de leur venir en aide.

« C’est une question qui tient à cœur la DPAE Cibitoke », tranquillise Béatrice Nyabenda responsable de ce département. Cette autorité raconte toutefois que pour le moment, elle procède aux études approfondies afin de trouver une solution y relative.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Amurani

    La solution c’est de les manger comme au Congo et en Afrique de l’Ouest. Ils ont beaucoup de vitamines ces insectes. Abarundi barinenaguza. N’iswa ntibazirya bose.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

331 utilisateurs en ligne