http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Sécurité

Cibitoke : quatre orpailleurs tués à moins d’une semaine

Les éboulements de terrain emportent quotidiennement des vies humaines sur différents sites d’extraction de l’or.

Un des centres d'extraction de l'or

Un des centres d’extraction de l’or

De nombreux trous creusés de façon artisanale sont visibles sur le site de Nyarusebeyi, commune Mabayi où deux victimes ont été identifiées ce lundi 27 juillet.

A cette même occasion, comme l’indique une source sur place, 9 autres orpailleurs ont été grièvement blessés et sont pour le moment admis à l’hôpital de Mabayi.

Trois jours auparavant dans la commune de Murwi, deux autres personnes ont trouvé la mort alors qu’elles étaient à 5o mètres de profondeurs à la recherche de l’or. « On n’a pris plus de 12 heures pour pouvoir les remonter à la surface», précise un jeune homme trouvé sur le site de Gisaba.

Des sources locales indiquent, sans ambages, que ces accidents devenus récurrents sont régulièrement causés par des glissements de terrain. « Des techniques archaïques utilisées sur presque tous les sites de la province sont à l’origine de nombreux dégâts humains et matériels quotidiennement enregistrés».

Situation dramatique

Différents témoignages contactés font savoir qu’aucune mesure efficace n’a été jusqu’ici initiée pour juguler cette extraction traditionnelle des minerais à la base de nombreuses pertes en vies humaines.

Ils s’insurgent contre certaines autorités souvent propriétaires de ces sites d’or qui ne protègent pas leurs ouvriers. « Il n’existe pas une législation en matière de couverture médicale et d’assurance pour assurer les soins de santé en cas d’accident ou pour indemniser les orpailleurs en cas de décès», insiste un d’eux visiblement en colère.

Un ingénieur en géologie et mines trouvé au chef-lieu de Mabayi fait savoir qu’avant de commencer d’extraire toute sorte de minerais, on doit s’assurer que tous les moyens sont prévus pour préserver avant tout les vies humaines.

Pour lui, il est de notoriété publique que suite à la pauvreté des orpailleurs qui n’hésitent pas à se lancer dans cette aventure porteuse de danger et à la boulimie de l’argent de certains propriétaires de sites d’or, ce genre de mesure est rarement pensé.

En outre poursuit-il, il faut à tout prix que le pays modernise le secteur minier pour se conformer aux standards internationaux.

Toutefois, ce spécialiste note avec pessimisme que ce secteur dominé souvent par la corruption et les pratiques illicites aura du mal à sortir de cette situation chaotique.

Publicité